Un château cathare en pays Corbières

 
C'est au sud de l'abbaye de Lagrassse depuis l'an 1000, sur un éperon rocheux entouré par la rivière "l'Orbieu", que le château de Durfort dresse sa slihouette élégante.
Forteresse bâtie pour surveiller la vallée, il fût longtemps au centre de l'hisoire cathare et de la vie des abbayes.
 
 
 
 
Au coeur des Corbières
 
 Le château de Durfort est situé dans le département de l'Aude et dans la région Languedoc-Roussillon, à 35 km à l'Est de Limoux, à 15 km de Lagrasse et à 3 km au Nord du château de Termes. Il fut érigé sur un éperon rocheux qui surplombe la vallée de l'Orbieu. Les ruines actuelles sont celles d'un habitat fortifié, comprenant une chapelle, des logis à fenêtres rectangulaires et une tour. De hauts murs épais, des caves et puits, des salles voûtées de bâtiments carrés, des tourelles d'angle, des échauguettes et une tour maîtresse sont encore visibles.
 

 
 

 
Le château


Le château de Durfort a été le berceau de plusieurs familles du Languedoc, dont les descendants jouèrent un rôle important dans la croisade albigeoise et dans la résistance cathare.
Jaillissant des vignes, l'accès au château se fait par un sentier tracé au milieu d'une végétation méditerranéenne.
 
On entre dans le château par une rampe qui longe les contreforts, haute muraille soutenant une galerie à arcs cintrés protégée par une tour semi circulaire. La porte d'entrée à double mur donne directement dans la salle des gardes.
On accède ensuite dans la cour d'où l'on découvre un des plus beaux paysages des Corbières : barre de rochers, végétation de chênes verts montant jusqu'à l'horizon, abîme vertigineux au dessus des eaux vives de l'Orbieu. Au fond de la cour et du château se trouve la chapelle romane.
De l'autre côté, diverses salles se chevauchent laissant émerger une grande tour. Au nord, une échauguette surveille la vallée.