Home‎ > ‎histoire‎ > ‎

LES PREMIERS SEIGNEURS

Les premiers seigneurs de Châteauneuf

  

Le plus ancien document se rapportant aux droits féodaux à Châteauneuf date du 1er Juin 1030. 

 C'est une charte de l'abbaye de Saint-Pons, qui nous apprend que l'évêque de Nice(1011-1030), Pons III, fils de noble Miro, "Comte de NICE" et d'Odile de PROVENCE, seigneur du fief de Châteauneuf, donne à l'abbaye de Saint-Pons le village de Châteauneuf et deux hameaux qui en dépendaient, appelés du nom de l'époque, Safframarico (ou Sassa Francaria ) qui se trouve sur la route de Remaurian joignant Châteauneuf à Bendejun et semble correspondre au lieudit actuel "Les Salettes" ainsi que le village de Ben de Juno (Bendejun).

Parmi les signataires figurent Miro et dame Odila, frère et mère de l'évêque. Les mots « aliquid ex mea », qui se lisent sur l'acte de donation, indiquent de façon explicite que ces biens appartenaient en propre au donateur et faisaient donc partie -avec d'autres- de son apanage.

En 1025 déjà il avait fait don à son église cathédrale Sainte Marie de ses possessions du quartier Fuon Cauda sur le territoire de Nice. 

 En 1109 après la donation primordiale de Châteauneuf à l'abbaye de Saint-Pons, nous trouvons ce village en possession d'autres seigneurs qualifiés de « fils de quondam Petri Isnardi », qui portent les noms de:

 Isnard         Guillaume Talono        Pierre Autrigo         Raymond.

 

Ces quatre frères, sans faire la moindre allusion aux droits de l'abbaye de Saint-Pons, donnèrent au Chapitre de Nice l'église de Villevieille. Les quatre frères de Châteauneuf devaient occuper dans la contrée une position fort notable dès cette époque. 

Il semble qu'ils soient issus des seigneurs de VOLONNE (A.H.P) près de SISTERON, eux-mêmes descendants de la tribu des MISON DROMONS.

Tous eurent des descendants, sauf Pierre, qui se fit prêtre et devint chanoine.

 

1° ISNARD, l'aîné, par son mariage, devint propriétaire d'un tiers du fief d'Aspremont qui fut aliéné plus tard par Bertrand de Châteauneuf en 1240. C'est de lui que descend PIERRE de CHATEAUNEUF, le célèbre troubadour, dont l'histoire est relatée par ailleurs. Les historiens ne sont pas sûrs qu'en mai 1265, il suivit l'expédition de Charles  I d'Anjou dans sa conquête du Royaume de Naples- et par son mariage Comte de Provence- frère de St Louis, ni s'il assista à son couronnement à Rome. Il dédia en tout cas un poème à l'épouse de ce prince, Béatrix, Comtesse de Provence, à l'occasion de son couronnement comme reine de Naples. De Pierre Isnard descendent Jacques, juge de la baronnie de Beuil (1286) ; Guillaume, moine de Saint-Pons; Geoffroy, seigneur d'Ascros, dont le fils Oberto fut juge à Nice. Le dernier descendant de la branche d'Isnard de Châteauneuf fut Ludovic(1400), marié à Philippine Richieri, dont il n'eut pas de descendance.


2° GUILLAUME TALONO, deuxième des frères de Châteauneuf,  épousa Poncia, fille de Raimbaud Laugier, vicomte de Nice et de Rixende d'Apt. C'est par cette illustre alliance que le fief de Tourrette passa dans une branche de la famille de Châteauneuf : Poncia et son frère Laugier en avaient reçu la moitié en 1113 par Laugier d'Apt, évêque de cette ville, qui la tenait lui-même en héritage de sa mère Gisla, fille d'autre Raimbaud de Nice. 

En 1230, cette lignée de Guillaume de Châteauneuf, par le manque de postérité de Geoffroi de Châteauneuf, s'éteignit dans la famille de Raymond CHIABAUDI, mari d'une soeur de Geoffroy. C'est ainsi que les CHIABAUDI possèdent de temps immémorial ce fief de Tourrette, qui portait, au Moyen-Age, la dénomination de « Castrum Turritae Chiabaudorum ».

 

3° RAYMOND, dernier des quatre frères de Châteauneuf, fut la tige d'une lignée qui, elle aussi, s'éteignit dans la première moitié du quatorzième siècle dans les familles BADAT, CHIABAUDI, BLACAS, BOVETTI, de CASTELLANE et de REVEST.

 

 

Première division du fief 

Le 14 juin 1249, les seigneurs de Châteauneuf se partagèrent le fief de ce nom qu'ils avaient par indivis, en particulier sur le vieux four et sur les moulins. Cette division se fait par tiers, selon la part que les co-partageants ont à la seigneurie du fief: 

 

Le premier tiers appartient à Bertrand et Boniface de Châteauneuf et à trois frères encore mineurs : Bertrandet, Raymondet et Guillaumet ; 

 

Le deuxième tiers appartient à un seul seigneur : Milon CHIABAUDI, qui était héritier universel de la branche de GUILLAUME TALONO;

 

Le troisième tiers appartient à Pierre RICHARDI, à Pierre et Isnard de Châteauneuf, ainsi qu'à Foulque CARRAS.

 

 

Comments