Le 16 décembre 2010.

Fabrication des couples principaux en CTP 5mm. En fait il y aura très peu de bois dans cet avion et par conséquent pas d'autres couples.





Pas plus de détails aujourd'hui. Mais certains auront déjà deviné.


Le 19 décembre 2010.

Avant d'attaquer le "gros œuvre", ces derniers jours ont été consacrés à la réalisation des petits trucs à la c... . C'est à dire, les supports servo des ailes et du stab
, les plots qui serviront au passage des vis de la fixation des ailes et autres petites pièces. J'ai aussi commencé à rédiger une "notice". Non pas que je cherche à en faire un kit mais c'est ma façon de travailler. En mettant noir sur blanc : " découpe des ailes, pose du longeron, fermeture des charnières etc..." cela m'aide à planifier la construction. 

Pourquoi planifier ? Parce que l'objectif est de le faire voler fin mars 2011. Aller, je tente le coup !

Ces jours ci ont 
aussi été consacré à la fin de l'élaboration des fichiers de découpe. Vous avez compris, ce modèle sera entièrement réalisé en polystyrène extrudé ( pour avoir une idée du mode de fabrication, aller voir le site de PapyKilowatts à cette page :http://papykilowatt.free.fr/html/page_news.htm et cliquer sur "construction du BE-103" ). Merci à Patrick qui valide mes fichiers et qui me met à disposition sa machine à découpe ainsi que son temps libre.

J'ai aussi construit la boite radio. Voici les images.



Les deux baguettes en pin serviront de fixation des ailes. Elles seront percées à la demande. Les flancs sont en ctp 5mm, le fond en ctp 3mm et les fermetures en balsa 20/10. Tous les collages sont faits à la PU. Les dimensions utiles sont de 16x16 cm sur 7cm de hauteur et seul le récepteur et sa platine y prendront place. Je referai la même platine que le Beaver ( voir page fuselage ).

Cette boite sera fixée sur les couples principaux.







Le 6 janvier 2010.

Rendez vous pris chez Patrick pour le début de la découpe du fuselage. On va savoir très rapidement si les fichiers de découpes ont été bien réalisés.




Le bloc qui sera positionné sous la dérive. Il est plein car il recevra les clés de stab. En effet, le stab et la dérive seront monobloc et démontables. 






Entre le bloc de la dérive et le couple principal, le fuselage est en trois parties. Voici la partie centrale "démoulée".





... un voici un coté et l'ensemble sur la table du salon...




... et là normalement vous me dites, je suis désolé pour vous, mais vous n'êtes pas l'élu. Vous l'avez remarqué, il y a eu des coquilles dans les fichiers. Sur la photo de gauche, on voit bien que l'angle du fuselage est tronqué. 

Donc, on repasse par la case PC et on corrige. J'en profite pour évider le tronçon coté dérive et corriger les fichiers intermédiaires (au niveau du scotch). il y a un creux car il manque 1cm en hauteur.

le même ensemble avec les couples. Patrick et moi même avons arrêté là. Il va vérifier les fichiers de la partie avant.


Le 30 janvier 2011.

Les tronçons arrière et avant sont découpés et collés. J'utilise de la PU qui a la particularité de gonfler. Le bloc arrière sous la dérive a été évidé et les passage des clés de dérive découpés. Chaque tronçon est assemblé bien en ligne. 





















  



















... et collage du tronçon avant dans la foulée. Un plan de travail bien droit est indispensable. D'apparence simple, cette planche est en faite bien calée sur mon établit. Grâce à une découpe des blocs puis des tronçons bien droit, l'ajustement pour avoir un bon collage et un fuselage bien droit furent très minimes.

Le nez a pris du retard car j'ai apporté deux modifications dans un fichier. Je prévois la pose d'un faux couple en CTP pour un éventuel train avant et je prévois aussi la découpe de la trappe qui me permettra l'accès aux batteries.



Voilà ce que cela donne pour le moment. Ça motive, n'est ce pas. Ci dessous, deux vues de la boite radio posée et sur laquelle l'aile viendra se fixer.




Le 2 février 2011.

C'est le jour des crêpes et des artichauts selon Patrick. Je site : " les canadair, c'est comme les artichauts, il y en a plus après qu'avant !" en parlant des découpes du nez. Il a encore bien travaillé cette nuit.

En images.




Le temps de les récupérer, le nez sera collé et façonné. Par contre, avant de collé les parties supérieurs du fuselage, il faut que je passe les câbles de servos.


Le 4 février 2011.

Le fuselage prend forme avec le collage des dessus et des tubes de clé. Pour coller ces derniers et pour éviter que la PU ne coule trop, j'ai rajouté du micro ballon. avantage, plus on traine pour utiliser la préparation, plus il y en a dans le pot.








































Avant cette opération, la prise DB9 et ses rallonges pour alimenter les servo de l'empennages ont été installé. Les câbles sont emballés dans une feuille d'aluminium alimentaire. le tout est fixé avec des rilsans contre la nervure centrale.

Autre astuce, pour sécuriser mes soudures, je créé un manchon en silicone.




















Pour le nez, une bonne séance de ponçage. Je prévoie un bloc démontable pour garder l'accès aux batteries.
















































Le 17 février 2011.

Tous les éléments sont collés et mis en forme. Tous les dessus, les karmans et la forme du nez est définitive. Avant la pose de la fibre de verre 48gr/m2, je mastique tout le fuselage. En effet, même avec des grammages plus importants, les défauts ressortent. Voici le produit que j'ai utilisé.




















Les anciens se rappellent de l'enduit au talc fait d'un mélange de talc et d'enduit nitro cellulosique. Ça marche très mais voilà, l'enduit est un peu plus dur à trouver, ce n'est pas Bio et le polystyrène n'aime pas du tout non plus. Ce produit est très léger et je le dilue à l'eau. Il faut en mettre très peu jusqu'à avoir une consistance adéquate pour une application au pinceau. Après la pose, l'état de surface n'est pas terrible. N'ayez crainte, le ponçage est très facile et cela renforce la surface du polystyrène.

Petit inconvéniant, un temps de séchage un peu long. Compter plusieurs heures. En fait tout dépend de la température extérieur.




















Petit travail qui prend du temps, la continuité du dessus du fuselage au niveau de la dérive. Au bord d'attaque, une des deux vis nylon de 5mm qui vont maintenir tous les empennages sur le fuselage.

Le 24 février 2011.

Sur le fuselage. Les passages des trains ont été partiellement bouchés. L'étrave a été finalisée et enduite avec le fond du fuselage. La boite radio a été complétée. Il est prêt à être entoilé à la fibre de verre 48gr/m2.

Le 22 mars 2011.

L'entoilage est terminé. Le 48 gr/dm2 se pose très bien. Il m'a fallu environ 5 m2 de fibre et environ 300gr de résine. Maintenant, je suis au ponçage pour éliminer quelques traces. j'utilise du papier de verre grain 80 et du 240 pour finir.

pour la finition, je pense juste poncer la trame du tissus, une couche d'apprêt et c'est tout. Je préfère me concentrer sur la déco.

donc pour le moment, et avec la résine, mon canadair n'a pas changer d'aspect, et c'est donc pour cela que vous n'avez pas de photos supplémentaires. Mais maintenant, il est beaucoup simple à manipuler sans la crainte de la marquer. A ce propos, le faite d'avoir mastiquer et préparer le mieux possible le polystyrène extrudé à considérablement avancer la finition après la pose de la fibre car le moindre défaut ressort tout de suite.