Le carnet de voyage de Charlotte


                                         

 

Jeudi 23 Octobre.

Rendez-vous  à 5h30 devant le lycée, première étape de mon évasion.

Tout à commencé lorsque nous embarquions dans notre avion.

C’est au décollage que mon esprit se projeta à Paterno, en Italie.

Qui allait être ma famille d’accueil ? Comment va être ma correspondante ?

Comment vais-je m’exprimer ? Comment cela va-t-il se passer ?

De gros frissons d’excitation m’envahissèrent. J’avais vraiment hâte d’être arrivée, hâte du lendemain !

Musique aux oreilles, mes pensées dansaient avec les nuages.

 

« Ca y est, c’est parti !! »

 

Charlotte, Laetitia et Barbara

Quand j’ai enfin vu ma petite famille en descendant du car, je me suis sentie apaisée.

Ce sont des gens chaleureux et enthousiastes. Les parents furent agréablement bavards et me mirent en confiance dès mon arrivée. Ma première question fut « Parlez-vous français ? »  Ils m’ont répondu «  ehh, un po’ ».

 

Lorsque j’ai franchie le seuil de la porte d’entrée, une jolie petite maisonnette m’a été présentée.

 

 

Bien que je fusse rassasié durant le voyage en avion, ils voulurent absolument que je mange un peu. Donc, à 4h de l’après midi, petite escapade chez leur amis, dans une petite brasserie au coin de la rue. Menu du jour, «  Pizza con chorizo e Mozzarella ».

Après ce petit moment sympathique, nous sommes revenu a la casa, afin que je puisse ranger mes affaires et distribuer mes petits cadeaux achetés à la dernière minute…

Ils furent très touchés. J’étais heureuse !

 

En fin d’après midi, Carol (ma correspondante) m’a proposé d’aller sur la petite placette de la mairie, pour y retrouver mes amis ainsi que les siens.

La nuit tombait peu à peu. La fraîcheur de ces lieux, rougissait l’extrémité de mon nez et de mes oreilles. Après avoir fais la connaissance de tous les italiens, nous sommes allés boire un verre dans le bar, juste au dessus de notre future école.

(Ce n’est qu’un petit détail, mais je n’ai jamais acheté de boissons, ce n’étaient que les amis de Carol qui me les offraient! Quelle hospitalité !) Onze heures et demie sonne. Je suis épuisée. On me propose encore de manger une pizza dans un restaurant avec tout le groupe, entre jeunes… La fatigue et le trop plein de nourriture ont fais que je suis rentré directement, pour me glisser dans mes nouveaux draps et passé ma première nuit, le sourire aux lèvres !

 

 

Vendredi 24 Octobre.

7h45 du matin, mon réveil sonne, car nous avions rendez-vous à 8h30 à l’école.

C’est la maman qui m’emmène en voiture.

Cette matinée là, j’ai pus faire connaissance avec les autres jeunes, participant à ce voyage. Nous avons été dirigés vers la salle dite  «Mensa  » de ce collège. Une assez grande salle, joliment préparée par les élèves de cet établissement.

Mes amies et moi étions touchées par l’attention apportée par les jeunes italiens. C’était donc ici, que se déroulait la cérémonie d’accueil.

 

Nous avons été présentés, chacun son tour, pays après pays.

13h30, Pause déjeuné dans la cantine.

Menu du jour, PASTA ! Viva Italia !

 

A la suite de ce repas, une petite excursion était organisée.

Nous avons visité une source d’eau minérale.

 

Le soir, nous avons été reçus par le Maire de ce petit village. Ce qui fut touchant, était que, tous les habitants nous ont accueillis les bras ouverts… Même le Curé était présent lors de cette rencontre.

Les participants étrangers, été vêtus de leurs costumes traditionnelles. Quel dommage, si j’avais su, je me serai habillée en provençale ! 

 

Samedi 25 Octobre [Enfin le week-end !! ]

Le matin, nous avons continué la création de masques.

Petit à petit, le notre prenait forme !

En fin de matinée, avant de manger, nous sommes allés faire une petite visite chez le pâtissier du village.

Un moment tellement hors du commun… Ou du moins, pour moi; où il m’invita à mettre la main à la pâte (gâteaux).

Hmm… Je sens encore la crème fondre sur ma langue !

 

L’après midi, nous sommes allés dans un village voisin dont je ne me souviens plus du nom.

Michel, le père de la famille, nous a emmenés visiter des sites archéologiques et des musées.

                       

 

Le soir, grande préparation des « jeunettes » ! Oui, car Carol et ses amis ont organisé une soirée dans une discothèque; ce fut un très bon moment passé à leur côté.

