Sculptures‎ > ‎

L'origine du monde/

L'origine du monde, le barrage, 2009

Camille Goujon -Origin of the world

Réalisation Camille Goujon

Baignoire, résine, carrelage, pompe à eau, eau, maquette ville, gel coat
180 x 140 x 80 cm
environ
Production La Tôlerie, CAC Clermont-Ferrand


 









Sculpture d’une baignoire transformée en maquette de barrage

hydraulique. Les deux bassins sont remplis d’eau. Une
pompe à eau située dans le bassin inférieur fait circuler l’eau
jusqu’au robinet qui coule dans le bassin supérieur, lorsque
celui-ci est plein, l’eau retombe en cascade dans le bassin
inférieur.
Le thème de la cité sous-marine est présent dans toutes les
civilisations, du mythe de l’Atlantide à la légende russe de
la cité de Kitezh, qui raconte que la ville disparut sous l’eau
pour échapper à l’invasion des Tartares. L’actualité contemporaine,
le réchauffement climatique, les inondations,nous renvoie à cette
crainte atavique du cataclysme et de l’engloutissement. La construction
de barrages hydrauliques a matérialisé ce fantasme ancestral en inondant
des vallées,immergeant des villes entières.
La baignoire signifie à la fois la grossesse, par sa forme
ronde et pleine, mais elle est aussi sépulture. Dans de nombreuses
religions, le bain symbolise la mort et la résurrection.
Dans la culture cinématographique, la baignoire est
très souvent le lieu du crime, transformant ainsi cet espace
de purification en sépulture. La scène la plus connue étant
bien sûr le meurtre dans Psychose de Hitchcock.
La sculpture L’ origine du Monde, le barrage, réunit tous
ces antagonismes.