Le blog

Cliquez sur les photos ou sur les liens pour voir les albums
Nous vous informons que nous n'avons malheureusement pas de connexion internet au camp de base, nous mettons donc à jour le blog et la page Facebook lors des camps avancés dans la mesure du possible.

La vidéo de présentation de l'expédition.
Réalisée à l'occasion du stage photo vidéo des Bourses Expé.

Centre Atlas 2017



Vendredi 29 septembre
Retour à Casablanca.


Il est 5h30 lorsque les réveils sonnent, un petit déjeuner pris sur le pouce, l'autobus se remplit des affaires personnelles et des participants qui rentrent en avion ainsi que de Soumia et Makram. A 6h30, Sylvain, Nestor, Karim et Marjo saluent leurs camarades alors que le bus s'éloigne sur la piste. A 7h30 après avoir terminé de vider et de ranger le camp de base, c'est à leur tour d'embarquer dans les fourgons direction Casablanca où ils retrouvent Hamid, Sam et Ayoub pour partager le repas de midi. Pendant ce temps, le bus arrive à l'aéroport et les participants remplissent les formalités administratives avant d'embarquer pour une arrivée prévue à 17h55 heure Française.





Jeudi 28 septembre
Rangement collectif

Aujourd'hui il est permis de dormir! Branle bas de combat à partir de 10h00, rangement et triage du matériel collectif et personnel, sauvegarde et dispatching des dernières données, rédaction des derniers comptes-rendus. Ayoub et Hamid ayant des affaires personnelles à régler sur Casablanca, ils quittent le camp de base vers 15h00 accompagnés de Sam. En fin d'après-midi, le chargement des deux véhicules est effectué avant de partager le dernier Tajine de Centre Atlas 2017 toujours préparé par Hassin. 





Mercredi 27 septembre
Quatre équipes sont formées pour cette dernière journée sur le terrain:




- Marjo, Ayoub, Séba, Dominique et Karim retournent à la grotte de la Bergerie afin de réaliser des images dans la rivière de la cavité, cette sortie permet aussi à Séba, Dominique et Ayoub de découvrir cette cavité qu'ils n'avaient pas eu l'occasion de visiter.

les photos ici:





-Nestor, Fabrice et Makram partent prospecter le secteur de Tamga (Wawgrit), situé au nord ouest du plateau de Kousar afin de repérer des résurgences pointées sur les cartes. Choux blanc, les résurgences vues ne sont pas pénétrables.

les photos ici:







- Sylvain, Yann, Vanessa, Eric, Lilas retournent dans le secteur de la mine, voir une série d'une dizaine de porches en falaise, le plus grand ne faisant que 10 mètres de développement.




- Romain, Soumia, Hamid, Sam, Leny partent prospecter la zone de Tizguit, vallée parallèle a celle de Tamga dans le but de voir des résurgences pointées sur la carte, d'autres résurgences sont aussi inventoriées, mais comme pour Tamga, ces dernières sont impénétrables, cependant la fine équipe n'as pas fait choux blanc car ils ont pu se restaurer chez l'habitant à midi.

les photos ici:





Retour impératif avant 19h00 pour toutes les équipes car ce soir, c'est soir de fête, Méchoui et agneau à la vapeur que nous partagerons avec nos hôtes et Hassin.
https://sites.google.com/site/centreatlas2017/leblog/gite%20(63).jpg



Mardi 26 septembre

Yann et Vanessa profite de cette journée de transition pour confier Lilas et partir faire le canyon de Talmest. 

les photos ici:


L'équipe partie la veille dans la zone d'Anergui, (Vallée de l'Assif Melloul) rentreront en fin de matinée.