 

Dimanche 26 Octobre.

 

11h30. Un matin où l’on se lève doucement, doucement…

Michel m’a gentiment proposé de visité, au rez-de-chaussée, sa petite usine de Mozzarella. C’était un régal ! C’était très surprenant, une fois ébouillantée, la Mozza devient une patte extensible comme l’aligot. Ce fut une belle expérience !

 

Nous avons déjeuné chez des amis. La famille d’une Lettonne et d’un Hongrois. Ils avaient dressé une jolie table, accompagnée de multiples petits plats; l’eau me montait à la bouche… Pour tout vous dire, Nous avons commencé à manger vers une heure et demie de l’après midi et lorsque nous sommes sortis de table, il devait être… quatre heures et demie – cinq heures de l’après midi !!

Nous parlâmes énormément… Je pense que ce fut l’un des repas le plus divertissant !!

 

A la suite de ses grands évènements, il y avait la fête de la châtaigne. Mais aussi, un concours. Oui, c’était une course où de petites voitures, sans moteurs, se laissaient glisser sur les pentes du village.

J’entrevus Madame Vidal, et mes anciens professeurs, danser près du karaoké.

Quant à moi, je suis allée retrouver mes amis. Un grand sentiment de chagrin m’envahissait. C’était l’avant dernière soirée, que j’étais en train de vivre… Je me rendais compte à quel point, le séjour s’est écoulé très rapidement…J’étais tellement triste, que mes copains italiens me demandaient pourquoi je n’avais pas l’air dans mon assiette. Toute gênée, j’ai repris le dessus, afin de profiter un maximum de cette soirée. Cette nuit là ce termina avec succès…

 

Lundi 27 Octobre ...

DERNIER JOUR… !!!!!!!!! L

Et oui, et oui…

Le matin, nous finîmes notre masque. Tout était fin près pour l’exposition.

Tout ? Non !!!!! Notre chanson !? Vite, vite, les filles et moi sommes allées dans la bibliothèque afin de s’entrainer.

Mais… au fur et à mesure que nous la chantions, elle nous déplaisait…

Alors j’ai proposé «  L’hymne de nos campagne » de Tryo.

Nous avons entrepris de la chanter, et avons donc laissé «  Tout le bonheur du monde » pour apprendre notre nouvelle chanson. Nous avons demandé à Tomas, un gentil Hongrois, d’être notre guitariste. Pour tout vous dire, on se sentait plus ou moins prête ! Le spectacle se profila peu à peu… Les préparations étaient en cours, et le stress se faisait ressentir de plus en plus.

5h30, les gens commencent à s’asseoir sur les sièges…

Je ne trouve pas ma famille…

Si, les voilà ! Et la … Surprise…

Alessandro, Mario, Antonio et tous les autres étaient là pour nous voir…

Bon… Il était temps pour nous d’y aller …

6h… Chut, ça commence !     [ … ]

Catastrophique !! Nous avons raté notre chanson, le stress nous avait envahies.

Mes joues brulaient de honte. Les fameux fous-rires anxieux ne pouvaient s’arrêter…

Nous nous excusâmes du mieux que l’on à pu avec un petit discours qui venait du cœur.

 

La petite soirée ce termina en musique. Un dernier buffet nous attendait au rez-de-chaussée.

Je sentais beaucoup de chagrin dans les yeux des plus jeunes…

J’entendais des pleurs, des bisous, des adieux…

Un moment sensiblement douloureux.

Mais revenons à nos chers professeurs ? Que faisaient-ils pendant ce temps ?

Musique à fond, les voilà heureux, et à la fois peinés de devoir quitter les lieux, ils dansaient tous ensemble. Très belle image d’au-revoir !

 

Direction le restaurant.

Nous allions manger, entre jeunes, une toute dernière fois…

Musique d’ambiance, salle réservé exclusivement aux ados; c’était juste parfait…

Ces fous-rires, ces paroles et ces dernières promesses étaient atrocement délicieux !

Cette dernière soirée, était la grosse cerise sur le gâteau !

Le moment de rentrer arrivait.

De gros enlacements, de gros bisous, et bien sûr… De grosses larmes, perles brulantes, humidifiaient nos visages attristés.

«  Toi, revoir nous bientôt ok ? »

 

 

 

Adieu chers amis… Non, A Presto !!! J

 

 

 

 

                                                                     Charlotte

                                                            1ère L1

                                          Lycée Marseilleveyre

                                                     Janvier 2009

 

 

Avec l'autorisation de Charlotte nous publions son carnet de voyage, plein de beaux souvenirs italiens et européens !

         

Retour page d'accueil