La Hollande‎ > ‎

Gorinchem - Maastricht

Ayant décidé de rentrer par la Meuse belge et française et le canal des Ardennes, notre grande destination après Utrecht est Maastricht. Bien entendu, la première chose à faire est de retourner à Gorinchem sur la Merwede. Je vous ai déjà présenté cette jolie ville dans un autre album, je ne recommencerais pas ici.

A partir de Gorinchem, trois routes s'offrent au plaisanciers pour gagner Maastricht (Google Maps vous permet de localiser les villes et suivre ces routes si les détails vous intéressent) :
  • La première consiste à passer à Werkendam, descendre plein sud à travers le parc de Biesboch, et rejoindre le Wilhelminakanaal au alentours de Geertruidenberg. Le canal Wihelmina vous amène ensuite à Oosterhout, Tilburg, Helmond et Nederweert. De là vous avez le choix entre la route directe par Maasbracht, ou faire le crochet par la Belgique flamande par Weert et Bocholt. Ceci représente 184 km et 17 écluses.
  • La seconde route quitte la Merwede à Woudrichem où nous prenons l'Afgedamde Maas (une branche de la Meuse) vers Veen et Heusden, avant de rejoindre le Zuid Willemswaart aux alentours de Hertogenbosch. Le Zuid Willemswaart vous aménera alors à Veghel et Helmond, où nous aurons les mêmes possibilités que pour la route 1 : descente directe par Maasbracht ou crochet en Belgique flamande. Cet itinéraire fait 157 km pour 18 écluses.
  • La troisième possibilité consiste tout simplement à suivre la Meuse. A Heusden, nous sommes sur la Meuse, nous pouvons la remonter et passer ainsi à Grave, Mazenburg, Venlo, Roermond et Maasbracht, d'où nous sommes à quelques dizaines de kilomètres de Maastricht. Cet itinéraire fait 210 km et passe dix écluses.
 Au vu des kilomètres à parcourir, nous avons choisi le second itinéraire, ce qui est une erreur. Le trajet est en effet le plus court, et sans doute le plus calme : le trafic sur le Zuid Willemswaart est très faible. Mais le paysage est monotone. Le canal enchaine les grandes lignes droites, et traverse des villes sans grand intérêt. L'option "Meuse" nous aurait couté un ou deux jours de plus et nous aurait permis de parcourir un fleuve surement plus varié et intéressant que le canal, monotone et fonctionnel. A savoir pour la prochaine fois!

De toutes façons, la bonne surprise de ce trajet reste pour nous  la ville de Maastricht. Elle mérite beaucoup plus que la notoriété liée au traité européen qui porte son nom. La ville est en effet plaisante, animée. Le port de plaisance (le "bassin") est grand, accueillant et situé à 500m du centre piétonnier. La francophilie affichée de la ville est surprenante : la grande majorité des commerces du centre ville portent des noms français ! Cette ville semble délaissée par les touristes et les plaisanciers français. C'est dommage, nous sommes à quelques heures de bateau de la Wallonie (Liège sera notre prochaine étape), et Maastricht mérite le détour.


De Gorinchem à Maastricht
ċ
Gorinchem-Maastricht.kml
(106k)
Mister Mellipheme,
2 févr. 2010 à 10:45
Comments