Lundi 25 Septembre

Camp Avancé, Assif Melloul, Zone d'Anergui.
Equipe: Sylvain, Hamid, Nestor, Dominique, Eric, Fabrice, Ayoub, Makkram et Saïd (patron du gîte).

https://sites.google.com/site/centreatlas2017/leblog/assif%20melloul%20(33).jpg
Prospection dans les gorges de l'Assif Melloul et reconnaissance jusqu'au village d'Anergui. L'équipe remonte le cours de l'Assif à la recherche d'éventuelles résurgences provenant du plateau de Kousar. Le groupe se scinde en deux afin de couvrir un maximum de terrain Eric, Domi, Makram et Ayoub prospectent la partie intermédiaire des gorges pendant qu'Hamid , Nestor, Fabrice Sylvain et Saïd remontent jusqu'en amont du village d'Anergui. Les paysages sont splendides, l'Assif Melloul a creusé au fil des millénaires sur plus de 50km une imposante gorges que le groupe suivra pour sa prospection. Malheureusement, aucune découverte intéressante d'un point de vue spéléo ne sera faite, toutes les entrées repérées se situent beaucoup plus haut sous la bordure du plateau et ne sont pas accessibles depuis le fond de la gorge. Les bergers locaux confirment qu'il n'y a pas de grottes pénétrables dans ce secteur et que nous devrions plutôt aller fouiller les falaises constituant la bordure des plateaux environ 600 mètres plus haut...

En fin de journée, l'équipe décide d'écourter son séjour dans ces gorges afin de pouvoir repartir dès le lendemain sur les bordures du plateau plus haut. De retour au point de rendez-vous fixé pour les deux parties de l'équipe aux environs de 17 heures 30, Ayoub et Makkram sont là par contre Eric et Dominique ne sont pas encore arrivés, les protagonistes attendent tranquillement leur retour pour rentrer au camp de base en échafaudant un plan d'action pour les jours à venir. L'heure tourne, les deux compères ne sont toujours pas réapparu, il est 19h30, la nuit arrive et aucun signe de leur part, l'inquiétude grandit. Finalement, il est 20h30 quand ils aperçoivent enfin la lueur de leurs éclairages au milieu des pentes escarpées de la gorge, les deux spéléos rejoignent le point de RDV sans encombres, les sentiers suivis les ont conduit sur des falaises infranchissables sans matériel et ils ont du rebrousser chemin et revenir sur leur pas ce qui leur a pris beaucoup plus de temps que ce qu'ils avaient prévus. Tout est bien qui fini bien, tout le monde va bien, ce retard aura pour simple conséquence de décaler le retour au camp de base au lendemain, par prudence ils ne souhaitent pas parcourir la descente des gorges de nuit. Ils bivouaqueront donc dans la gorge, une belle nuit sous un ciel parsemé d'étoiles. Le retour au camp de base se fait le mardi en fin de matinée.


Escalade sur les falaises bordant l'Assif Ahansal
Equipe: Yann, Vanessa, Séba, Lilas

Yann et Séba ouvrirons 3 voies sur des rochers et falaises bordant l'Assif Ahansal, Vanessa et Lilas sont venues en spectatrices.


Canyon de Talmest
Equipe: Sam, Marjo, Lény, Romain, Karim, Soumia


Première expérience de canyoning pour Soumia, Tout commence par une marche de deux heures dans la gorge, mais le paysage et le sauvetage d'un chevreau par Lény rendent cette marche plutôt sympathique. Les premiers obstacles nécessitant l'installation d'une corde se présentent, une belle cascade de 30 mètres qui ravie notre initiée mais ce n'est pas sans compter sur la seconde grande cascade (de tuff) d'environ 25 mètres qui s'ouvre à 360° une quinzaine de mètres avant le sol et qui donne directement sur un toboggan ludique pour tous sauf pour Soumia qui ne sait pas nager. C'est Karim qui servira de bouée rapidement aidé par Marjo pour extraire Soumia de la vasque profonde avant de lui préparer un point chaud pour le pic-Nic de midi, le reste de l'équipe sèche au soleil. . Quelques dizaine de minutes de pause avant de descendre les dernières petites cascades. Après une marche de trois heures dans la gorge, l'équipe arrive à la confluence de l’assif Ahansal où un autochtone offre aux participants de très bonnes pêches. Sur le trajet du retour, les pieds dans l'assif nous retrouvons l'équipe de grimpeurs, Séba, Yann et Vanessa avec la petite Lilas qui finissent une voie avant de rentrer tous ensemble au camp de base.


22, 23 et 24 Septembre.

Echange entre le Comité Départemental de Spéléologie du Tarn et le Club Alpin Français de Casablanca.


