Livrovore
 

Qui suis-je ?

Une lectrice lente comme une tortue, qui aime partager son avis avec les autres. J'aime surtout les romans et pas trop historiques, j'aime aussi les côtes de boeuf mais ce n'est pas le sujet ici.

 

Mes livres fétiches

  • Série Malaussène de Daniel Pennac
    La série comprend cinq tomes. Benjamin Malaussène, le personnage principal, m’a accompagné pendant mon adolescence. Bouc-émissaire de métier, il est responsable de ses nombreux frères et sœurs, quasiment tous nés d’un père différent.
    J’ai beaucoup aimé cette saga car je me suis sentie proche du personnage, qui est un peu paumé, mais plein de tendresse et si attachant. Dans chaque tome une aventure différente, drôle et émouvante est racontée par le merveilleux style de Daniel Pennac. Mon épisode préféré, que j’ai relu pas mal de fois, est « La fée carabine ».
     
    La série dans l’ordre :
    - Au bonheur des ogres
    - La fée carabine
    - La petite marchande de prose
    - Monsieur Malaussène
    - Aux fruits de la passion
     
  • Cosmétique de l’ennemi d’Amélie Nothomb
    C’était il y a déjà quelques années, j’étais dans un bateau entre l’Italie et la Croatie, et c’était long, long… et bien sûr je n’avais pas pris assez de bouquins pour passer le temps. Alors je suis allée en piquer un dans le sac de ma sœur. Il s’agissait de « Cosmétique de l’ennemi » d’Amélie Nothomb. Je ne connaissais même pas cette auteure. Dès que je l’ai ouvert, je n’ai pu le lâcher avant le point final. J’étais captivée, et j’ai adoré. Quelque temps plus tard je me suis mise à acheter d’autres livres d’Amélie Nothomb puisque je me rappelais avoir apprécié un livre d’elle. Par hasard et parce que je suis étourdie, dans le tas j’ai acheté celui-là et je m’en suis aperçue en le lisant. Mais je l’ai relu avec grand plaisir ! L’histoire est vraiment singulière, un homme dans un aéroport qui se fait harceler par un autre homme, qui lui parle et ne veut pas le lâcher. Je ne peux en dire plus sans dévoiler ce passionnant récit !
     
  • Demande à la poussière de John Fante
    Celui-là raconte les péripéties d’un écrivain fauché, et complètement paumé, en Californie. J'ai adoré le style, cette façon de vivre dans la peau du personnage, de lire toutes ses pensées, ses contradictions, ses confusions... Les doutes et les péripéties d'un écrivain en pleine "naissance", dans un style parlé, direct, sans fioritures. Ce livre m'a beaucoup touchée.
    Comme disait Télérama : « Les romans de Fante sentent la chaleur écrasante ou le froid mordant, les routes interminables, les chambres d'hôtel moites et les amoureuses sensuelles. »
     
  • Le Désert des Tartares de Dino Buzzati
    La fuite du temps, la vie qui passe et qu’on ne maîtrise pas… Je vous ai déjà parlé de ce roman ICI (et d’autres Chats aussi, très bien d’ailleurs).
    Un indispensable, un de ces livres qui marque, qu’on n’oublie pas et qui fait réfléchir encore longtemps après.
     
  • L’Adieu aux armes d’Hemingway
    Voilà un livre plein d’émotions, par un grand auteur. Que dire de plus ?! Ca parle de la douleur de la guerre, de la douleur de l’amour. De la douceur de l’amour, aussi. Hemingway sait parler à mon cœur, il manie mes sentiments avec brio. J’espère qu’il en sera de même avec vous, si vous n’avez pas encore lu ce superbe roman !