c) Les empaillés

Les empailliés sont les personnages les plus impressionnants et les plus emblématiques du carnaval d'Evolène. On ne peut les voir que le dimanche de carnaval. Ils pénètrent dans le village dès la sortie de la messe et en deviendront les maîtres durant toute la journée.

Enveloppés dans leurs sacs de jute remplis d'environ 30 kilos de paille, ils effraient les passants par leur imposante masse et leur démarche particulière.
 
Comme les peluches, leur figure est recouverte d'un masque sculpté à la main dans du bois d'arolle. Cependant, ces figures sont rarement celles d'animaux mais plutôt celles de diables, de vieux sorciers ou même de simples humains.
 
Ils portent également un balai de riz qu'ils n'hésitent pas à tremper dans des gouilles ou les fontaines pour asperger leurs victimes. Le balai est donc employé pour salir.
 
C'est la figure d'un empaillé qui représente le carnaval à Evolène. La Poutratze, le bonhomme hiver local, est en effet un des leurs.
Celui-ci sera arrêté, jugé puis mis à mort par le feu au soir du Mardi gras.
 
 
 
Une masse imposante, des masques aux visages proches de l'humain, un balai, tels sont les attributs des empaillés.
Ils représentent l'esprit des ancêtres, des morts qui hantent la région depuis toujours.
Contrairement aux peluches, les empaillés ne cherchent pas à les chasser mais essaient plutôt de  leur ressembler afin de les amadouer et les rendre plus cléments.