La Bataille d'Azincourt. Le 25 octobre 1415

Henri V, roi d’Angleterre, remontant vers Calais, harcelé par les troupes françaises, passa la Somme a Nesle, et se trouva bientôt en présence de l’armée française commandée par le connétable d’Albret, Boucicaut et Clignet de brabant, qui l’attendait sur la route de Calais, entre Azincourt et Tramecourt. N’ayant pas 20 000 hommes valides, le roi d’Angleterre Henri V fil des propositions qui furent repoussées. Les Français étaient au nombre de 40 000, mais leur seule force sérieuse était dans les hommes d’armes, presque tout seigneur Armagnac noble des Pays-Bas : les arbalétriers et les milices ne devaient rendre aucun service. Le choc eut lieu le 25 octobre ; les deux premiers corps français furent taillés en pièces sans lâcher pied ; le dernier, composé de milices de Normandie, de Picardie, d’Artois et de champagne se retira sans avoir combattu, abandonna les Comtes de Marle, de Dammartin, et d’autres gens de guerre qui les commandaient et qui allèrent se faire prendre ou tuer. À une nouvelle force de retour offensif, Henri roi d’Angleterre fit massacrer plus de 1000 prisonniers. La bataille d’Azincourt n’avait duré que 3 heures ; la chevalerie française expia, comme à la bataille de Crécy et de Poitiers, pour son mépris des mesures de prudence et de tactique.

Les Anglais perdirent 1600 hommes dont deux princes de sang, les Duc d’York et de Glocester, le Comte de Suffolk. Les Français eurent 10 000 morts dont 8000 nobles ; 1600 hommes d’armes restèrent prisonniers avec le duc d’Orléans, le comte de bourbon, le maréchal Boucicaut, etc. Parmi les morts ont quant à le connétable d’Albret, les ducs d’Alençon, de Brabant, de Bar.. La plupart des prisonniers, soit environ 1 700, sont égorgés par les archers anglais sur l'ordre de leur roi qui veut ainsi décapiter la faction des Armagnacs

Les religieux de Ruisseauville enterrèrent les morts dans le champ de la Gacogne, près du bois de Tramecourt, où l’on construisit, en 1734, une chapelle commun aura-t-il, détruite en 1793 pendant la révolution. Les Anglais fouillèrent les forces en 1816 et un retirèrent un grand nombre d’armes et de pièces de monnaie les formaient à Londres le musée Azincourt.


Bannerets, Chevaliers et Écuyers Français tués a la bataille d'Azincourt

En reconnaissance de la chevalerie française tombée ce jour du 25 octobre 1415, je vais vous donner la liste des chevaliers morts ce jour-là :


  • Le Connétable de France, Charles d'Albret
      Armoiries Albret moderne.png
  • L'Amiral de France, Jacques de Châtillon, Sire de Dampierre
        Chatillon.gif (2819 octets)
  • Le Grand Chambellan de France, Jacques, Seigneur de Préaulx
        Bourbon Preaux.png
  • Le Grand Maître des Arbalétriers de France, David de Rambures
        
