Le Pop Art

Le Pop Art

1

Références Culturelles 


Le Pop Art est un mouvement artistique très largement répandu dans le monde pendant les années 1960 (en Angleterre à partir de la moitié des années 50), aux USA, en Espagne, au Japon, en Italie, en Belgique, aux Pays-bas et même en Russie. Il ne s'arrête pas au domaine des Arts Plastiques. Il s'étend aussi les mondes de la musique, du cinéma, de l'architecture ou de la mode. 

Le Pop Art d'un point de vue artistique, marque avant tout la rupture complète avec l'académisme même s'il retourne à une peinture figurative. Les artistes Pop vont ouvrir de nombreux champs d'explorations comme le collage (bien qu'il ne s'agisse pas d'une nouveauté), l'assemblage ou encore le Happening. Le Pop Art est le miroir d'une nouvelle société qui à été marquée par deux conflits mondiaux et par des années de privations. Il incarne un bouleversement culturel important... 

Désormais les populations veulent vivre dans l'opulence. Elles veulent boire, manger, acheter des appareils électroménagers, une voiture ou encore partir en vacance. Bref les gens veulent consommer ! Des guerres, ils n'en veulent plus. Pour la première fois dans l'histoire on manifeste contre la guerre en toute liberté. Les femmes s'émancipent, désormais libérées des tâches ménagères manuelles. 

Nous nous intéresserons aujourd'hui particulièrement au Pop Art américain. Nous lui opposerons ensuite dans le prochain cours dédié à l'Art Contemporain, deux mouvements européens : le nouveau réalisme et l'Arte Povera

Le Pop Art aux USA

Le Pop Art arrive à la fin des années 50 aux états-unis. Il marque un retour à la figuration après plusieurs années de suprématie de l'abstraction. C'est le critique d'art britannique Lawrence Alloway qui utilisera en premier lieu le terme Pop Art pour déterminer un style qui s'inspire et utilise directement des objets produits en masse et utilisés au quotidien par chacun. La démarche, qui consiste ici à sanctifier un objet produit en grande série, est plus importante que l'oeuvre elle même. C'est là une des particularités de l'Art Contemporain. 

Attention cette démarche n'est pas nouvelle. Rappelons que Marcel Duchamp à lui aussi décrété que des objets issus de l'industrie pouvaient être des œuvres d'art. Ce qui fait du Pop Art un héritier du mouvement Dada. Mais si on peut considérer que Duchamp est en quelque sorte un des précurseurs du Design Industriel, les artistes Pop se distinguent par le fait qu'il vont insister sur l'influence que ces objets de masse (publicité, magazines, bandes dessinées, télévision, électroménager, etc) impliquent sur la société. 

De 1959 à 1964, des expositions rassemblant des artistes qui deviendront majeurs... Claes Oldenburg, Tom Wesselmann ou encore James Rosenquist se succèdent à New York... 

En juillet 1962, Andy Wharhol fait une première exposition en solo à la Irving Blum's Ferus Gallery de Los Angeles où il expose 32 boîtes de soupe Campbell. Une pour chaque goût que propose la marque. Warhol va, par l'intermédiaire de la sérigraphie, pousser sa démarche beaucoup plus loin  jusqu'à reproduire en série les images qu'il développe... 

La même année se tient au Pasadena Art Museum la toute première exposition Pop: New Painting of Common Objects. On y retrouve Handy Warhol mais aussi Roy Lichtenstein et Edward Ruscha, deux autres figures majeures du mouvement. L'exposition est un événement majeur qui facilitera la compréhension de cet art différent. 

En 1963 Le Guggenheim Museum de New York crée avec Lawrence Alloway une exposition intitulée Six Painters and the object. On y retrouve Roy Lichtenstein, Robert Rauschenberg, James Rosenquist, Andy Wharol, Jim Dine qui avait participé lui aussi à l'exposition du Pasadena Art Museum et enfin Jasper Johnes qui deviendra pour de longues années l'artiste le mieux payé au monde.

