Anecdotes

Décès à Boucheporn ...

L'an mil sept cent cinquante six le sept février est morte Marie Marguerite TALBOT, du païs des Ardennes du village Tilliet proche de Bastogne et Saint-Hubert veuve de defunct Rémy PIGEOT mère du sieur Henry PIGEOT curé actuel de cette paroisse de Boucheporn âgée de quatre-vingt quinze ou seize ans, la force de son tempérament et complexion, le santé de son estomach et poitrine lui promettaient non seulement de voir la quatrième génération aisément, mais de passer un siècle, si le malheur d'une chute qu'elle a faite en tombant des degrés de l'escalier n'eut accéléré sa mort, elle a été enterrée icy à l'Eglise à côté de l'autel de la Ste Vierge le huit du même mois par le sieur ALBRECHT, Curé de Bambiederstroff et Archiprêtre de Saint-Avold à l'assemblée de presque toute la paroisse, elle est morte munie de tous les sacrements de la Sainte Eglise.

Transcription par M. René Nicolas (UCGL 930)

Extrait de la carte obtenue par here.net :



Les enfants du curé !

En 1572, Jean-Hector CORDARY, archiprêtre à Puttelange-aux-Lacs, est mentionné avec sa fille Apolline conçue avec Gertrude PLUG, sa gouvernante. Par ailleurs, il est cité « tuteur de sa fille Apolline ».
En 1590, Apolline hérite de biens fonciers, propriété de son père à Puttelange.
Le 26 août 1600, l'archiprêtre cède deux 'Etzel' acheté sur le ban de Puttelange à ses deux fils, Jean et François, et à leur soeur Apolline, déjà mariée à Steffen Siegel de Rémering.

Le cas de l'abbé Cordary n'est pas unique à Puttelange, puisque dans un acte du 06 février 1599,sont cités 'les enfants' du curé Michel REINSPACH et de sa gouvernante Angélique WEBER, originaire de Farschviller.

M. René Nicolas (UCGL 930)