  • Le Sénéchal de Hainaut, de Saint Gilles
  • Le Sénéchal de Flandres, Robert de Wavrin
  • Le Sénéchal, Jean de Werchin
  • Le Maréchal de Guyenne, Jacques de Helli ou Heilli
  • Le Grand Ecuyer du Duc de Bourgogne, Pierre de Rosimbos
  • Le Dauphin d'Auvergne, Guichard
  • Le Duc d'Alençon
  • Le Duc de Bar, Edouard
  • Le Duc d'Aligre
  • Le Duc de Brabant, Antoine
  • Le Duc d'Atheines, Boutilliers
  • Le Comte de Marle, Robert
  • Le Comte de Beauffremont
  • Le Comte de Blamont
  • Le Comte de Braine
  • Le Comte de Brimeu
  • Le Comte de Châlons
  • Le Comte de Fauquenberg
  • Le Comte de Montmorency
  • Le Comte de Nevers, Philippe
  • Le Comte de Roussi
  • Le Comte de Salms
  • Le Comte de Saures
  • Le Comte de Tancarville, Guillaume de Saveuse
  • Le Comte de Tencques
  • Le Comte de Thiennes
  • Le Comte de Torci
  • Le Comte de Veaudemont, Ferri
  • Le Vicomte de Domart
  • Le Vicomte de Tremblai
  • Le Vidame de Laon, Charles de Montagu
  • Le Seigneur de Grolai, Amaury de Craon
  • Le Seigneur de Beau Verger, Antoine de Craon
  • Le Seigneur de Clarsi, Simon de Craon
  • Le Seigneur de Montbazon, Jean de Craon
  • Le Seigneur de Créqui, L'Estendart
  • Le Seigneur de Contes, Renaud de Créqui
  • Le Seigneur de Crevecoeur, Philippe de Créqui
  • Le Seigneur de Croï, Jean de Croï
  • Le Seigneur de Fagnolles, Jacques d'Enghein
  • Le Seigneur de Beaumesnil, Robert d'Harcourt
  • Le Seigneur de Horne
  • Le Seigneur de Belincourt, Colard de la Porte
  • Le Chatelain de Lens
  • Jean de Crussol
  • Louis de Bourbon
  • Gaspard de Châtillon
  • Hugues de Châtillon (frère)
  • Baudoin d'Alli
  • Hugues d'Amboise
  • Antoine d'Ambrine
  • d'Andelot
  • du Bois d'Annequin
  • d'Applincourt (père)
  • Jacques d'Applincourt (fils)
  • d'Asse
  • Arnoul d'Audregnies
  • d'Auffremont (père)
  • d'Auffremont (fils)
  • d'Aumont
  • Philippe d'Auxi (père)
  • d'Auxi (fils)
  • Alain d'Auxi (frère de Philippe)
  • de Longueval
  • Azincourt
  • Martel de Bacqueville
  • Bacqueville (1er fils)
  • Bacqueville (2e fils)
  • Jean de Bailleul
  • Jean 1er de Barabançon (Baronnie de Wer
  • Antoine de Beaufort
  • de Beaumont
  • Louis de Beaussart
  • Pierre de Beauvoir
  • de La Bellière
  • Bertrand de Belloi
  • de Bétancourt
  • Colart de Béthune Desplanques
  • Jean de Béthune Mareuil
  • de Beuil
  • de Beuvrière (père)
  • Gumart de Beuvrière (fils)
  • de Blainville
  • Henri de Boissi
  • Vitard de Bours
  • de Bousincourt
  • Charles de Boutri
  • de La Bove
  • Le Bègue de Caïeu
  • de Caïeu
  • de Cerni
  • Robert de Châlus
  • de Chambois
  • Hector de Chartres
  • de Chartres (1er frère)
  • de Chartres (2e frère)
  • Michel du Chatellier
  • du Chatellier (frère)
  • de Coëtquen
  • Arnoul de Corbie
  • Lancelot de Couci
  • de Couci
  • de Cramailles
  • de Darchérer
  • Jean de Dreux
  • Germain de Dreux
  • Alemand d'Escaussines
  • Jean d'Econelde
  • Thibaut de Fay
  • Raoul de Ferrières
  • de Fiefs (père)
  • de Fiefs (fils)
  • Colard de Fiennes
  • Raoul de Flandres
  • Floridas
  • de Folleville
  • Enguérand de Fontaines (père)
  • Enguérand (fils)
  • Jean de Fontaine
  • Colard de Fosseux
  • de Fressencourt
  • de Galigni
  • de Gamaches
  • de Garancières
  • Louis de Ghistelles
  • Maillet de Gournay
  • de Gournay (frère)
  • de Grammont
  • de Grand Pré
  • Jean de Grez
  • Renaud de Griboval
  • Gilbert de Griboval d'Auxi
  • Roland de Gruthuse
  • Jacques de Ham
  • de La Hamayde
  • Robert de Hames
  • Carnel de Hamgard
  • Jean de Hangest
  • Jean d'Avenescourt
  • Simon d'Havré
  • de La Haye
  • Jean de Hennin
  • d'Herlin
  • de Heuquevil
  • de La Heuze
  • d'Honscote
  • Mathieu d'Humières
  • Jean d'Humières (frère)
  • d'Inchi
  • d'Ivry
  • Charles d'Ivry (frère)
  • de Jumont
  • Engelbert de Kestergat
  • Henri de La Lande
  • Jean de Lannoi d'Aumont
  • de Lannoi d'Aumont (frère)
  • Philippe de Lens
  • Henri de Lens (frère)
  • de Lédekerque
  • de Ligne
  • Raoul de Longueil
  • Jean de Lulli
  • de Lulli (frère)
  • Colard de Mailli (père)
  • Louis de Mailli (fils)
  • Jean de Malestroit
  • Pierre Malet
  • de Manez
  • de Mangny
  • de Marquette
  • Louvet de Mazinghen
  • Jean de Moliens
  • Simon de Moncheaux
  • Bertrand de Montauban
  • Raisse de Montcavrel
  • Montjean
  • Jean de Montenai
  • de Montholon
  • Robert de Montigni
  • Charles de Montigni (frère)
  • Jean Morel
  • Simonet de Morvilliers
  • de Mouhy
  • Raoul de Nesle
  • de Neuville (père)
  • de Neuville (fils)
  • Le Borgne de Noailles
  • Pierre de Noyelles
  • Lancelot de Noyelles (frère)
  • Henri d'Ornai
  • Philippe de Poitiers
  • Prunelé
  • Roger de Poix
  • de Pottes
  • de Poucques
  • Godrefroi de Prouville
  • de Quiévrain
  • Georges de Quiévrain (frère)
  • Quercetan du Quesnoy
  • Oudart de Renti
  • de Renti (1er frère)
  • de Renti (2e frère)
  • de Renti (3e frère)
  • Perceval de Richebourg
  • de La Rivière de Tibouville
  • de La Roche Guyon
  • de La Roche Guyon (frère)
  • des Roches
  • de Roncherolles
  • de Ront
  • de Rosimbos (frère de Pierre Grand Écuyer de Bourgogne)
  • Lancelot de Rubempré
  • de Saint Brice
  • de Saint Crespin
  • de Sainte Beuve
  • de Saint Héren
  • de Saint Pierre
  • de Saint Simon
  • de Saint Simon (frère)
  • Brissaut de Saures (frère du Comte de Salms)
  • Porchon de La Tour
  • Georges de La Tremouille
  • Jean de Valcourt
  • Robinet de Vancourt
  • Guillaume de Vaudripont
  • Alian de Vendôme
  • de Verneuil
  • de Vieux Pont
  • de Wellenes
  • Guillaume de Villers
  • Renaud de Villers (frère)
  • de Wavrans
  • de Wavrin (fils de Robert de Wavrin Sénéchal des Flandres)
  • Jean II de Werchin

