Introduction


 Pendant plus de 50 ans Canadair fut le nom le plus célèbre de l'aviation canadienne.  Fondée en octobre 1944, les origines de la compagnie datent de 1911 quand, à la demande du gouvernement canadien, le constructeur de navires britanique Vickers Sons & Maxim, constitue  Canadian Vickers. En 1912, il ouvre un chantier naval à Montréal afin d'y construire des vaisseaux pour la Marine royale canadienne.
Au début de 1923, Canadian Vickers crée la Division de l'aéronautique dont le but est d'apporter des modifications à des aéronefs britanniques et américains pour les rendre utilisables au Canada. Pour son premier contrat, la division doit fournir huit hydravions à coque Viking IV à l'Armée de l'air canadienne. Le contrat stipule que les aéronefs doivent être construits au Canada. Entre 1923 et 1944 Canadian Vickers assemblera dans ses usines de Montréal, plus de 400 avions dont plusieurs sont conçus par la division aéronautique et d'autres sont contruits sous licence d'avionneurs étrangers.

C'est au mois de juillet 1941 que le Gouvernement du Canada octroya à Canadian Vickers un contrat pour la fabrication d'avions amphibies PBY-5A Canso (une version du PBY-5 A Catalina de Consolidated Vultee) pour les Forces de l'air canadiennes (RCAF). Afin d'accélérer la production de l'avion le gouvernement canadien approuva en 1942, la construction d'une nouvelle usine d'assemblage de 150,000 m carrés (1,600.000 pi. carrés) à l'aéroport de Cartierville, en banlieu de Montréal et demanda à Canadian Vickers d'en assurer la gestion en son nom.

Dès 1944, Canadian Vickers est à ce point engagée dans la construction navale et les programmes de répartitions à cause de la guerre qu'elle ne peut poursuivre efficacement ses activités dans les domaines naval et aéronautique à la fois. Le gouvernement canadien lui demande donc de se départir de la gestion de l'usine de  Cartierville et confie cette tâche à un groupe dirigé par Benjamin W. Franklin qui, à titre de directeur général de la Division de l'aéronautique de Canadian Vickers, est responsable de l'usine de Cartierville depuis le début. Le groupe adopte le nom de Canadair Limited, reçoit ses lettres patentes le 3 octobre 1944 et est constitué en société le 11 novembre suivant lorsque Canadian Vickers lui remet la gestion de l'exploitation. En septembre 1946, Canadair Limited et son usine sont achetées par l'Electric Boat Company de Groton, au Connecticut.

En 1952, Electric Boat acheta Consolidated Vultee et en combinant  cette firme avec Canadair et plusieurs autres plus petites compagnies créa General Dynamics Corporation. Canadair restera une filiale de General Dynamics jusqu'en janvier 1976 quand Canadair re-passera aux mains du gouvernement canadien.

En décembre 1986, le gouvernement canadien vendra Canadair à Bombardier Inc. Aujourd'hui Canadair n'existe plus ayant été intégré dans Bombardier Aéronautique, le troisième manufacturier d'avions civils au monde en importance.