Chrétiens et mahometans n’ont pas le même dieu

Vidéo YouTube



Introduction



Je vous ai écrit, non que vous ne connaissiez pas la vérité, mais parce que vous la connaissez, et que vous savez qu'aucun mensonge ne vient de la vérité.

Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ?

Celui-là est l'antéchrist, qui nie le Père et le Fils.

Quiconque nie le Fils, n'a pas non plus le Père; celui qui confesse le Fils, a aussi le Père.

1er épitre de Saint Jean chapitre II, verset 21-24



Mes biens-aimés, ne croyez pas à tout esprit; mais voyez par l'épreuve si les esprits sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont
venus dans le monde.

Vous reconnaitrez à ceci l'esprit de Dieu :

tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu en chair est de Dieu; et tout esprit qui ne confesse pas ce Jésus n'est pas de Dieu: c'est celui de
l'antéchrist, dont on vous a annoncé la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde.

1er épitre de Saint Jean chapitre IV, verset 1-3



car plusieurs séducteurs ont paru dans le monde; ils ne confessent point Jésus comme Christ venu en chair : c'est là le séducteur et l’antéchrist.

2e épitre de Saint Jean, verset 7



Chrétiens et mahometans n’ont pas le même dieu



Après avoir lu et comparé l’Évangile et le Coran, je peux affirmer que les Chrétiens et les mahometans n’ont pas le même dieu.

En effet, le dieu des mahometans s’oppose totalement à L'Évangile, à l’ensemble du Nouveau Testament, à La Loi et aux Prophètes, condamne impitoyablement la Sainte Trinité, la Divinité du Christ, sa Crucifixion, sa Mort et sa Résurrection.

Par conséquent, le dieu des mahometans tient pour des mensonges les paroles de l’ange Gabriel, des quatres évangélistes (saint Matthieu, saint Marc, saint Luc et saint Jean), de saint Paul, de saint Pierre (le premier pape) ainsi que du Christ Lui-même, Dieu incarné.

Il est donc IMPOSSIBLE qu'il s'agisse du même dieu, sauf à concevoir un dieu absurde, totalement incohérent, qui se contredit, mais loin de nous cette pensée misérable.



Vérifions par une simple comparaison entre le Nouveau Testament et le Coran :


Le Christ, Fils de Dieu



Dans l’Évangile, Jésus-Christ est appelé Fils de Dieu à plusieurs reprises :

L’ange Gabriel adresse cette parole à la très sainte Vierge Marie :

«Voici que vous concevrez, et vous enfanterez un fils, et vous lui donnerez le nom de Jésus. […] L’Esprit-Saint viendra sur vous et vous
couvrira de son ombre. C’est pourquoi l’être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. » (Saint Luc, ch.1, v.31 et 35)

Saint Marc commence son évangile (ch.1, v.1) en disant :

« Commencement de l’Évangile de Jésus-Christ, Fils de Dieu. »

Saint Jean, dans son évangile (ch.3, v.16), déclare :

« Dieu a tant aimé le monde qu’il a envoyé son Fils unique pour que le monde soit sauvé par lui. »

Saint Pierre, le premier pape, déclare le premier à Jésus :

« Vous êtes le Christ, le Fils du Dieu vivant. » (Saint Matthieu, ch.16, v.16)

Jésus-Christ Lui-même, devant ceux qui voulaient le condamner :

« Ils dirent tous : “Tu es donc le Fils de Dieu ?” Il leur répondit : “Vous le dites : je le suis”. » (Saint Luc, ch.22, v.70).

Le Dieu le Père en personne, lors du Baptême et de la Transfiguration du Christ, déclare :

« Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis mes complaisances, écoutez-le. » (Saint Matthieu, ch.3, v.17 ; ch.17, v.5).


Que dit le Coran au sujet du Christ (de son christ 3isa) ?



Par contre, le dieu des mahometans, dans le Coran, refuse catégoriquement de donner à Jésus le nom de Fils de Dieu et condamne ceux qui le font. La parole de l’ange Gabriel dans l’Évangile est condamnée par le dieu des mahometans dans le verset qui suit :

« Infidèle est celui qui dit : Dieu, c’est le Messie, fils de Marie » (Le Coran, sourate 5, v.76, trad. de KASIMIRSKI).