Dans le cadre du partenariat entre le CDS81 et le CAF Casablanca pour l'expédition Centre Atlas 2017, 10 chefs de course (randonnée) du CAF sont venus partager 3 jours de la vie de l'expédition.

                 

La première journée fut consacrée à une prise de contact entre les participants et à des échanges sur des thèmes communs à nos pratiques, cartographie, premiers secours, conduite à tenir en cas d'accident et responsabilité de l'encadrant.

                La deuxième journée, une sortie combinant randonnée en montagne et découverte de la spéléologie s'est déroulée dans les gorges de l'Assif Ahansal. Le groupe à remonté au fil de l'eau les gorges durant 2 heures avant de visiter la grotte de TISSLI N' KHILL, cavité explorée dés les débuts de l'expédition. Une belle journée de découvertes, d'échanges et de partage entre tous.

                Lors de notre dernière journée ensemble, nous avons fait une randonnée de décrassage en montagne afin de faire disparaitre les dernières courbatures des spéléologues débutants. En fin de journée, nos amis du CAF reprennent la route de Casablanca en nous souhaitant de belles découvertes pour la fin de notre expédition.

les photos ici:



19-20-21 septembre.
Camps avancés, quatrième phase.

Camp 1: Plateau de Kousar , Grotte de la Bergerie (aussi appelée Tikhoubit par les locaux).

Equipe:  Nestor, Sam, Lény, Marjo, Yann, Karim

Arrivée devant le porche de la Bergerie le 19 septembre vers 12h. Après un petit casse-croûte, l'équipe s'engage sous terre. Yann, Lény et Sam topographient des réseaux fossiles en amont de la salle de la Méduse pendant que Karim, Marjo et Nestor, équipés d'une massette et d'une pointerole, essayent en vain d'élargir l'étroiture de la Méduse afin que Nestor puisse admirer le reste du réseau. Marjo et Karim rejoignent rapidement l'équipe topo au niveau du passage de la voûte mouillante qui permet l'accès à la rivière repérée par Sylvain et Sam lors du dernier camp. Alors que Marjo décide de rejoindre Nestor, Karim, Sam, Lény et Yann franchissent la voûte mouillante. La topographie de la rivière est levée.  Le lendemain, Sam est malade et reste au camp, Leny et Yann réalisent une escalade repérée la veille mais qui ne donne pas de suite. Marjo, Karim et Nestor réalisent quelques vidéos avant de s'atteler à la topographie du réseau fossile aval sur 180m. Au retour, ils réalisent des photos dans les grandes salles. A l'extérieur, Lény et Yann équipent une vire afin de visiter un porche en falaise. En fin d'après-midi, Lény et Yann ré enfilent leurs combinaisons afin de topographier une résurgence sur 80m. Le lendemain matin, l'équipe rentre au camp de base.

les photos ici:


Camp 2: Grotte de Wakhouden

Equipe:  Séba, Soufiane, Makram, Dominique, Romain.

Départ le 19 Septembre dans l'après-midi. Après une nuit passée à l'entrée de la grotte, l'équipe s'engage sous terre pour finir l'exploration et la topographie du réseau de Wakhouden. Quelques porches aux alentours seront aussi visités. Retour au camp de base le 20 dans la soirée.

les photos ici:


Camp 3: Vallée de l'Assif Melloul

Equipe:  Soumia, Sylvain, Fabrice, Hamid, Eric.

La zone du plateau de Talmest étant abandonnée, la vallée de l'Assif Melloul devient une nouvelle zone de prospection. Affluent de l'Assif Ahansal, l'Assif Melloul a creusé de magnifiques gorges sur plus de 150km. Le travail de prospection débute autour du village de Ougri. Le camp est installé chez Bassou, qui indique à l'équipe deux cavités qui sont rapidement trouvées et explorées. Il s'agit d'Ifri n'Tataouine (sans ancienne plaisanterie) et d'Aghar n'Aacha. Ces cavités présentent un faible développement et  peu d'intérêt. Ifri n' Ougri, repérée le lendemain, ne présente pas plus d'intérêt. Le camp au village d'Ougri se termine par une descente dans un sympathique canyon. 

les photos ici:



15-16-17-18 septembre.
Camps avancés, troisième phase.

