Localités disparues

VILLAGES ET HAMEAUX DISPARUS DES ARRONDISSEMENTS DE FORBACH ET SARREGUEMINES

  • BEDDWEILER ou BEDELWEILER, près de Kerbach, très probablement détruit vers la fin du XVI° siècle
  • BETTINGEN, ancien village cité au XIII ° siècle et en 1594 sous le vocable de « Büdingen ». Le ban a été partagé en 1720, entre les villages de Kerbach et de Behren.
  • BILSTINGEN - BILSTEIN – BÜSLINGEN ou BILSTER, près de Kerbach. Ancien village de la seigneurie de Forbach, très probablement détruit pendant la guerre de Trente Ans. En 1709, le ban seigneurial est cédé contre une redevance annuelle aux habitants d’Etzling.
  • DIETLINGEN, DYTTLINGEN (1446), DYTTELINGEN (1577 – 1618) ou DIETLINGEN (1681)  localité disparue entre Folkling (57950) et Bousbach (57460). Encore mentionnée en 1618 mais abandonnée et désertée en 1684. Au XVIII° siècle il existait encore une grange et les ruines d’une chapelle, plus tard on mentionne une ferme DILLINGERHOF et un moulin DILLINGERMUHLE.
  • ESCHWEILER, hameau disparu, écart de Hundling.
  • FOUSSBACH, village disparu existait sur le ban de Kalhausen.
  • FRANKENHOF, localité disparue : était annexe de Grundviller.
  • GUIRLINGEN ou GIRLINGEN, mentionné en 1365 comme village de la vouerie épiscopale de Saint-Avold, situé entre Cocheren, Théding et Folkling, sur la voie romaine conduisant du Hérapel à Tenteling. Le ban a été vendu en 1663 en parcelles aux habitants de Théding.
  • GUNDELINGA près de Welferding déjà mentionné en 1120. L’annexe GUNGLING a été construite vers 1860 sur l’emplacement de ce village disparu.
  • HESSLING - HESSELING ou ESSELANGE, localité détruite durant la guerre de Trente Ans. Là s’élevait avant la deuxième guerre mondiale l’église et le presbytère d’Alsting. En 1700 le ban est vendu à la commue de Hundling.
  • HETTLINGEN entre Rouhling et Cadenbronn commune de Nousseviller Saint Nabor, déjà mentionné en 1558 comme ban désert.
  • HIMRODT, village de la seigneurie de Puttelange aux Lacs, mentionné encore en 1594, très probablement détruit pendant la guerre de Trente Ans. L’emplacement de cet endroit est inconnu.
  • JOHANNISWEILER, ancien village situé à l’est de Farschviller empiétant sur le ban de Diebling. Selon la tradition le village n’aurait été composé que de 13 maisons. Presque complètement détruit durant la guerre de Trente Ans, réuni en 1751 à Farschviller. Une tuilerie y avait été installée jusqu’en 1865 et démolie en 1891.
  • KOENIGSHOF existait sur le ban de Kalhausen.
  • LAMBERTSBRONN - ce village existait sur le ban de Kalhausen.
  • MENRICHINGEN près de Sarralbe. Appartenait à la vouerie des dimes de Herbitzhein. Mentionné en 1373 comme fief des sieurs de Rosières il est engagé aux seigneurs de Sarralbe et en 1460 au duc de Lorraine.
  • RUCHLINGEN,  écart de Spicheren ; mentionné comme hameau en 1577, comme village en 1618, comme désert en 1684. Probablement disparu pendant la guerre de Trente Ans.
  • SAINTE-ANNE, localité disparue, annexe de Grundviller.
  • SCHWEIZERMUHLE – Ce village existait sur le ban de Kalhausen.
  • STEINBACH, écart de Remelfing démoli en 1891 afin d’y construire la voie de triage.
  • TENSCHEN ancien village situé entre Holving et Sarralbe. En 1566, TENSCHEN est mentionné comme simple ferme. Les bâtiments ont été démolis vers 1867.
  • WALEN ancien village situé à l’est vers Hundling, mentionné en 1298 et en 1350 ; probablement détruit par les Messins en 1405 pendant la guerre des comtes de Deux Pont, Sarrewerden et Salm. Le ban a été réuni à la commune de Metzing.
  • WEILER ancienne localité située à 100 mètres à l’ouest de Saint Jean Rohrbach détruite pendant la guerre de Trente Ans.  C’était une ancienne possession de l’abbaye de Wadgassen (D). En 1723 on y avait construit une ferme nommée « Trosslerie » qui a été gravement endommagée en 1944.


BIBLIOGRAPHIE

  • Joseph ROHR - FORBACH et son arrondissement
  • Joseph ROHR - L’arrondissement de SARREGUEMINES
  • Le Républicain Lorrain – Les Lorrains en ballade