Je m’excuse de ne pouvoir mettre les 8000 noms mais nous avons une pensée pour eux

Note relative à la bataille Azincourt

Les corps des chevaliers tués à la bataille d’Azincourt furent enterrés par les habitants, qui causèrent de large fossé. On n’en ouvrier une très profonde dans le champ nommé la Gacogne, et qui porte encore le nom : il touchait les bois  Tramecourt et comporter plus d’un arpent de terre ; il appartenait en 1415, à la famille d’Azincourt. Ce terrain, dans lequel on enterra 5800 morts, fut béni le lendemain par le coadjuteur de l’évêque de Thérouane, assisté du prieur de Ruissauville. Ce lieu fut entouré haies vives, et devait l’objet de respect religieux ; ni homme, ni bestiaux, ni pénétraient ; les arbres y Croissaient et y périssaient sur pied, sans que la cognée il fut jamais portée : cet état de choses dura jusqu’en 1734. À cette époque le champ de La Gacogne appartenait à la maison de Tramencourt, qui avait hérité en partie des biens de celle Azincourt, éteinte au XVIe siècle. Madame la marquise de Tramecourt fit  vœu d’élever une chapelle sur le champ de La Gacogne si son fils Eugène François revenait de la campagne d’Italie, qu’il faisait alors en 1634 sous les ordres du maréchal de Coigny : le ciel exauça ses prières ; une petite église fut bâtie sur ce terrain ; l’architecture en été remarquable. Cette chapelle, monument de la piété d’une mère, fut détruite totalement en 1793 et par une décision impie on en employa les matériaux à bâtir des étables a porcs.

En 1816,1 officier supérieur anglais, dont le régiment était cantonné à Saint-Pol, vint visiter le champ de bataille d’Azincourt : ayant appris par la voie publique que La Gacogne avait servi de sépultures à une grande quantité de guerrier français, il s’imagina diffère des fouilles ; à cet effet, il amena un bataillon et commença ses recherches qui eurent des résultats immenses. Il trouva quantité de pièces d’or du règne du roi Jean, du roi Charles V, et du roi Charles VI ; car les vainqueurs n’avaient pas eu le temps de dépouiller les chevaliers français, qui fut rejeté dans la force tout habillée : d’ailleurs, à cette époque, dépouiller les morts étaient regardées comme une profanation ; on n’en usait ainsi qu’à l’égard des infidèles. Pendant tout le temps que dura ces fouilles, cet officier anglais habitat le château de Tramecourt, dont les maîtres étaient absents : il s’y conduit fort honorablement, il y en le quittant il attacha la tapisserie du salon une magnifique gravure anglaise représentant le roi Henri V, le vainqueur d’Azincourt, parée de tous les insignes de roi de France : il ordonna aux gens du château de la remettre un cadeau, de sa part, à Mme la marquise de Tramecourt lorsqu’elle reviendrait chez elle. La marquise arriva quelques jours après, et trouva le présent un peu singulier : elle envoya sur-le-champ un de ses domestiques à Saint-Pol pour remettre à cet officier une lettre dans laquelle Mme la marquise de Tramecourt témoignait son regret de ne lui avoir pas fait les honneurs de son château, et le remercier de son cadeau en le suppléant d’accepter en échange une autre gravure, c’était le portrait de Jeanne-d ’Arc. L’officier répondu à un homme de bonne compagnie, et s’avoua vaincu.

Comments