Camp 1: Plateau de Kousar , Grotte de la Bergerie (appelée aussi Tikhoubit par les locaux).

Equipe:  Nestor, Sylvain, Sam, Soumia, Hamid et Jbel Collective ( Lamia, Youness, Anass).

Départ le 15 septembre dans l'après-midi pour passer la nuit à l'entrée de la grotte de la Bergerie. Le lendemain, la journée est consacrée à la capture d'images dans la cavité, interviews, prises de vues de spéléologues franchissant divers obstacles: passages d'étroitures, marche dans de grandes galeries ... Au cours de cette visite dédiée à la vidéo, Sylvain repère un passage vers l'amont de la rivière. Après un passage en voûte mouillante, il livre accès à une galerie de belles dimensions. Sam et Sylvain réalisent l'exploration en remontant la rivière, estimant la progression à environ 200 mètres. Après cette nouvelle découverte, toute l'équipe rentre au camp de base. Dimanche 17 septembre, l'équipe de Jbel Collective rentre à Casablanca.

les photos ici:


Camp 2: Grotte de Wakhouden.

Equipe:  Séba, Soufiane, Eric, Yann, Lény.

Départ le 16 septembre vers 10h du camp de base pour la zone de la grotte de Wakhouden. L'approche est complexe dans des falaises de schistes. L'équipe arrive devant l'entrée vers 13h. Après un casse-croute, ils s'équipent pour aller voir la résurgence avant de rentrer dans la grotte où un beau puits est aperçu. Le lendemain, Yann et Lény équipent le puits qui s'avèrera faire 7 mètres de diamètre pour 60 mètres de profondeur. Pendant ce temps, les autres lèveront la topographie du réseau. Au fond du puits, après 50 mètres de marche, un siphon met fin à la cavité. Retour au camp de base le 17 dans la soirée.  

les photos ici:


Camps 3: Plateau de Talmest.

Equipe:  Dominique, Marjo, Makram, Karim, Fabrice, Romain.

L'équipe arrive au camp avancé le 16 septembre vers 12h. Après un repas collectif, Fabrice et Marjo installent le camp. Pendant ce temps là, Dominique, Romain, Makram et Karim partent faire l'escalade blanche découverte lors du dernier camp et explorer Ifri Abou Aman, repérée par Hamid et Dominique lors du premier camp de Talmest. L'escalade ne donne rien,

Ifri Abou Aman se termine par un siphon. Une escalade à mi galerie laisse un espoir de suite. Le lendemain matin c'est Dominique qui garde le camp pendant que les 5 autres vont topographier les deux grottes de la veille. Romain et Makram font l'escalade de mi galerie qui est rapidement bouchée. Alors que Fabrice et Romain finissent la topo, Makram, Marjo et Karim tentent en vain de désamorcer le siphon terminal. Vers 13h, Fabrice retourne au camp afin d'en relever son gardien. Dominique, ayant cherché en vain l'équipe restée sous terre, la rejoint finalement à la rivière qui se situe à 10 minutes en aval d'Ifri Abou Aman pour un nettoyage collectif. Entre la lessive des femmes des villages alentours et le nettoyage du matériel spéléo, c'est le grand ménage! Retour au camp de base le 18 septembre en fin de matinée.

les photos ici:


12-13-14 Septembre
Camps avancés, deuxième phase.

Camp 1: Secteur vallée de l'Assif Ahansal.

Equipe:  Sylvain, Sam, Makram, Yann, Soumia, Hamid, Karim et Lény.

Retour au bord de l'Assif Ahansal: Vanessa et Lilas en profitent pour monter jusqu'au camp avancé en remontant les gorges avec Yann, pendant que le reste de l'équipe rejoint le camp par la piste de la mine. Après un pique nique au bord de l'oued, Sylvain et Sam finissent la topographie de la grotte de la Mine pendant que Lény et Yann reviennent voir le fond afin de s'assurer que le plan d'eau aperçu lors de la dernière explo est bien un siphon et non une voûte mouillante,  Soumia relève ses pièges à insectes disposés lors du premier camp. Pendant ce temps là, Hamid, Makram et Karim prospectent en commençant par remonter le lit de l'Assif Ahansal. L'entrée repérée lors du premier camp où se trouvent de la suie et des cendres est visité, le développement est estimé à 50 m. La suite de la prospection continue sur des sentier vertigineux surplombant la rivière sans résultats. Seul un porche est à revoir, qui sera exploré dès le lendemain par Yann, mais ne donnera rien.

