Diocèse aux armées

Le diocèse aux armées est la structure canonique de l'aumônerie catholique aux armées françaises.
Il est l'héritier du  vicariat aux armées françaises, érigé canoniquement par le décret Obsecundare votis de la congrégation consistoriale en date du 26 juillet 1952 pour réunir les aumôneries des armées de Terre, Air et Mer sous l'autorité du cardinal archevêque de Paris.

En 1967, ce vicariat devint indépendant de l'archevêque de Paris et un évêque fut nommé à sa tête.

La constitution apostolique Spirituali militum curae de Jean-Paul II du 21 avril 1986 institua les ordinariats militaires, ou ordinariats aux armées (ordinariatus castrenses).

Pour l'ordinariat français, on adopta alors les dénominations de diocèse aux armées et d'évêque aux armées. "Évêque des armées" était l'un des titres du grand aumônier de France, dont l'une des fonctions était de nommer les aumôniers des armées du roi.

Directement rattaché au Saint-Siège, le diocèse aux armées a son siège à Paris. Son église principale est celle de Saint-Louis-des-Invalides. Il a comme tribunal propre l'officialité diocésaine de Paris et comme tribunal d'appel l'officialité d'appel de Versailles.


Les ordinariats militaires

Les ordinariats militaires sont juridiquement assimilés à des diocèses.

L'ordinariat jouit des mêmes droits qu'eux, étant en quelque sorte une « Église particulière » ; l'ordinaire est normalement évêque (en fonction des circonstances) : il jouit de tous les droits et est tenu à toutes les obligations des évêques diocésains.

La juridiction de cet ordinariat n'est pas territoriale. Elle s'étend à tous les membres catholiques des forces armées, civils ou militaires, où qu'ils se trouvent, à leurs familiers et aux personnes résidant de manière permanente dans un établissement militaire. Cependant, les casernes et autres établissements militaires sont exempts de la juridiction de l'évêque du lieu qui n'y retrouve certains droits que lorsque font défaut l'ordinaire militaire et ses aumôniers.

L'ordinariat militaire peut incardiner son propre clergé.


Nef de la cathédrale Saint-Louis des Invalides