Concernant les infidèles, le dieu des mahometans ajoute :

«Quand vous rencontrez des infidèles, eh bien ! tuez-les au point d’en faire un grand carnage » (Le Coran, sourate 47, v.4, trad. de KASIMIRSKI).

Les chrétiens, qui affirment que Jésus-Christ est le Fils de Dieu, sont traités d’infidèles, d'associateurs "mushrik" et de menteurs par le dieu des mahometans, qui déclare :

« Les juifs disent : Ozaïr est fils de Dieu (???). Les chrétiens disent : le Messie est fils de Dieu. Telles sont les paroles de leurs bouches, ils ressemblent en les disant aux infidèles d’autrefois. Que Dieu leur fasse la guerre. Qu’ils sont menteurs ! » (Le Coran, sourate 9, v.30, trad. de KASIMIRSKI).


Les paroles de Notre Seigneur Jésus-Christ dans L'Évangile, sont tenues pour des mensonges par le dieu des mahometans, qui dit :

«[Les chrétiens] disent : “Dieu s’est donné un fils.” Loin de lui ce blasphème ! » (Le Coran, sourate 2, v.116, trad. de BOUBAKEUR).



La Sainte Trinité



Dans l’Évangile, l’existence de la Sainte Trinité (Dieu seul en trois Personnes, Père, Fils et Saint-Esprit) est tout aussi clairement attestée. Lorsque, avant de monter aux cieux (jour de l’Ascension), Jésus-Christ donne ses dernières recommandations à ses apôtres, il leur dit :

« Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit » (Saint Matthieu, ch.28, v.19).

Voilà la Très Sainte Trinité. Or, le dieu des mahometans dément la parole du Christ et condamne catégoriquement la Sainte Trinité :

«Oui, ceux qui disent : “Dieu est, en vérité, le troisième de trois [c’est-à-dire la Trinité]” sont impies. Il n’y a de Dieu qu’un Dieu unique. S’ils ne renoncent pas à ce qu’ils disent, un terrible châtiment atteindra ceux d’entre eux qui sont incrédules » (Le Coran, sourate 5, v.73, trad. de D. MASSON).



La crucifixion, la mort et la résurrection du Christ



Le Christ lui-même a, durant sa vie publique, annoncé à ses douze apôtres qu’il allait souffrir, mourir puis ressusciter :

«Jésus-Christ commença à exposer à ses disciples qu’il devrait se rendre à Jérusalem, beaucoup souffrir de la part des Anciens, des grands
prêtres et des scribes, être mis à mort et ressusciter le troisième jour » (Saint Matthieu, ch.16, v.21-23).

La passion, la crucifixion, la mort et la résurrection du Christ, qui constituent la base de la foi chrétienne, sont décrites amplement dans
les quatre évangiles (Saint Matthieu, chap. 26, 27 et 28 ; Saint Marc, chap. 14, 15 et 16 ; Saint Luc, chap. 22, 23 et 24 ; Saint Jean, chap. 18, 19 et 20).

Par contre, le dieu des mahometans, près de six-cents ans après l’Évangile (c'est dire tout le crédit que l'on peut accorder à cette fausse doctrine), nie la crucifixion et la mort du Christ en déclarant :

«Ils [les infidèles] disent : Nous avons mis à mort le Messie, Jésus fils de Marie, l’envoyé de Dieu. Non, ils ne l’ont point tué, ils ne
l’ont point crucifié ; un homme qui lui ressemblait fut mis à sa place […] ; ils ne l’ont point tué réellement » (Le Coran, sourate 4, v.156, trad. de KASIMIRSKI).



Le mahometisme nie le Credo des Chrétiens



Pour nous convaincre encore que les mahometans et les Chrétiens n’ont pas le même dieu, analysons le Credo, c’est-à-dire le résumé de la foi Chrétienne, et soulignons-en tout ce que le dieu des mahometans rejette catégoriquement.

Selon la foi Chrétienne, Jésus est Fils de Dieu et Seigneur. Or, le dieu des mahometans, qui interdit de considérer Jésus comme Seigneur et comme Dieu, dit :

«Ceux qui disent : “Dieu est, en vérité, le Messie, fils de Marie”, sont impies. » (Le Coran, sourate 5, v.17, trad. de D. MASSON).

