Sacrements‎ > ‎

Pénitence





Demander régulièrement au Seigneur le pardon pour les péchés commis revêt une dimension à la fois personnelle et communautaire. Personnelle, car réconciliés avec Dieu, nous trouvons une « seconde planche [de salut] après le naufrage qu’est la perte de la grâce » (Tertullien, De paenitentia, 4, 2). Communautaire, car réconciliés avec l’Eglise, nous retrouvons notre place au sein de l’assemblée. Communautaire, car lavés du péché, nous redevenons des hommes de bien prêts à éclairer nos contemporains.  Ayons toujours conscience que l’omission n’est pas le moins grave des péchés. Ne pas agir pour annoncer l’Evangile (par une vie conforme à l’enseignement du Christ, par la défense de la vérité et de la vie, ...), c’est aussi tomber dans le péché en devenant les complices silencieux du Malin. N’oublions jamais que « c’est l’inaction des hommes de bien qui permet au mal de triompher ».

Pour vous confessez, vous pouvez fréquenter les créneaux proposés chaque semaine (cf. tableau hebdomadaire des activités de l'aumônerie) ou demandez un rendez-vous en contactant directement l'aumônier.