En 1964, la Bianchini Gallery propose une nouvelle exposition : The American Supermarket. Tout est agencé comme dans un supermarché normal à l'exception que tout ce qui s'y trouve a été réalisés par Warol, Lichtenstein, Wesselmann, Oldenburg, Jasper Jones et enfin Billy Apple. 

Bien que l'engouement des peintres pour le Pop Art diminue dans la seconde moitié des années 60, il fait encore aujourd'hui, partie de notre environnement publicitaire, décoratif ou technologique. Il n'est pas du tout surprenant de voir des tableaux qui s'inspirent de Lischtenstein dans des livres de décoration. D'avoir des personnages des nouveaux succès cinématographiques traduits en icône de la même manière que Warhol l'aurait fait. Vous souvenez-vous du fameux Hope, le portrait de Barack Obama pour la campagne électorale de 2008 ? Une oeuvre "Pop" à part entière. 

Enfin des artistes comme Duane Hanson, que nous avons déjà étudié dans le cours sur le corps humain, traiterons des effets de la consommation sur la population et en ce qui concerne ce dernier avec un humour décapant... 



2

La recherche

Nous nous situons maintenant dans l'univers de l'Art Contemporain. Dans ses prémices certes, mais nous allons devoir faire en sorte de nous inspirer des préoccupations de notre société non plus postmoderne mais numérique. 

Dans ce contexte nous allons devoir nous interroger sur le fait de réaliser un travail "Pop" avec les éléments récurrents de la société actuelleDonc commençons d'abord par discerner les caractéristiques de deux contextes socio-économiques très différents...

Les années 60 : 
Explosion de la consommation
Insouciance  des réalités sociales, économiques et écologiques dans le monde
Révolution culturelle
Lutte pour l'émancipation des femmes
Rejet des institutions mais foi dans la politique
Période économique favorable (30 Glorieuses)
Guerre froide
Décolonisation


2000/2020 : 
Explosion de l'anti-consumérisme
Prise de conscience des réalités sociales, économiques et écologiques dans le monde
Révolution numérique
Lutte pour la parité entre hommes et femmes
Acceptation commune des institutions (pourtant remises en question par le numérique) mais manque de foi dans la politique
Période économique difficile (crise économique de 2008 et répercutions)
Guerre contre le terrorisme
Colonisation de l'espace

Vous voyez qu'en l'espace de 50 ans, énormément de choses ont changées... 

Comment donc aborder ce nouveau travail avec les données dont nous disposons ?


Virginie Amoussou, Ceci n'est pas une bombe, Huile sur toile, 50 x 60 cm

3

Faites votre choix !


Pour les amateurs d'académisme


Vous pouvez si vous le désirez garder la méthode conventionnelle et refaire ce que Warhol ou Lischtenstein ont fait. Il s'agira donc d'un exercice technique dont vous ressortirez plus fort.


Comme d'habitude, il va vous falloir obligatoirement mettre vos idées sur le papier et 

pratiquer quelques essais avant de vous lancer dans votre réalisation définitive.

Nous consacrerons deux heures à cette étude. 

Pour ceux qui pratiquent la peinture et le dessin de composition, votre étude sera en couleur.

Pour ceux qui pratiquent le dessin et la sculpture, votre étude sera en N/B ou à la sanguine.


Pour les amateurs d'art contemporain

Rassemblez les matériaux avec lesquels vous allez travailler. C'est ici qu'il faut utiliser toutes les ressources qui s'offrent à vous. Les matériaux ne manquent pas (surtout dans nos déchets)... Sachez que l'on peut peindre, dessiner ou sculpter avec presque tout objet. Accordez une valeur symbolique à l'objet que vous allez utiliser. Par exemple des gants de boxe symbolisent la violence (quoi qu’à ce stade il faudrait pour bien faire commencer à nous écarter de l’expressionnisme). Une plume symbolise la légèreté et la tendresse. Une tétine,... la douceur, le réconfort ou le bien être. Mettez cette dernière dans la bouche d'un homme politique et analysez les contrastes qui existent entre cette union !





5
Au travail !
Comments