Pour le dieu des mahometans, Jésus n’est pas Dieu ; selon le mahometisme, Jésus n’est donc pas venu pour sauver l’humanité, il n'est donc pas Le Méssie! et sa mission est celle d’un simple prophète, mortel et inférieur à mahomet quoiqu'on en dise (puisque le modèle des mahometans n'est pas ce "3isa" mais bien mahomet).

Selon la Foi Chrétienne, Jésus a été crucifié, est mort et est ressuscité.Pour le dieu des mahometans, Jésus n’a subi ni la souffrance, ni la crucifixion, ni la mort ; il n’est donc pas ressuscité non plus :

«Ils [les infidèles] disent : Nous avons mis à mort le Messie, Jésus fils de Marie, l’envoyé de Dieu. Non, ils ne l’ont point tué, ils ne l’ont point crucifié ; un homme qui lui ressemblait fut mis à sa place […] ; ils ne l’ont point tué réellement » (Le Coran, sourate 4, v.156 trad. de KASIMIRSKI).

Donc, selon le dieu des mahometans, Jésus n’étant ni crucifié, ni mort, ni ressuscité, il n’y a pas de Rédemption. Et, comme le dit saint Paul (1ère épître aux Corinthiens, ch.15, v.14-17), si le Christ n’est pas ressuscité, notre foi Chrétienne est absurde et nous sommes encore dans le péché.



Conclusion



Le dieu des mahometans, dans le Coran, condamne explicitement plus de la moitié du Credo qui est le résumé de la Foi Chrétienne, donc toute la foi Chrétienne.

En rejetant l’essentiel du Credo de tous les chrétiens, le dieu des mahometans rejette et condamne l’Évangile, qu'il proclame pourtant venir confirmer, la foi des Apôtres, des Pères de l’Église, de tous les Papes et de tous les Saints.

2000 ans de Christianisme, de Chrétienté, rien de moins.

Bref, le dieu des mahometans nie toute la Foi Chrétienne en laquelle sont censés croire les modernistes « à la carte » et excommuniés ipso facto par Saint Pie X dans Praestantia scripturae sacrae, ceux-là qui occupent actuellement Le Saint-Siège.

Ces hommes qui ignorent tout du mahometisme (en apparence seulement) ne sont que des fonctionnaires logés, chauffés, nourris, payés dans leurs palais de la contre Inquisition, qui trompent le peuple en légitimant le mahometisme (entre autres), secte diabolique... et conduisent les ames en enfer.

Ceci est la secte conciliaire qui éclipse L'Eglise Catholique comme l'avait annoncée Notre Dame à La Salette.

Si les Chrétiens reconnaissent le dieu des mahometans, ils ne sont plus Chrétien, le Christianisme n’a plus de raison d’être.

Puisque selon le dieu des mahometans, saint Pierre, le premier pape, est un menteur, le pape n’a plus lieu d’exister.

Puisque selon le dieu des mahometans, les Évangiles et le Credo ne sont que mensonges, l’Église et les prêtres n’ont plus lieu d’exister.

Puisque toujours selon le dieu des mahometans, le Christ n’est ni Fils de Dieu, ni mort, ni crucifié, ni ressuscité, le Christianisme dans son ensemble n’a plus lieu d’exister !

Notre foi et notre prédication sont absurdes et nous sommes encore dans le péché !

Par conséquent, si le dieu des mahometans nie la Sainte Trinité, la divinité du Christ, son incarnation, ainsi que la rédemption (c’est-à-dire la crucifixion, la mort et la résurrection du Christ), je pose la question à toute personne honnête :

« Les Chrétiens et les mahometans peuvent-ils avoir le même dieu ? »

Pour moi, en me basant sur l’Évangile et le Coran, c’est théologiquement impossible !



Pour mémoire



Je m'étonne que si vite vous vous laissiez détourner de celui qui vous a appelés en la grace de Jésus-Christ, pour passer à un autre
Evangile: non certes qu'il y en ait un autre; seulement il y a des gens qui vous troublent et qui veulent changer l'Evangile du Christ.

Mais quand nous-memes, quand un ange venu du ciel vous annoncerait un autre Evangile que celui que nous avons annoncé, qu'il soit anathème!

Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure,si quelqu'un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu qu'il soit anathème!

Saint Paul, épitre aux Galates chapitre I, verset 6-10


Addendum


Dieu et allah: Jean-Luc de Carbuccia reçoit Marie-Thérèse Urvoy




Comments