Liens - article

Le site officiel du comité des fêtes de Villecresnes est accessible sur le lien suivant :

Les sites suivants renvoient vers le site officiel du Comité des fêtes de Villecresnes :

Le site officiel de la commune de Villecresnes est :

Le site officiel de l'ACSFV (Amicale pour la Culture, le Sport et les Festivités à Villecresnes) est :
et il est renvoyé par les sites http://www.acsfv.fr et http://www.acsfv.com

contact par mail à info@cdf-villecresnes.fr






-- article écrit par le service communication de la mairie de Villecresnes --


Publié le : 10 juin 2013

Ballot-RabanyDepuis 1975, Geneviève Ballot et Annie Rabany forment un duo incontournable du monde associatif villecresnois à travers le comité des fêtes.

Vous avez surement croisé Geneviève et Annie, leur bonne humeur et leur savoir-faire signent depuis bientôt 40 ans les manifestations organisées par le comité des fêtes mais aussi les évènements de la ville.

 

Le temps d’un après-midi nous les avons rencontrées, elles ont retracé depuis la création du comité en 1972, les coulisses, les bons moments, les rencontres et les anecdotes qui lient les bénévoles du comité.

 

En 1975, ce sont alors deux jeunes femmes, mères de familles, tout juste installées à Villecresnes, qui ont souhaité s’investir et participer à la vie de leur nouvelle ville. Elles ne se connaissaient pas, avec le temps, elles sont devenues amies et au fil des mois, leurs maris comme leurs enfants ont été entraînés dans les préparatifs des festivités.

Geneviève précise en riant

Je me souviens des premières réunions dans la cave du Château…. avec les souris !

alors qu’Annie explique

A ses débuts,  le comité c’était la fête communale, le 14 juillet et les bals. Progressivement nous avons lancé les repas et thés dansants… Quand nous faisions une soirée dansante, près de 400 Villecresnois de tous les âges étaient là. Nous n’étions qu’environ 5 000 habitants en 72.

Comite-fetes-1970Pour elles, le comité c’est avant tout un groupe, une équipe dont la plupart des bénévoles travaillant la journée, se rassemblaient les soirs et les nuits précédant une fête pour décorer entièrement la salle polyvalente de fresques géantes peintes sur papier kraft, pour y construire un chalet en bois grandeur nature… au gré des bals des vendanges ou d’hiver. (photo ci-contre: la scène de la salle polyvalente transformée en chalet)

Maintenant, nous sommes en majorité des retraités alors c’est plus simple pour notre emploi du temps.

C’est alors une foule d’anecdotes qui reviennent, les souvenirs des rangements après la fête, en robe de bal (création maison) à genoux pour démonter et ranger. Geneviève en rit encore :

A la fin, vers 6 heures du matin après avoir rangé la salle, Simone, qui travaillait sur le marché partait avant nous. Avant d’aller se faire la soupe à l’oignon tous ensemble, on allait la voir en robe longue pour faire « la foire » sur son stand!

Côté cuisine, le comité des fêtes est une vraie signature, on nous envie son professionnalisme et sa créativité lors des cocktails. Geneviève et Annie le disent elles-mêmes

C’est notre récompense, découvrir les invités ravis, entre ceux qui nous remercient ou encore nous demandent nos recettes… Il arrive même que l’on nous prenne pour des professionnels et on nous demande notre carte!

En les écoutant retracer ces décennies de préparatifs, on ressent que leur engagement total et leur motivation font partie de leur nature, elles sont fondamentalement tournées vers les autres.  Annie le résume très bien

Si l’on s’engage il faut le faire ! C’est-à-dire qu’il faut sacrifier d’autres choses à coté, sans compter… Quand il y a des manifestations, nous travaillons énormément et ne profitons pas des festivités que l’on organise.

Quand on leur pose la question de la relève, on perçoit qu’elles sont inquiètes.

Dans l’équipe actuelle il y a des gens plus jeunes, nous souhaiterions bien passer la main mais pas en les laissant tomber tout de suite, leur laisser les rênes peu à peu en les soutenant. Pour différentes raisons, les jeunes ne veulent pas s’engager comme nous à notre époque. On aimerait vraiment avoir une relève, ce qui nous ferait vraiment mal au cœur c’est que cette association qui marche très bien, périclite. Cela on a du mal à l’admettre.

regrette Annie. Geneviève ajoute:

Il nous faut un nouveau souffle, c’est une évidence.

Une chose est sure, ces années en immersion au sein du comité des fêtes sont une expérience riche et unique dans une vie.

Geneviève a de l’émotion quand elle révèle

Le comité c’est presque un besoin pour moi. Le jour où je vais le quitter, je crois qu’il va me manquer quelque chose. Cela m’a apporté tellement de choses, jeune, cela m’a donné de l’assurance et beaucoup d’amitiés. J’ai donné mais j’ai reçu beaucoup… Le plaisir de voir arriver les gens tout sourire, contents d’être là, même si toi tu es fatiguée, t’es un peu bancal, cela c’est tellement satisfaisant !

Annie conclut simplement

Le comité des fêtes et mon engagement m’ont permis de satisfaire le besoin que j’ai de m’occuper des autres depuis toute jeune et puis ce groupe d’amis, c’est vraiment quelque chose qui me tient. Il faut bien comprendre que c’est une association à part, qui est vraiment tournée vers les autres et qui a une latitude d’organisation très agréable. On peut  organiser ce que l’on veut, la mairie joue le jeu et est généralement partante.  Depuis  plus de 30 ans, nous sommes  toujours un petit peu dans ce que l’on a l’habitude de faire même si on a beaucoup évolué.   Pour les personnes qui veulent participer à une association, créer et avoir des idées novatrices, il y a un vraiment un champ des possibles…