History / Histoire

The National Postdoctoral Association (NPA) in the USA formed in 1997 to better the postdoctoral training experience for postdoctoral researchers in that country. This organization has accepted Canadian postdocs into their organization as associate members and has freely offered badly needed mentorship in the formation of postdoctoral associations (PDAs) and postdoctoral offices (PDOs). However, it has been increasingly evident, that issues arise that are unique to Canada and its research funding structure and a national advocacy organization is imperative for continued success at the institutional level. At the annual NPA conference in 2007, a group of representatives from Canadian PDOs and PDAs met together to discuss the formation of a Canadian national postdoctoral association. By working in a co-operative and non-adversarial manner, many of these postdoctoral organizations have encouraged their institutions to implement long overdue institutional policy changes relating to postdocs. However, although these postdoctoral associations may be successful at generating changes within their institutions, many issues require policy change at the national level. CAPS-ACSP will seek to bring about changes that will benefit all postdocs nationally, and consequently benefit all parties interested in seeing science flourish in Canada. Our endeavors have been supported by the NPA in that they have funded bimonthly teleconferences for the members of the CAPS-ACSP steering committee and have provided invaluable guidance on many issues. To date, CAPS-ACSP exists as a committee of postdoctoral scholars and representatives who meet regularly (and virtually) to discuss issues arising across the country.
L’Association Post-doctorale Nationale (APN) a été formée en 1997, aux Etats Unis d’Amérique, afin d’améliorer l’expérience de formation post-doctorale pour les chercheurs post-doctorants de ce pays. Cette organisation a accepté des post-doctorants Canadiens comme membres associés, et leur a gratuitement offert un mentorat précieux pour la formation d’associations post-doctorales (APD) et de bureaux de post-doctorants (BPD) dans les universités Canadiennes. Néanmoins, de plus en plus de problèmes spécifiques à la situation Canadienne et à ses structures de financement de la recherche ont vu le jour, démontrant la nécessité d’avoir une organisation militante nationale afin d’assurer un succès continu au niveau institutionnel. Lors de la conférence annuelle de l’APN, en 2007, un groupe de représentants des APD et BPD Canadiens se sont réunis pour discuter de la création d’une association post-doctorale nationale Canadienne. En travaillant de façon coopérative et non contradictoire, beaucoup de ces organisations post-doctorales ont encouragé leur institutions à mettre en œuvre des changements (depuis longtemps attendus) de politique institutionnelle liés aux post-doctorants. Mais, bien que ces APD ont pu réussir à générer des changements au sein de leur institution, beaucoup de questions nécessitaient un changement de politique à l’échelle nationale. L’ACSP-CAPS va chercher à mettre en avant les changements qui vont profiter à tous les post-doctorants au niveau national, et par conséquent faire bénéficier toutes les parties concernées par l’épanouissement de la recherche au Canada. Notre effort a été appuyé par l’APN, via la mise en place de téléconférences bimensuelles pour les membres du comité de direction de l’ACSP-CAPS ; durant lesquelles de précieux conseils sur plusieurs questions ont été prodigués. À ce jour, l’ACSP-CAPS  existe en tant que comité de représentants ainsi que de stagiaires post-doctorants qui se réunit régulièrement (et virtuellement) pour discuter des problèmes qui apparaissent à travers le pays.
Comments