Mercredi 13 donc, prospection pour tout le monde. Après une longue marche en plein soleil avec Sam et Lény, Yann attaque une escalade en libre pour accéder à un immense porche, mais il est contraint de renoncer devant le risque de chute d'une quarantaine de mètres dans les euphorbes.  Hamid et Sylvain redescendent au camp de base pour accueillir l'équipe de Jbel Collective (association de vidéastes).

Jeudi 14, toute l'équipe se reconstitue et se voit renforcée des 3 vidéastes, avant de se disperser. Sam, Sylvain, Makram, Soumia, Hamid et l'équipe de Jbel Collective retournent à la Mine afin de capturer des images alors que Karim, Lény et Yann rentrent au camp de base et commencent les reports topographiques et comptes-rendus.

les photos ici:


Camp 2: Plateau de Kousar, zone de Siguin.

Equipe: Romain, Séba, Dominique, Soufiane.

A son arrivée sur le plateau, l'équipe se dirige vers la source de Siguin. Un magnifique cirque s'ouvre dans les falaises recoupé en son milieu par un canyon sec. Malheureusement la source est impénétrable mais un porche est repéré en falaise. Le lendemain, Romain et Séba équipent la falaise et descendent de 60 mètres pour accéder au porche, alors que le vent du sud fait remonter la poussière le long de la falaise et leur irrite les yeux. Dominique et Soufiane visitent une petite grotte, qui ne présente pas plus d'intérêt que le porche en falaise. Le lendemain, il est temps de rentrer au camp de base. Cette zone sublime de Siguin ne présente pas vraiment d'intérêt spéléologique. Elle sera probablement délaissée au profit d'une autre zone plus propice pour les prochains camps avancés.

les photos ici:

 

Camps 3: Plateau de Kousar, Grotte de la bergerie.

Equipe:  Nestor, Fabrice, Eric, Marjo.

Les objectifs de ce camp sont la topographie et la prise de photographies de la grotte de la Bergerie. Le campement est disposé à environ 50 m de l'entrée de la grotte. Alors que Marjo et Nestor s'attèlent à la topographie suivis de près par Eric, Fabrice collecte des insectes pour Soumia. Le lendemain ce sera au tour de Fabrice et Eric de topographier la suite, pendant que Marjo et Nestor prennent des clichés photographiques de la cavité. Des locaux équipés de lampes de poches sont rencontrés sous terre et dévoilent le réel nom de la cavité: "Ifri Tokhobit". Le Jeudi 14 c'est le retour au camp de base, avec son lot de tâches habituelles (traitement des photos, topographie, etc)

les photos ici:


8-9-10 Septembre
Premiers camps avancés

Camp 1: Secteur vallée de l'Assif Ahansal.

Equipe: Sylvain, Sébastien, Soumia, Eric et Lény.

Le 8 Septembre, l'équipe arrive sur zone. Le "refuge de la mine" est rapidement repéré et après une courte désobstruction, le fond est visible, et cette cavité jugée sans grand intérêt. Vers l'aval, une seconde grotte, "la grotte de la mine", est repérée. Après exploration, celle ci permet une courte traversée. Le lendemain, Sylvain et Eric commencent à topographier pendant que Sébastien, Soumia et Lény continuent à explorer tout en disposant des pièges à insectes pour les travaux de thèse de Soumia. Le fond de la cavité présente une laisse d'eau stagnante nécessitant de revenir avec une combinaison néoprène. Le dimanche 10 septembre, la prospection continue en remontant la rivière. Une entrée est repérée avec des cendres et de la suie résultant de feux  allumés par des bergers, à revoir avec le matériel. Retour au camp de base vers  15h30 par la rivière.

les photos ici:


Camp 2: Secteur plateau de Kousar.

Equipe: Nestor, Romain, Yann et Makram.

