La Moselle

La Moselle


Pour faire court :
La Moselle française, entre Nancy et la frontière luxembourgeoise (écluse d'Apach) est une rivière agréable, sans plus. Elle permet toutefois de visiter quelques très jolies villes : Nancy (tout le monde pense connaitre mais il y a beaucoup à découvrir), et surtout Metz, qui à elle seule mérite un voyage.
Entre les deux, un beau port de plaisance à Pont-à-Mousson permet de visiter la citadelle de Mousson, très beau site. Un peu avant la frontière, on visite aussi le village médieval de Sierck avec plaisir.

La Moselle luxembourgeoise et allemande entre Apach et le confluent avec le Rhin à Coblence, est une très belle rivière qui se tortille (beaucoup) dans une superbe vallée entièrement dédiée au vin de Moselle. Quelques jolies haltes sur ce trajet, et trois grandes villes à visiter absolument : Luxembourg, Trèves et Coblence. Ajouter en prime Cochem et son chateau de conte de fée. On accède à Luxembourg  depuis le port de Schwebsange, à Trèves depuis celui de Konz,. Coblence a son propre port de plaisance sur le Rhin.

Si vous souhaitez faire une ballade mosellane, n'écoutez pas les donneurs de leçons qui racontent des sornettes sur les soi-disant difficultés de navigation sur les fleuves et rivières allemands, Rhin ou Moselle. Si vous savez naviguer sur la Seine, le Rhône ou l'Oise, vous êtes tout aussi capable d'aller tremper votre quille dans les eaux teutonnes. Je ne parle pas un mot d'allemand et n'ai eu aucune vraie difficulté. La seule chose à savoir : on entre dans les écluses derrière les commerces. Et s'il n'y a pas de commerce, on n'entre pas, même si les portes sont ouvertes, on attend le ou les prochains bateaux du commerce ! (attente maximum de l'ordre d'une heure, généralement beaucoup moins).

En un peu plus long et avec des images...

Nancy sera pour nous le point de départ de notre ballade sur la Moselle qui nous conduira jusqu'au Rhin. C'est une très belle escale : port de plaisance agréable et proche du centre-ville, beaux monuments, trois musées tout à fait extraordinaires, je vous laisse compulser les guides touristiques ou le site de l'office de tourisme.
 
 


Pont-à-Mousson
, un peu plus loin sur la Moselle, a un beau port de plaisance, accueillant et proche de la ville (il suffit de traverser le pont tout proche). Du port, on peut monter à la citadelle de Mousson (ça grimpe dur !) d'où l'on a une vue très belle vue sur la vallée de la Moselle, et sur la ville de Pont-à-Mousson. En montant on rencontre de curieux animaux, pas très lorrains mais bien sympathiques.
  

Après Pont-à-Mousson, nous arrivons à Metz, une des plus belles villes fluviales françaises qui ravira les amateurs d'art et d'histoire. Plaisances n'est pas un guide touristique, vous ne trouverez pas ici de longues descriptions des trésors de cette ville. Je dois tout de même vous signaler que Metz a un des plus beaux ports de plaisance qu'il m'ait été donné de voir en quatre ans de croisières fluviales.  Une escale de quelques jours est donc un plaisir à tous points de vue.
  
 


En continuant vers l'aval, juste avant la frontière et l'écluse d'Apach, on peut faire escale à Sierck-les-bains au pied d'une belle citadelle. Le soir de notre passage, nous avons eu droit à un superbe feu d'artifice, tiré sur la rivière tout près de notre bateau. Très spectaculaire ! Le village médieval est agréable à visiter. Bonne escale à recommander.

Après Apach, la Moselle est le fleuve frontière entre le Luxembourg (sur babord pour un avalant) et l'Allemagne sur tribord. Etant donnée l'obligation pour les plaisanciers d'attendre aux écluses le passage des "commerces" prioritaires, on ne se sent jamais tout seul ! Les bassinées se font "au cul" des gabarits rhénans. La première fois, cela impressionne, ensuite on y fait même plus attention, il suffit de rester bien amarré pendant que le gros monstre redémarre à l'ouverture des portes.  J'ajoute que tous les mariniers rencontrés sur cette rivière sont gentils avec les plaisanciers et mettent les gaz en douceur.
 
 
 

Nous arrivons ainsi à Schwebsange où un port de plaisance (poste gazole) permet de faire escale et d'aller visiter la ville de Luxembourg. Ville plaisante où les immeubles modernes des institutions européennes sont à quelques kilomètres d'une vieille ville calme et un peu désuète où il fait bon flâner.
 
 
 

La vallée de la Moselle serpente entre des coteaux de vignobles, ponctués  de petits villages aux toitures d'ardoises.
 
 
 

Contrairement à ce qui se passe en France, la police allemande est très présente sur la voie d'eau et vous fait respecter (gentiment) les interdictions de stationner en dehors des ports et des rares appontements autorisés aux plaisanciers. En particulier, il faut éviter de stationner aux pontons réservés aux bateaux promenades (modèle métallique sur la photo ci-dessous).
 
 

Tout de suite après le confluent avec la Sarre, nous trouvons le port de plaisance de Konz (gazole). Une escale y est indispensable pour pouvoir visiter la ville de Trèves (Trier en Allemand), distante de quelques kilomètres. A quelques centaines de mètres du port de plaisance, une petite gare ferroviaire permet de prendre un train pour Trèves (environ 20 à 30 minutes de train selon que l'on prend un omnibus ou un semi-direct). Trèves est une des plus vieilles villes d'Europe. Ce fut en particulier la capitale nordique de l'empire romain à l'époque de sa plus grande extension, entre le 1er et le 3ème siècle ap.JC. Les monuments hérités de cette époque sont très visibles et spectaculaires, notamment la "porte noire" et la basilique. C'est par ailleurs une ville piétonne très sympathique pour se promener et flâner à la terrasse des cafés.

 
 
 
 


Nous arrivons ensuite à Cochem, dont le château perché évoque les contes de fée ou les histoires de vampires. On peut faire escale sans difficulté à Cochem, sur la rive opposée au château dans une petite darse protégée des remous du fleuve.
Château de Cochem

La croisière sur la Moselle se termine à Coblence, où la rivière se jette dans le Rhin. On fera quelques kilomètres en remontant le Rhin à partir du confluent jusqu'à un petit port de plaisance niché dans la verdure, marqué "Hafen Rhein Laache" sur les cartes, où vous pourrez passer quelques jours tranquilles.
Coblence est une ville verte très tranquille. A voir, mais tout de même un peu moins intéressante que Trèves à mon avis. Signe particulier pour un français : c'est la ville natale de Valéry Giscard-D'estaing.
 
 
 

Après avoir descendu la Moselle, vous pouvez revenir par la même voie jusqu'à Konz et rentrer en France par la Sarre, ou vous pouvez descendre le Rhin jusqu'au Waal aux environs de Nimègue, et rentrer ensuite par la Meuse vers Maastricht, Liège et Namur. Vous pouvez aussi prendre un canal aux environs de Duisbourg qui vous mènera jusqu'à Berlin... L'Europe est offerte aux plaisanciers fluviaux, profitez-en !

Comments