La Tarasque


Une légende provençale

 

 

Au premier siècle après Jésus Christ, un dragon amphibie ravageait la campagne provençale... La Tarasque, un dragon au corps bien étrange: une tête de lion, une queue de serpent, 6 pattes, et une carapace de tortue hérissée de pointes acérées... Ce dragon faisait régner la terreur sur une bourgade des bords du Rhône, en aval d'Avignon. Il était aussi à l'aise sur terre que dans l'eau, et il déchiquetait et dévorait les hommes et les moutons sans distinction... Les habitants ne savaient pas comment lutter contre ce fléau... C'est Sainte Marthe, qui a pu calmer la "bête" à la demande des habitants qui avaient entendu parler des nombreux miracles qu'elle laissait derrière elle. Elle se rendit devant l'antre de la Tarasque, mais ne chercha pas à la combattre, elle lui présenta tout simplement une croix et l'aspergea d'eau bénite, en lui parlant doucement, et le dragon se soumit de suite, devenu soudain docile, Sainte Marthe prit donc sa ceinture et en fit une laisse pour se promener dans toutes les rues de la cité, enfin délivrée. En souvenir de ce prodige on fête chaque année à Tarascon la victoire de Sainte Marthe. La "Tarasque" tire son nom de Tarascon (Tarusco en provençal).

 

 

            

 

Dans les mythes et les légendes d’Europe, les dragons sont des créatures gigantesques, crachant du feu et détruisant tout sur leur passage. Ils sont les symboles du mal que des héros doivent combattre et vaincre pour mettre un terme aux cruelles activités de ces montres et ainsi montrer leur bravoure. Aussi, vaincre un dragon vaut-il toujours au héros l’acquisition de richesses fabuleuses, de pouvoirs magiques ou bien, plus romantique, la main de la fille du roi.