Charte du Cercle

CHARTE DU CERCLE DE

SILENCE DE VERSAILLES

 

 

            Parce que nous avons décidé d’exprimer publiquement le traitement inhumain et dégradant fait aux familles et aux travailleurs migrants en situation irrégulière en France, un Cercle de Silence s’est créé rassemblant régulièrement, à Versailles, dans un espace public, des femmes et des hommes d’horizons et convictions divers.


Par notre participation au Cercle de Silence : 

IL S’AGIT de porter l’attention sur les personnes étrangères et sans papiers venues en France pour vivre mieux ou pour sauver leur vie. 


IL S’AGIT de rappeler que chacune a droit au respect et que les atteintes à la dignité de quelques-unes blessent tous les hommes dans leur humanité. 


IL S'AGIT de manifester une inquiétude face aux conditions de détention auxquelles sont soumises ces personnes dans les centres de rétention administrative et de contribuer au travail mené par diverses associations qui sont au contact de ceux qui subissent la loi, qui la font ou la font appliquer. 


Il S'AGIT de refuser que des hommes, des femmes, des enfants endurent des traitements dégradants du seul fait qu'ils n'ont pas de papiers en règle. 


IL S'AGIT d'affirmer qu’on ne peut approuver des dispositions (lois, décrets, circulaires, directives ...) qui brisent des vies humaines, détruisent des couples et des familles. 


IL S'AGIT d'exprimer une espérance fondamentale en notre capacité à faire vivre des valeurs universelles. 


Dans un environnement d'agitation et de bruit, le Cercle de Silence, action non violente, envoie un message humain et invite à la réflexion sur des questions concrètes. 


Nous invitons donc, à Versailles, toutes les personnes de bonne volonté, croyantes ou incroyantes, à participer à ce Cercle de Silence, en référence à l’initiative des Franciscains de Toulouse.

 

Comments