Dès le premier jour Houssin, un autochtone, guidera l'équipe, empruntant des passages vertigineux à flan de falaise. Après trois heures de marche, ils arrivent à un porche et une belle résurgence en contrebas "Ifri Aghbalou N'Watouf". Le lendemain l'exploration de la résurgence peut commencer, avec photographies de Nestor et levée de la topographie par Makram, Yann et Romain sur près de 350m jusqu'au siphon terminal. De retour au camp, après le repas, il est temps d'aller au lit, mais c'est sans compter sur Houssin qui réveille tout le monde vers 22h30 avec un couscous qu'il vient de préparer. Le dimanche, sur le chemin du retour, une grotte en pied de falaise dont l'entrée sert de bergerie est topographiée sur environ 900m. Quelques points d'interrogation sont laissés en suspens. Retour au camp de base vers 18h15.









Camp 3: Secteur plateau de Talmest.

Equipe:  Marjorie, Hamid, Sam, Dominique, Karim.

Le plateau de Talmest, désertique, est situé à environ 2200m d'altitude, sans arbres, sans eau, mais avec une présence humaine forte, entre bergers, nomades et sédentaires berbères qui cohabitent. Les troupeaux de chèvres et moutons sont gardés par de jeunes (voire très jeunes) bergers et bergères.  La première journée est consacrée à l'exploration d' Almou n'Talmast, et au levé d'une première partie de la topographie par Sam et Hamid. En fin d'après-midi , le mercure redescend et permet de prospecter. Le lendemain, alors que Dominique et Hamid vont chercher de l'eau à environ une heure de marche, Sam et Karim finalisent la topographie pendant que Marjorie garde le camp. L'après-midi, Mohamed, un garçon d'une dizaine d'années, guidera l'équipe dans des gorges pour leur montrer des entrées de cavités, dont une semble présenter un intérêt spéléologique. Un prochain camp sera organisé afin de l'explorer. Retour au camp de base le dimanche vers 15h00.

 

Et pendant ce temps au camp de base, Hasin le cuisinier, Fabrice, Vanessa et la petite Lilas veillent. Tri de la pharmacie, mise à jour des comptes rendus, veille téléphonique des appels des camps, balade au bord de l'oued et bons petits plats de Hassin rythment leurs journées.



6, 7, 8 Septembre.
De Casablanca aux premiers camps avancés


Après une nuit de plus chez Hamid l'équipe du Ferry (Marjorie, Nestor, Sam ,Sylvain et Karim) renforcée par Sébastien se rendent au CAF de Casablanca afin de charger du matériel technique et les vivres de l'expédition. Vers 11h30 ils prennent l'autoroute de Beni Mellal après avoir fait le plein des véhicules, une halte tajine s'impose sur une aire d'autoroute avant d'avaler le reste des kilomètres jusque Tilougguite. A partir de là la route devient piste, 12km plus loin vers 17h30 ils arrivent à destination au pied de la Cathédrale des roches. C'est Fabrice et Hasin le cuistot qui les accueillent, le reste de l'équipe ne tarde pas à revenir de la baignade, le déchargement des fourgons peut commencer. L'équipe enfin réunie peut partager son premier repas, "Couscous façon Hasin" au menu.

La première journée collective est consacrée à l'installation et l'organisation du camp de base et à la définition des premiers objectifs d'exploration. Dans la pièce mise à disposition pour Centre Atlas 2017 sont installés un espace bureau, un local matériel et un coin intendance. L'usine à eau qui permet d'obtenir de l'eau filtrée et traitée est elle aussi installée. L'après-midi est essentiellement consacrée aux préparations des premières missions spéléologiques. Au programme des prochains jours trois camps avancés de 3 jours et 2 nuits sont définis:
- Equipe 1 (Sylvain, Lény, Eric, Soumia, Séba): prospection de la zone dite "de la Mine" et exploration de cavités repérées lors de la reconnaissance.
- Equipe 2 (Makram, Nestor, Romain, Yann): Prospection de la zone de Kousser.
- Equipe 3 (Hamid, Marjo, Karim, Sam, Domi): Prospection du plateau de Talmest et exploration d'une cavité repérée par Hamid.
- Equipe 4 Vanessa, la petite Lilas et Fabrice sont de veille au camp de base.

