La Seine

Je n'ai pas parcouru toute la Seine navigable. Je ne la connais qu'entre Meulan (Yvelines) et Montereau-faut-Yonne. Il me reste donc à découvrir la Seine aval entre Mantes-la-Jolie et Le Havre, et la petite Seine au dessus de Montereau jusqu'à Marcilly.

Étant donné le nombre d'ouvrages, de guides et de sites web consacrés à ce fleuve et aux villes qu'il traverse, je n'ajouterais  pas beaucoup de commentaires. Je vous propose trois albums : un sur la Seine aval avec surtout des photos de Conflans-Sainte-Honorine et de la Défense vue du fleuve, un sur la traversée de Paris, et le dernier sur le fleuve entre le confluent de la Marne et Montereau.

Deux mots sur Paris. J'ai traversé deux fois la capitale sur le fleuve. La première fois (j'étais montant), c'était un week-end de juillet, en pleine saison touristique. C'est bien la seule fois de ma vie de plaisancier où j'ai vu entre la tour Eiffel et Bercy quelque chose ressemblant à un embouteillage sur un fleuve. Même les pros s'engueulaient vertement sur le canal 10 ! J'ai fait le trajet sans grande difficulté en me calant à 30 mètres sur l'arrière d'un gros bateau à passagers que j'ai quitté à l'entrée de l'écluse de l'Arsenal. Au retour fin septembre c'était infiniment plus calme, j'ai pu prendre le temps d'admirer le paysage.
Traverser Paris par la Seine est un enchantement que je souhaite à tous les plaisanciers. J'espère que nos quelques photos d'amateur (prises par mon épouse, à Paris, le pilote ne peut pas photographier !!) donneront envie à ceux qui ne l'ont pas encore fait de tenter l'expérience.

Pour conclure (provisoirement) : j'habite en Seine aval sur la rive du fleuve que j'ai appris à bien connaitre. Je sais bien qu'il n'est pas le plus beau, loin s'en faut, ni le plus propre, ni le plus spectaculaire. Mais pour le plaisancier, il a deux qualités : il est vivant, et il est varié. Vivant grâce au trafic commercial dense qui y transite, aux multiples bassins d'avirons ou de ski nautique, aux mille installations et activités urbaines, industrielles ou agricoles qui ponctuent ses berges.
Varié car il suffit de trois ou quatre jours de navigation pour voir successivement une grande ville (Paris), une zone champêtre verdoyante (forêt de Fontainebleau et environs), des zones agricoles (nous sommes prés de la Beauce), des petits villages ruraux. Cette vie et cette variété font tout le charme de ce fleuve. Bon, à part ça, si en croisière vous recherchez le calme et la belle nature, il y a des destinations plus évidentes...


La Seine à l'aval de Paris de Meulan à Issy-les-Moulineaux
Mélange de photos prises en Juin 2009 (avalant de Conflans à Meulan)  et d'autres prises en Juillet, alors que je suis montant vers Paris.

La Seine en aval de Paris



La Seine à Paris (d'Issy au confluent de la Marne)
Mélange de photos prises début Juillet et fin Septembre 2009.

Paris


La Seine entre le confluent de la Marne et Montereau
Photos prises en Juillet (montant) et en Septembre 2009 (avalant).

Seine amont de Paris à Montereau
ċ
Seine-Rouen-Montereau.kml
(181k)
Mister Mellipheme,
2 févr. 2010 à 10:32
Comments