Accueil


http://users.skynet.be/sky74231/
à découvrir cliquer

    
 Historique
  • En 1984 des psychologues, psychiatres, psychanalystes, psychodramatistes, psychomotriciens et kinésithérapeutes, à la fois cliniciens,
chercheurs et enseignants à l’université et dans l’enseignement supérieur, s’inspirant pour la plupart de la psychanalyse telle qu’elle était
reprise et développée par Jacques SCHOTTE à Louvain dans le mouvement d’anthropologie clinique, décidèrent de créer un groupe de
travail, de recherches et de formation, ouvert au public des travailleurs de la santé et des travailleurs sociaux : médecins, psychologues,
infirmiers, assistants sociaux, logopèdes, psychomotriciens, éducateurs, sociologues…
Les fondateurs sont Régnier Pirard, Josette Jennès, Cécile Lepère, Jean-Luc Pirard, Marc Thiry et Bernard Robinson. Il leur semblait qu’une distance trop grande séparait la réflexion théorique, les pratiques cliniques et les procédures de formation. Ils s’inspiraient du modèle pathoanalytique de Jacques Schotte, qui n’envisage le travail théorique qu’en s’appuyant sur une clinique des situations de l’homme en souffrance, clinique toujours renouvelée et à reconstruire , au-delà des modèles déjà constitués de classification et de procédures techniques.
  • Ils pensaient qu’il faut toujours réinventer les méthodes d’action thérapeutique, leur insuffler d’autres courants que ceux qui sont admis, légiférés et endoctrinés, s’inspirer de ce que la clinique nous enseigne « au cas par cas », là où chaque personne vient à sa manière contredire les dogmes établis en sciences humaines et médicales par la singularité de sa souffrance, de son histoire, de ses croyances, de ses projets et de ses espoirs, toujours irréductibles aux modèles statistiques qui l’anonymisent en objet de savoir.
  • Ils faisaient leur cette phrase :
  • Il n’y a pas de fait clinique spontané. Les faits dépendent toujours du filet avec lequel on les attrape
  • C’était inclure un questionnement épistémologique dans le travail théorico-clinique. En effet, le savoir ne se construit pas n’importe comment.
  • Le CERP a toujours été localisé à Liège en Outremeuse, d’abord quai de la Boverie, puis place du Congrès et maintenant Boulevard de l’Est, n° 3. Au début le CERP était associé à l’asbl « Autour de la naissance ». Ils avaient leurs activités et un secrétariat commun place du Congrès.
  • Pendant quelques années le CERP a été associé à certaines activités du Centre d’Intervention Psycho-sociologiques (CFIP) de Bruxelles, avec André Buron et Bielle Chandelle. Elisabeth Croufer et Philippe Godard sont devenus membres dans ces premières années. Francis Croufer et Michel Degossely ont animé plusieurs ateliers. Jacques Schotte lui-même est venu pour une journée d’études autour du thème « La psychiatrie au risque de la psychanalyse » invité par Francis et Elisabeth Croufer, Marc Duculot, Michel Degossely, Jacques Fanielle, Viviane Nézer, Claude Renard, Hannelore Schrod et le CERP. Paul Debelle, metteur en scène et somato-thérapeute y a animé un atelier intitulé « Le corps en jeu », avec Bernard Robinson, alliant travail corporel et psychodrame. Hubert Montagné a aussi été invité pour une journée sur les pratiques éducatives de la petite enfance. toujours renouvelée et à reconstruire.
Activités du CERP au fil des ans
  • Séminaires de psychanalyse
Depuis 1985 chaque année a eu lieu un séminaire de psychanalyse ouvert à toute personne qui au moins s’était engagée dans l’expérience psychanalytique. Ce séminaire était géré en même temps par l’École Belge de Psychanalyse à laquelle appartiennent tous les membres du CERP. Ils étaient dans la continuation des séminaires qu’organisaient à Liège depuis trente ans le docteur Francis Croufer. Quelques intitulés de ces séminaires du CERP : la sexualité féminine, l’angoisse, le narcissisme, l’hystérie, les phobies, le transfert, éducation et parentalité, la psychomotricité en question, l’éthique de la psychanalyse, les psychoses, adolescence et violence, symptômes et institutions, fonction du langage et de la parole….
  • Formation au psychodrame

Depuis quinze ans le CERP assume la formation au psychodrame par un Groupe didactique de psychodrame, qui fait suite aux deux weekends d’initiation organisés dans le cadre du CDGAI, Centre de Dynamique des Groupes et d’Analyse Institutionnelle, Université de Liège.

  • Séminaires de psychodrame

Depuis trois ans est organisé un séminaire de psychodrame destiné à des praticiens, qui ont au moins fait une année de psychodrame didactique. Il a été ouvert aux participants du groupe didactique de Bruxelles au CFIP, Centre de Formation et d’Intervention Psychosociologique, animé par Chantal Nève et Vincent Magos. La première année a été consacrée au livre de Jean-Luc DUPEU « L’intérêt du psychodrame psychanalytique » ; la deuxième année a permis de travailler avec le livre d’Ophélia AVRON « La pensée scénique », et nous avons eu la chance de la rencontrer à la journée organisée par l’Association Belge des Psychodrames au Beau Vallon à Namur. Cette année c’est le livre de Jean Gillibert « Le psychodrame de la psychanalyse »qui oriente notre réflexion.

  • Supervisions de psychothérapies individuelles
Le CERP propose des supervisions pour des thérapeutes débutants, notamment dans le cadre du 3ème cycle de formation à la psychothérapie psychanalytique à l’UCL de Louvain en Woluwe. Supervisions d’équipes d’accueil et de psychothérapeutes Depuis quinze ans le CERP intervient dans les institutions de soins, de planning familial ou des Centres de Guidance pour superviser régulièrement les équipes de thérapeutes ou d’intervenants : Centre de Planning Familial de Marche-en-Famenne (Mutualités Socialistes), Sips, Service d’Information Psycho-Sexuelle, Université de Liège, p^lanning familial "Aimer à l'ULB", ....
  • Supervision d’équipes soignantes et éducatives
De la même façon des interventions sont proposées dans des institutions d’éducation ou de soins pour les équipes éducatives ou soignantes : IMP St Michel, Villa Allegro Spa, Equipe d’infirmières de l’hôpital d’Eupen, Les Pléiades-Petit Bourgogne, Les Cyprès-Petit Bourgogne, Les cliniques du Sud Luxembourg...
  • Formations théorico-cliniques continuées
Le CERP est intervenu deux fois au D.I.S.A.P.S, (Diplôme International en Science-Action Psycho-Sociale) pour un module de Psychologie sociale clinique organisé par le Centre International de Psychologie Sociale (Professeur Pierre De Visscher, Université de Liège)
  • Formations par le jeu de rôles
En 2009 et 2010 le CERP a organisé avec le Service d'Aide à la Jeunesse, dans le cadre d'un soutien à la parentalité, une formation à l'animation de groupes de paroles pour parents.