1er au 5 Septembre 2017
Départ pour le Maroc, l'expé c'est partit


C'est à Carmaux le vendredi 1er septembre que débute l'expédition, deux fourgons sont affrétés au transport du matériel. Le lendemain les deux véhicules prennent la route de  Barcelone avec une étape à Perpignan. Le dimanche, Karim, Sylvain, Sam, Marjorie et Nestor embarquent vers 15h00 et naviguent jusqu'au lundi 4 septembre pour débarquer à 18h30 heure locale à Tanger Med. A la sortie du bateau, nos papiers ne correspondent pas, il manque un tampon sur nos passeports qui aurait du être fait sur le ferry. Première tracasserie administrative, heureusement un douanier nous prend en charge et valide nos précieux documents. Deuxième tracasserie, nous allons passer plus de deux heures à la déclaration des véhicules et à la fouille des fourgons. Il est 21h30 lorsque nous prenons
la route pour Casablanca, nous arriverons chez Hamid vers 1h20, après une mousse et quelques parts de pizza personne ne se fait prier pour aller dormir. Mardi 5 septembre alors que les Marocains se réveillent, le reste de l'équipe (Vanessa, Yann, Lilas, Eric, Romain, Leny, Dominique, Fabrice et Sébastien)  fait route vers l'aéroport de Toulouse, décollage à 12h10. Au Maroc, Sylvain et Hamid vont faire du change à la banque avant de retrouver le reste de l'équipe à l'aéroport de Casablanca vers 14h00 heure locale, tous excepté Sébastien embarquent dans le minibus accompagnés de Makram spéléologue Marocain et de Soumia la doctorante direction la cathédrale des roches où hasin le cuisinier leur a préparé un bon repas de bienvenue. L'équipe de marins renforcée par Sébastien a pu visiter la ville ou se reposer du voyage au gré de chacun. Ils resteront une nuit de plus à Casablanca afin de finaliser quelques formalités, impression de cartes, récupération de matériel au CAF de Casablanca, etc .


30 Août 2017
Partenariat scientifique.


Le Muséum d’Histoire Naturelle de Marrakech (relevant de l’Université Caddi Ayyad) et le Comité Départemental de Spéléologie du Tarn ont signé une convention de partenariat. Nous nous sommes ainsi engagés dans une collaboration technique et scientifique pour réaliser des explorations biospélologiques afin d’approfondir les connaissances et contribuer à la conservation et à la valorisation des sites cavernicoles et des karsts du Maroc

L’expédition Centre Atlas 2017 accueillera, accompagnera et formera aux techniques spéléologique une chercheuse du Muséum d’Histoire Naturelle de Marrakech. Nous sommes donc heureux d’accueillir Soumia
Moutaouakil (Doctorante) au sein de l’équipe.




20 Mai 2017
Séance photos.


Dans la semaine dernière nous avons reçu notre commande de flashs pour la photo. Au cours de la réunion de mercredi, Christian, Marjorie et Karim s'organisent une sortie pour les prendre en main. Rendez-vous samedi pour une séance d'entrainement! Les essais débutent le matin avec Christian et Karim dans la grotte des Anglais à Cazals dans le département du Tarn (81). En début d'après midi, Marjorie rejoindra les deux compères afin de continuer à s'exercer. Ce coup ci ce sera dans la traversée du Trassadou sur la commune de Saint-Antonin-Noble-Val dans le Tarn et Garonne (82).


17 Mai 2017
Réunion Centre Atlas.


Mercredi 17 mai, ce sont 12 des 14 spéléologues Français de Centre Atlas 2017 qui se sont réunis au local du club ABIMES à Blaye les Mines (81). Les dates de l'expédition se sont précisées, ainsi que l'organisation. 5 membres avec deux fourgons remplis de matériel embarqueront sur le ferry à Barcelone le dimanche 3 septembre. Débarquement prévu à Tanger le lundi 4 vers 23h00. le reste de l'équipe décollera de Toulouse pour Casablanca le mercredi 6 septembre.












