Accueil‎ > ‎Le saviez-vous ?‎ > ‎Chancellerie‎ > ‎

Médaille d'Outre-Mer


 HISTORIQUE  

Le Second Empire a vu la naissance de plusieurs médailles commémoratives destinées à rappeler les campagnes et expéditions sous Napoléon III. La III République a continué dans cette voie à l'occasion des expéditions coloniales menées à cette époque.

Mais, il est apparu très vite que ces distinctions ne permettaient pas de récompenser les troupes prenant part aux actions de pacification conduites au sein des pays nouvellement attachés à la France, la Médaille Commémorative étant réservée à ceux qui avaient pris part à la conquête.

C'est pour combler cette lacune qu'à l'initiative de Montfort, la Médaille Coloniale a été créée, avec effet rétroactif, par la loi de finances du 26 juillet 1893.

Un décret du 6 mars 1894 a ensuite défini les modalités d'attribution de cette nouvelle distinction, confirmant sa vocation à récompenser les services accomplis dans certains pays, désignés par une agrafe spéciale fixée sur le ruban, et pendant un temps déterminé.

La loi de finances du 13 avril 1898 a étendu le bénéfice de la médaille aux fonctionnaires civils ayant participé à des opérations de guerre aux colonies et aux militaires et civils ayant pris part à des missions coloniales périlleuses et s'y étant distingués par leur courage.

Par la suite, d'autres textes ont permis de récompenser :
  • les membres des missions d'études ou d'explorations opérées en Afrique et en Asie (loi du 30 janvier 1903)
  • les militaires blessés en service outre-mer et qui n'ont pas fait l'objet d'une citation à l'ordre (décret du 11 octobre 1911).
Pour compléter ces dispositions, une loi du 27 mars 1914 a instauré la possibilité de récompenser par la Médaille Coloniale, sans agrafe, les militaires comptant plus de dix ans de services effectifs outre-mer, dispositions confirmées par un décret d'application du 27 mars 1914.

Enfin, un décret du 6 juin 1962 a substitué l'appellation "Médaille d'Outre-Mer" à l'appellation "Médaille  Coloniale".

 BÉNÉFICIAIRES 

MÉDAILLED'OUTRE-MER SANS AGRAFE

Elle est actuellement décernée aux militaires qui, outre une ancienneté de dix ans de services effectifs pour les personnels non-officiers et de quinze ans au moins pour les officiers, ont servi avec distinction durant six ans dans l'un des territoires définis par un arrêté du 11 septembre 1963 :

  • Guyane
  • Terres Australes et Antarctique Françaises
  • Territoires des États africains et malgache où la France entretient soit des forces françaises, soit des missions militaires de coopération technique : Bénin - Burkina Faso - Burundi - Cameroun - Comores - Congo - Côte d'Ivoire - Djibouti - Gabon - Guinée Bissau - Guinée Équatoriale - Madagascar - Mali - Mauritanie - Mayotte - Niger - République Centrafricaine - Rwanda - Sénégal - Tchad - Togo - Zaïre.

MÉDAILLE D'OUTRE-MER AVEC AGRAFE

De très nombreuses opérations de guerre et missions périlleuses ont provoqué la création d'agrafes commémoratives.

Les plus récentes concernent les territoires suivants :
Tchad - Mauritanie - Zaïre - Liban - Ormuz - Moyen-Orient - Cambodge - Somalie - Rwanda - Irak - République Centrafricaine.

Ces agrafes sont décernées pour des périodes déterminées dans le temps par une décision du ministre de la Défense.

 CONDITIONS D'OBTENTION 

Les ayants droits sont recensés par les chefs de corps ou de service, qui transmettent les états récapitulatifs aux états-majors directions ou services centraux compétents.

 LA DISTINCTION 

Ruban :
Bleu ciel avec trois bandes verticales blanches, une centrale de 7 mm et deux latérales de 2 mm.

Médaille :
Œuvre du graveur Georges Lemaire, elle est en argent.
De face, l'effigie de la République Française coiffée d'un casque et entourée des mots "République Française".
Au revers, un globe terrestre posé sur un trophée d'attributs militaires et marins avec la légende : "Médaille d'Outre-Mer".

Bélière :
En argent, formée de branches de laurier.

Agrafe :
En vermeil, portant l'inscription du territoire où s'est déroulé la campagne de guerre.

 CÉRÉMONIAL de RÉCEPTION 

La remise officielle de la Médaille d'Outre-Mer se fait en prononçant la formule suivante :

"Grade, nom, prénom, ...
Au nom du ministre de la Défense, nous vous décernons la Médaille d'Outre-Mer ...
(avec éventuellement, mention de l'agrafe)".

 PARTICULARITÉS 

Tout titulaire d'une agrafe ne peut être proposé de nouveau, pour la même agrafe, même en cas de participation à de nouvelles opérations sur le même territoire.