Qui sommes-nous?

Le bureau


Les membres du Conseil d'Administration sont élus pour une durée minimale de trois ans. Le renouvellement du CA s'opère annuellement lors de l'Assemblée Générale et concerne le tiers de ses effectifs.

En date du 7 avril 2018, le Conseil d'Administration et le Bureau de l'association se composent comme suit:

Président: Julien Laignel

Vice-président: Frédéric Caloin

Trésorier: Camille Duponcheel

Secrétaire: Savina Bracquart

Autres membres du Conseil d'administration: Manon Ghislain, Albert Millot, Arnaud Govaere, François Cavalier, Simon Dutilleul, Fabien Toulotte, Jean-Marc Chavatte


L'association en quelques mots


Née en 2008 à l’initiative du noyau dur des bagueurs de la délégation Nord/Pas-de-Calais, CAP ORNIS – Baguage est une association loi 1901 dont les prérogatives s’articulent autour de trois volets principaux : le suivi et la gestion des programmes scientifiques du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, la formation et la qualification des futurs bagueurs et la communication autour de nos activités.

1)     Une association au service de la connaissance

    L’association CAP ORNIS Baguage regroupe l’essentiel sinon l’intégralité des bagueurs, apprentis-bagueurs et aide-bagueurs de la région Nord-Pas-de-Calais. Des sympathisants rejoignent également annuellement l’association et sont au même titre que les acteurs de terrain précités, l’une de ces pierres fondatrices.

Nos activités s’intègrent dans les programmes scientifiques émis par le Centre de Recherche par le Baguage des Populations d’Oiseaux (C.R.B.P.O), antenne du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris qui pilote les opérations de baguage scientifique tant sur le territoire métropolitain que dans les DOM-TOM.

Ces programmes nous permettent d’appréhender l’ornithologie différemment (mais de manière complémentaire) aux observations plus classiques de recensements. Par le biais de l’application de protocoles plus ou moins lourds, il nous est en effet possible de déterminer des paramètres biologiques (tels que la survie d’une population d’espèce, la phénologie de migration, l’utilisation d’un site en halte migratoire ou en reproduction, etc.) et ainsi, par l’analyse fine des résultats obtenus, mieux cerner la biologie et l’éthologie des espèces étudiées mais également d’orienter les opérations de gestion sur les sites de nos partenaires.


2)     Une connaissance à diffuser…

    Cap Ornis Baguage interagit avec de nombreux partenaires dont des gestionnaires de sites qui s’appuient notamment sur les résultats de nos campagnes de baguage pour canaliser leurs efforts en terme de gestion des milieux naturels.

    L’association joue un rôle d’importance au niveau national. Elle constitue en effet un noyau fédérateur des activités de la délégation Nord-Pas-de-Calais des bagueurs, la plus importante en termes d’effectif  mais également de nombre de captures annuelles. Ce fort dynamisme a d’ailleurs permis à la région d’être pionnière à l’échelle nationale sur de multiples facettes tant techniques (mise en place de systèmes de capture novateurs) que analytiques (le premier stage d’analyse de données assuré par le Muséum s’est tenu au sein de cette délégation).

L’association rayonne également sur l’international avec de nombreux échanges avec les scientifiques européens responsables de programmes de marquage (Suivi des populations de Laridés dont la Mouette mélanocéphale, participation à des réseaux de suivi migratoire, colloque international)


 


3)     …et à inculquer

    Nos actions de diffusion de connaissance ne se limitent pas à la simple communication mais passent également par la formation des futurs bagueurs qui viendront renforcer les rangs de la délégation régionale voire d’autres délégations suite à l’examen de qualification. Cette formation est assurée tout au long de l’année par l’équipe de bagueurs dont les compétences en matière de capture et les programmes suivis sont extrêmement variés. C’est ainsi que chaque année est coorganisé un stage de formation et de qualification aux techniques de baguage avec l’aide de nos partenaires et du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris. Ce stage se veut ouvert à tous (dans la limite des places disponibles) et permet d’appréhender cet  outil scientifique, de peaufiner son apprentissage ou de le valider par le passage de l’examen national permettant l’obtention du permis de capture.