13 Mai 2017
Exercice secours du Tarn.






Ce samedi ce sont 25 pompiers et 34 spéléologues du Spéléo Secours Français du Tarn dont 7 membres de Centre Atlas 2017 qui se sont retrouvés sur le Causse d'Anglars, commune de Penne (81), afin d'effectuer un entrainement secours dans la grotte des Combles d'Ali.





15, 16 et 17 Avril 2017
Stage photo vidéo.

Le stage est animé par Luc Henri Fage, avec pour objectif que chaque équipe réalise un court métrage d'environ 3 minutes pour présenter son expédition. Le samedi matin sera consacré à l'écriture du synopsis et l'après-midi au tournage des premiers rushs. Alors que Marjorie devient la
 
camerawoman de François afin de réaliser les images pour son expédition "liberté, foulées, fraternité", Karim se suspend au relais des voies d'escalade des falaises de Presles pour filmer Simon et Jérémy avec leur projet "Pumari chhish ou pas chiche".

Le dimanche, Serge Caillault, de Spéléo magazine, accompagnera et partagera ses techniques de captures d'images en milieu souterrain avec Karim et Marjorie de "Centre Atlas 2017" ainsi que Quentin et Benoit de "Bal au-dessus des 3000" venus découvrir la spéléologie et aider pour les prises de vues dans la grotte de Pré l'étang.

Le lundi sera consacré au montage de la vidéo.



14  Avril 2017

Remise des Bourses Expé.
Nous nous retrouvons (Sylvain, Marjorie et Karim) le 14 Avril à 9h30 au magasin Expé de Pont en Royans (38). Les partenaires et les autres lauréats sont aussi présents. Après une paire de cafés, les partenaires se présentent rapidement, puis c'est au tour des lauréats de présenter leurs projets à l'aide d'un diaporama pendant une dizaine de minutes. Ils ne manqueront pas d'apporter des précisions et des réponses aux questions du jury. Midi approche, le buffet s'installe, c'est le moment choisi pour faire la photo de famille.
Le buffet ne nous résistera pas longtemps. En début d'après midi, chaque équipe rencontrera chacun des partenaires pour des discussions sur l'attribution de matériel. Certains en profiterons même pour faire des essayages à la boutique Expé. En début de soirée, Sylvain retournera à ses occupations personnelles alors que Marjorie et Karim iront avec les autres lauréats et Luc Henri Fage au village de Presles (38) pour 3 jours de formation photo vidéo.

10 Avril 2017


L'équipe Jbel Collective, partenaire de notre expédition, a réalisé un film de présentation avec des paysages de la zone de l'expédition.







1er et 2 Avril 2017
Les membres de Centre Atlas 2017 participent activement à l'organisation du 1er rassemblement des spéléologues et des canyonistes de la région Occitanie. Rassemblement sur lequel les visiteurs découvrent une exposition photographique présentant le projet "Centre Atlas 2017" et ses partenaires au travers d'images des précédentes expéditions.

29 Novembre 2016
Troisième réunion, tout avance bien, le budget prévisionnel est bouclé, la plaquette de présentation finalisée, une commande en franchise de TVA nous est accordée par le service des impôts. Plusieurs partenaires nous ont rejoins.

20 Septembre 2016
Deuxième réunion, un point sur l'avancement des tâches réparties lors de la réunion précédente est réalisé, de nouvelle tâches sont réparties, l'équipe finale est constituée avec 14 participants venant de France.

30 Mai 2016
Une première réunion d’organisation a lieu, sont définis:
- Le nom : Centre Atlas 2017.
- La zone : Secteur de la Cathédrale des roches.
- La période : Septembre 2017.
- La durée : 4 semaines.
- Le nombre de participants :  Max 25 Français.
- Le responsable : Sylvain Boutonnet.
- La répartition de plusieurs tâches.



OCTOBRE 2015
Sylvain est en vacances au Maroc avec sa compagne, il en profite pour retrouver Hamid et aller voir les zones karstiques à proximité de la Cathédrale des roches. Après plusieurs heures de marche et de 4x4, les plateaux calcaires confirment le potentiel spéléologique du secteur. Quelques entrées de cavités sont aussi repérées. De retour dans le Tarn, Sylvain nous rapporte ses observations. L'idée d'une nouvelle expédition dans l'Atlas Marocain a dépassé le stade de la germination.