Modalités de classement et choix d'affectation des IHA

Le classement final, utilisé pour l'inscription au tableau d'avancement des IMG et des ISH, est réalisé à partir de l'ensemble des classements précédents : 

- classement inter-écoles = 30% de la note totale
- classement ECN = 30 % de la note totale
- classement EVDG = 40% de la note totale dont contrôles continus = 10% + examen terminal = 30%.

Afin que de prendre en compte les différences de notations inter-facultés et inter-écoles, le calcul des notes est réalisé en utilisant le principe de la variable centrée-réduite, validé par la chaire d'épidémiologie et inscrit dans les textes.

-----------------------------------------------------

Selon la note de référence n° 416 DEF/DCSSA/AJA/2D du 23 janvier 2012, les principes devant régir la scolarité, le classement et le choix d'affectation des IHA sont les suivants :

1- Un IHA doit être classé en fin de 3ème année avec sa promotion d'entrée à l'EVDG.

Même en cas de retard de formation, un IHA doit être classé et inscrit à l'annuaire avec sa promotion d'entrée. 
Cela signifie qu'il ne peut être intégré au classement d'une autre promotion, que ce soit pour l'inscription sur la liste d'ancienneté ou le choix d'affectation. Si un IHA est amené à choisir son affectation à un moment différent de la majorité de la promotion, il devra choisir dans une liste spécifique (différente de celle proposée à des IHA d'une autre promotion au même moment).
Attention : le classement au sein d'une promotion est sans effet sur les conditions requises pour être proposable au grade de médecin principal puisque ces dernières renvoient au temps passé dans le dernier échelon du grade et que la nomination dans celui-ci est fonction de la date d'obtention du Diplôme d'Etat de Docteur en Médecine. Un médecin pourra ainsi être proposable au grade de médecin principal un an après ou un an avant les camarades de la promotion au sein de laquelle il est classé.

Exceptions au principe :
- l'IHA ayant renoncé à son 1er ECN pour le repasser doit être classé avec la promotion de son 2ème ECN, même si, par le jeu de la validation des semestres effectués, il devient médecin un an avant cette promotion ;
- l'IHA présentant un retard d'un an par rapport à sa promotion, ne pouvant bénéficier d'une bonification d'échelon suffisante, prendra rang au 1er janvier de l'année suivant celle de sa promotion. Il sera alors inscrit dans la liste d'ancienneté avant la promotion suivante, et éventuellement classé avec ses camarades dans le même cas.

2- La formation à l'EVDG et le cursus universitaire doivent être considérés indépendamment.

Un IHA doit, sauf impossibilité, suivre sa promotion d'entrée initiale à l'EVDG pour la formation spécifique délivrée par cette école, même si sa promotion de classement est la promotion suivante (cas d'un 2ème passage des ECN). 

3- Le passage de l'examen terminal doit être effectué au plus tôt et dans tous les cas avant recrutement dans le corps des médecins des armées, et doit entraîner des conséquences permettant de valoriser la préparation de cet examen.

Dans la mesure du possible, l'examen terminal devra être passé dans les délais "normaux" par rapport à l'entrée initiale à l'EVDG, soit 2 ans et demi après l'entrée (avril de l'année N+3 pour une entrée en novembre N). En cas d'impossibilité (congé maladie prolongé ou congé maternité durant cette période), l'examen terminal devra être passé l'année suivante (avril de l'année N+4), soit juste avant la sortie d'école pour un médecin généraliste ayant pris six mois de retard. A compter du recrutement dans le corps des médecins des armées, le passage de l'examen terminal n'est plus possible.

La note obtenue lors de l 'examen terminal sera utilisée pour le classement de l'intéressé dans sa promotion, même si l'examen n'a pas été passé à la même date (examen passé l'année précédente ou l'année suivante). Cette note pourra être utilisée telle quelle ou faire l'objet d'un ajustement en fonction de la moyenne des notes entre l'année effective de l'examen de l'intéressé et celle de l'examen passé par la majorité de la promotion. Le gestionnaire devra trancher une fois pour toutes pour l'un de ces options (NDLR : actuellement, la technique en vigueur est celle de l'ajustement).
Si l'examen terminal n'a pu être effectué, la partie correspondante de la note utilisée pour le classement sera neutralisée (note calculée uniquement à partir des notes ayant pu être obtenues : classement d'entrée à l'EVDG et notes de formation continue).