Le carnet de voyage de Kevin


 

 

"J’aime l’Europe,


je crois en elle,


elle est mère de notre avenir et de notre


destiné".


(Kevin)

 

 

 

 

J’atterris sous un ciel nuageux, accompagné de mes camarades et de mes professeurs. Je pose un premier pied sur le sol letton, puis un deuxième ; subitement, tout s’enchaîne, Antoine perd sa valise, Anna me fait la bise et m’emmène. Je perds tout mes repères, comme dans un rêve, un rêve aux couleurs européennes. Les minutes s’enchaînent au rythme d’une mélodie entraînante. Les nouvelles rencontres se succèdent, plus originales les unes que les autres : Roumanie, Hongrie, Pologne s’offrent à moi et m’émerveillent. Les journées courent et se déroulent à la vitesse d’un cheval au galop. Les éclats de rires saupoudrés de merveilleux accents aussi chantants les uns que les autres parviennent à moi dans un élan de frénésie et de joie. Les cultures se dévoilent telles des muses à leur art, puis, soudain, le rideau tombe. On se découvre vraiment, les amitiés se lient…. Je me reconnais, en moi, en eux, en nous, en l’Europe qui depuis ma naissance me berce adoptant de nouveaux frères et sœurs que je découvre alors et avec lesquels j’apprends à vivre. Les instants passés en leur compagnie sont riches en rebondissements. L’exotisme glacial de la mer Baltique nous rappelle notre Méditerranée bien différente . . .

La diversité et ses différences sont autres qu’une unité solide pour évoluer dans le bonheur et dans la liberté. J’aime l’Europe, je crois en elle, elle est mère de notre avenir et de notre destiné. Elle nous réserve une multitude de surprises qui feront de nous des citoyens comblés et fiers.  Ce séjour peint aux coloris de l’Europe entière restera en moi gravé pour toujours.  

 

 

Kévin Orefice 2°8