L'Ange du mont Hira

D'après la légendologie mahométane, ce serait saint Gabriel qui aurait révelé le "Coran" à "mahomet"...

"L'ange gabriel descendît du ciel et trouva mahomet sur le mont Hira. Il se montra à lui et lui dit : "Salut à toi, Ô mahomet, apôtre d'allah". mahomet fut épouvanté. Il se leva, pensant qu'il était devenu fou. Il se dirigea vers le sommet pour se tuer en se précipitant du haut de la montagne. Mais gabriel le prit entre ses aîles et lui dit : "mahomet, tu es le prophète d'allah et je suis gabriel, l'ange d'allah qui t'apporte son message pour que tu le lises. mahomet lui répondit : " Comment lirais-je, moi qui ne sais pas lire ?". gabriel lui dit: "Lis au nom de ton seigneur, qui a tout créé."


D'après Ibn Hicham, Sirat-ar-Rasoul (vie de mahomet) IXe siècle(soit au moins 2 siècles après la mort de "mahomet", chacun jugera donc de la crédibilité des biographies mahométanes).

Soit. Tentons de prendre ce conte de "l'islam officiel" au sérieux, et tachons donc d'y répondre par des versets Bibliques.


1) Les Chrétiens savent bien que Satan se déguise en ange de lumière.


En effet, saint Paul nous l'apprend dans sa deuxième épître aux Corinthiens, chapitre XI verset 14.

Et ne vous en étonnez pas ; car Satan lui-même se déguise en ange de lumière.

Et voici le commentaire de saint Thomas d'Aquin.

406. Et il prouve ce qu’il avance, parce que, de même que les vrais Apôtres sont envoyés par Dieu et sont formés par lui, de même Satan se transforme en ange de lumière, lui qui est le chef et l’inspirateur des faux apôtres, se montrent comme un ange de Dieu et parfois comme le Christ. Il n’est donc pas étonnant ni extraordinaire que ses ministres -les faux apôtres- se transforment en ministres de justice et feignent d’être justes.

Ecclésiastique X, 2 – Tel est le juge du peuple et tels sont ses ministres...

407. Il faut noter que Satan se transforme parfois de façon visible, comme devant le bienheureux Martin, afin de le tromper, et que de cette manière il a trompé beaucoup de monde. D’où l’importance et la nécessité du discernement des esprits dont Dieu favorisa spécialement le bienheureux Antoine. Pourtant on peut reconnaître Satan à ceci qu’un bon ange dès le début exhorte au bien et ne cesse d’y exhorter; un
mauvais ange au contraire dès le principe propose le bien, mais par la suite, voulant satisfaire son désir et réaliser son intention qui est de tromper, il entraîne et excite au mal. 1 Jean. IV, 1 – Ne croyez pas à tout esprit... Quand Josué vit un ange dans son champ, il lui dit (Josué V, 13) : Es-tu un des nôtres ou de nos ennemis?

Il y a un autre signe, c’est qu’un bon ange effraye dès l’abord, mais aussitôt console et réconforte, comme il arriva à Zacharie, Luc 1, 13 – Ne
crains pas, Zacharie.
Et à la bienheureuse Vierge, il dit : Ne crains pas, Marie. Mais un mauvais ange épouvante et vous laisse désolé. Et cela afin de tromper et de persuader plus facilement celui qu’il épouvante. Parfois il se transforme de façon invisible, et cela quand il fait apparaître comme bonnes les choses qui en soi sont mauvaises, en pervertissant les pensées de l’homme et en enflammant en lui la concupiscence. Prov. XVI, 25 – Il est une route qui paraît droite à l’homme, dont la fin néanmoins conduit à la mort. C’est ainsi que Satan trompa un moine qui avait fait le voeu de ne jamais sortir de sa cellule. Le démon lui suggéra qu’il lui serait bon de sortir pour aller à l’église et recevoir le corps du Christ. Cédant d’abord à cette suggestion, il se ravisa en allant à l’église. Connaissant alors que c’était le démon qui
l’avait inspiré, le moine se félicita qu’il ne l’eût point trompé, parce qu’il avait cru aller vers le bien et pourtant le démon lui avait fait abandonner son voeu de demeurer sans cesse dans sa cellule. Par la suite il lui suggéra que son père était mort et qu’il lui avait laissé de grandes richesses à partager entre les pauvres, qu’il devait aller à la ville, ce qu’il fit. Mais jamais il ne revint dans sa cellule et il mourut dans le péché. On voit par là qu’il est difficile qu’un homme soit sur ses gardes et qu’il faut recourir à l’aide divine. Job XLI, 4 – Qui découvrira la superficie de se cuirasse..., ce qui veut dire : personne, si ce n’est Dieu.

408. Il découvre donc la différence entre les mauvais et les bons ministres : elle consiste en ce que "leur fin" -celle des ministres du Christ et celle des ministres de Satan- "sera selon leurs oeuvres". La fin des bons sera bonne, celle des mauvais sera mauvaise; les bons sont entraînés vers le bien et les mauvais vers le mal. Phil. III, 19 – Leur fin, c’est la mort... De même les bons recevront des biens en récompense, et les mauvais des maux. Supra V, 10 – Tous nous devrons comparaître devant le tribunal du Christ.


2) Les Chrétiens savent bien aussi quel est le critère pour reconnaitre Satan.


Là encore c'est saint Paul qui nous l'apprend, dans son Épître aux Galates, chapitre I verset 8.

Mais quand nous-mêmes, quand un ange venu du ciel vous annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème !

Commentaire de saint Thomas d'Aquin.

Si donc il arrivait qu’un homme ou qu’un ange, vînt à enseigner une doctrine opposée à ce qui a été transmis de Dieu, sa parole ne saurait prévaloir contre l’enseignement divin, de manière à le rendre inutile et à le faire rejeter; cet enseignement est plutôt contre lui, parce que celui qui parle ainsi doit être repoussé et exclus de la participation à l’enseignement qu’il attaque. Voilà pourquoi l’Apôtre dit que la dignité de la doctrine de l’Evangile, qui a été transmise par Dieu lui-même, est si haute, que si quelqu’un, soit un homme, soit un ange, venait à annoncer un Evangile autre que celui qui a été annoncé, il est anathème, c’est-à-dire, il doit être rejeté et repoussé.


3) En conclusion


L'Ecriture Sainte nous apprend 1) que Satan peut se déguiser en ange de lumière, 2) que le critère pour le demasquer est qu'il "enseigne un autre évangile", 3) et nous savons bien aussi que cet "islam officiel" enseigne autre chose que le saint Evangile, et pour tout dire meme le contraire.

La conclusion est donc simple: cet ange qui nous est rapporté par la légendologie mahométane(2 siècles après mahomet) n'est autre que Satan déguisé.

Nous prions pour la conversion des mahometans, car hors de l'Eglise, personne ne peut se sauver.

Comments