CONTEXTE

Des clés pour faciliter l’éco-construction et l’innovation 
dans les marchés publics

S’engager pour le développement de bâtiments éco-conçus et innovants, qui répondent à la fois aux exigences de maitrise des consommations d’énergie, de confort et de santé des usagers, est un véritable défi tant au niveau technologique qu’au plan économique. Pour y répondre, le Languedoc-Roussillon dispose de nombreux atouts dont des filières éco-matériaux en cours de structuration, une capacité de R&D diversifiée sur les matériaux innovants, une offre de formation, des réseaux d’acteurs experts et leaders ainsi que des démarches territoriales en cours d’organisation.

Ces atouts constituent une véritable opportunité pour faire émerger une offre de marché à haute valeur ajoutée, fondée sur des savoir-faire et produits régionaux, fortement créatrice d’activités et d’emplois locaux.

L’éco-construction et l’innovation ne pourront se développer que si les maitres d’ouvrage disposent de l’information nécessaire pour lever les freins réglementaires et techniques inhérents à la mise en œuvre de bâtiments démonstrateurs éco-conçus.

Il est donc indispensable d’accompagner la maitrise d’ouvrage et particulièrement la maitrise d’ouvrage publique, principal levier du développement du marché de la construction. 

C’est dans ce contexte que la Région Languedoc-Roussillon dans le cadre de la charte Bât’Innov LR, en partenariat avec LRAD, a missionné le cabinet d’avocats Gil-Cros pour l’élaboration du guide du guide « Comment faciliter l’éco-construction et l’innovation dans les marchés publics ?» à destination de la maitrise d’ouvrage publique, lequel a notamment pour objectif de répondre aux questions suivantes :
   - Comment faciliter l’innovation et l’éco-construction dans la commande publique ?
   - Comment faciliter le recours à des matériaux locaux (filières courtes) et à des entreprises locales ?

En effet, la Région Languedoc-Roussillon, en mettant ce guide à disposition des maîtres d’ouvrage publics de la région, souhaite contribuer à sécuriser la passation des marchés publics d’éco-construction innovants tout en favorisant le recours à des filières locales (matériaux/ entreprises) par différents moyens.