Français


WEB DU GROUPE DE CAPOEIRA ANGOLA LIBERDADE DE VADIAR, SEVILLA

English Português Français Español

Entraînements pour tous les âges et tous les niveaux Vous êtes tous les bienvenus!



Qu’est-ce que la Capoeira Angola?

La Capoeira Angola est le style traditionnel de la Capoeira, forme d’art afro-brésilien née des esclaves amenés d’Afrique au Brésil. Elle combine des éléments de lutte, de danse, de chant, de musique, de théâtre et de philosophie. Préservant fidèlement les traditions africaines, la Capoeira Angola s’est développée dans la région de Salvador de Bahia. Elle opère des synergies entre la musique, les mouvements et les rituels traditionnels dans un mélange unique de danse, de lutte, d’expression corporelle et de musicalité.

Qui sommes-nous?

Nous faisons partie du Groupe de Capoeira Angola Liberdade de Vadiar, basé à Madrid, Toulouse, Santander et Séville. Le groupe a été fondé dans les villes brésiliennes de Recife et Rio de Janeiro, par le Contramestre Dirceu Angola, originaire de Rio de Janeiro et élève de Mestre Manoel.



Contramestre Dirceu de Angola



COURS DE CAPOEIRA À SÉVILLE

Le Groupe de Capoeira Angola Liberdade de Vadiar offre des cours de capoeira angola pour tous les âges et tous les niveaux, ouverts à toutes les personnes intéressées. Pour participer, il vous suffit d’apporter des vêtements confortables et des chaussures de sport.

 Les entraînements comportent généralement une partie musicale, dans laquelle on apprend à jouer de tous les instruments de la capoeira angola, ainsi que les chants traditionnels. Après quelques étirements, nous commençons la partie consacrée aux mouvements : l’apprentissage se fait à partir des mouvements de base pour aller vers des séquences plus complexes, en groupe, individuellement ou deux par deux. Nous terminons par une roda de capoeira angola, dans laquelle nous mettons en pratique les chants, les rythmes et les mouvements appris, tout en développant des jeux avec nos camarades d’entraînement.

 Venez faire un cours d’essai, gratuit et sans engagement !

Les instruments de musique de la capoeira angola




Le berimbau est l'instrument musical le plus important et caractéristique de la capoeira. Comme tel, il marque le temps, définit le toque et dirige la roda. Il a été apporté d'Afrique par les angolais et avant d’avoir été utilisé dans la capoeira, il était utilisé par des marchands ambulants pour attirer les acheteurs. Il se compose d'un arc en bois rigide (la biriba est la plus utilisée) qui tend un fil de fer, une calebasse sèche sert de caisse de résonance, un caxixi, une petite pierre ou une pièce de monnaie pour faire varier le ton, et une baguette pour percuter le fil de fer. La rigidité du bois fournit la tension dans le fil, pour un son plus aigüe, il est donc nécessaire plus de tension et d’un bois de plus rigide, et pour des sons plus graves, le bois doit être plus fin et souple.

 La batteria dans la roda de Capoeira Angola comprend les instruments suivants:

  • Berimbau gunga: berimbau avec la callebasse la plus grande et la biriba plus fine, ce qui produit un son plus grave, et qui commande la roda, généralement au toque d'angola o angola dobrada.
  • Berimbau meio: berimbau avec la callebasse moyenne et la rigidité intermédiaire dont le toque est au contraire du gunga: quand le gunga fait « ton», le meio fait « tin», et vice versa.
  • Berimbau viola: berimbau avec la plus petite callebasse et la biriba la plus rigide des trois, qui produit le ton le plus aigüe, et qui nous enchante avec des variations, improvisations et des renversements constants, équivalent à la guitare solo dans un groupe rock.
  • Des deux côtés des trois berimbaus, sont plassés les pandeiros, comme des tambourins mais dont on peut tendre ou détendre la peau, il est utilisé également dans la samba, le choro et le coco.
  • A côté d'un pandeiro se place l’atabaque qui ressemble à une conga, un peu plus rustique et avec la peau moins tendu, produisant un bruit grave au toucher.
  • A côté de l’autre pandeiro se place l’agogo, instrument de percussion utilisé dans la samba et introduit au Brésil via l’Afrique, il est composé de deux «cloches» métalliques ou huile ou de coco, avec des sons aigues et graves.
  • Enfin, près de l'agogo se place le reco-reco, ou ganzá, fabriqué à partir d'une grosse canne en bambou avec des rainures transversales sur laquelle on gratte une baguette métallique. Ils existent aussi des reco-reco faits de calebasse sèche.

La disposition des instruments dans la bateria dépend du groupe de capoeira et du mestre responsable, bien que dans notre lignée et dans la manière la plus traditionnelle sont disposés, de gauche à droite en face de la bateria:

reco-reco  -  agogó  -  pandeiro  -  gunga  -  meio  -  viola  -  pandeiro  -  atabaque

 

 






Comments