A propos du Bumi Sehat Indonésie

un contexte particulièrement difficile...
 
ces images, issues du film de Déja bernhardt, Guerrilla Midwife, montrent l'horreur du système médical indonésien... où la vie d'un bébé ne vaut pas plus que quelques centaines d'euros...des images poignantes.
 
 

Vidéo YouTube

 
 
Ceci est une traduction en Français d'une partie du site officiel du Bumi Sehat.
Pour connaître les dernières activités de l'association en Indonésie, nous vous recommandons de visiter le site (en Anglais)  http://www.bumisehatbali.org/ 


L’association Bumi Sehat, des naissances en douceur, pour guérir le monde.

Bienvenue au Bumisehat,

Fondée en 1995, l’association Bumisehat (fondation santé, maternité, Terre) est une association à but non lucratif, basée sur l’organisation d’un village ; dédiée aux familles, sages femmes, docteurs, infirmières, professeurs et volontaires d’Indonésie et du monde entier.

Le Bumisehat comprend deux centres de santé communautaires à Bali et à Aceh (Sumatra) en Indonésie. La fondation procure plus de 17.000 consultations médicales pour adultes et enfants par an.

Un service gynécologique prénatal assurant des accouchements naturels est au cœur du projet du Bumisehat.
Nos deux cliniques accueillent approximativement 600 naissances du monde entier par an.

Nous avons également établi des programmes de développement personnel et des actions de proximité tels qu’une maison des jeunes et un programme de recyclage des déchets dans le village où se situe la clinique.

Localisation de Ubud – île de Bali et Aceh – île de Sumatra

 
Le Bumisehat :

Notre mission

Notre histoire

Ce que nous faisons

Qui sommes nous ?

L’équipe du Bumisehat, Bali juin 2009.


Notre mission.
Notre passion est de voir réduire la mortalité infantile et maternelle et pour cela nous travaillons à développer la santé et le bien être général du territoire (développement économique et humain, respect de l’environnement).
 
A travers ces objectifs, nous procurons :
 
- Service de soin et d’urgence,
- Soins prénatals et post-partum,
- Service médicalisé pour l’accouchement
- Éducation à l’alimentation au sein du nourrisson
 
Cela, en complément à un programme environnemental et éducatif.

 
L’équipe du Bumisehat, Aceh
 
Le Bumisehat s’attache à travailler systématiquement en partenariat avec la population pour développer la qualité de vie et promouvoir la paix.
 
Notre histoire
 
En 1994, notre fondatrice, Ibu (Mère) Robin Lim, a commencé à consulter femmes enceintes et enfants de moins de cinq ans dans la région d’Ubud, Bali, lieu où elle réside.

Durant cette décennie, au vu de l’augmentation de la demande en soin et de la reconnaissance de nos services par la population, d’autres se sont joints pour supporter cette initiative et procurer des soins médicaux aux femmes et aux enfants dans le besoin.

Le 29 mai 2003, le Jakarta Post constatait que le taux de mortalité infantile en Indonésie s’élevait à 373 pour 100.00 naissances, le taux le plus élevé de tous les pays de l’ASEAN (Thaïlande, Malaisie, Indonésie, Laos, Cambodge, Viet-Nam).

Ibu Robin et son équipe, soutenus par les leaders économiques et politiques locaux, ont pensé qu’il était temps de formaliser leurs activités et de créer une institution qui permette de développer ses services de santé auprès des mères et enfants. La clinique spécialisée dans le soin prénatal et les programmes de recyclage des déchets  locaux du Bumisehat étaient nés !

En janvier 2005, notre institution fut dûment agréée.

En 2006 nous devînmes légalement enregistrés sous le nom Yayasan Bumi Sehat Nyuh Kuning Village par décret du ministère des droits de l’Homme et également reconnus par le département des affaires sociales de la province de Bali.


Yayasan Bumi Sehat's a pour siège social:
Nyuh Kuning Village in the Gianyar District of Bali, Indonesia

Ce que nous faisons

Selon l’organisation mondiale de la santé, l’Indonésie a le taux de mortalité infantile et maternel le plus élevé du sud est asiatique. En outre, l’étude plus approfondie Maternal Mortality in Bali, Indonesia conduite en 1987 par les docteurs Inne Susante, I.B. Asawa et Judith A. Fortney* montre que ce taux est en réalité deux fois plus importants à Bali soit 718 morts pour 100.000 naissances.

L’étude démontre que l’hémorragie post-partum est la première cause de mortalité avec 49 % des morts maternelles. Celle-ci est essentiellement due à la malnutrition.

Les conditions économiques à Bali sont directement responsables de ce taux. En effet, la majorité des femmes enceintes se nourrissent essentiellement d’aliments à basse valeur calorique (quasi exclusivement des soupes instantanées vendues 15 cts la portion) et ne mangent qu’une à deux fois par jour.

En outre, les familles ayant des revenus financiers bas ne peuvent se fournir en soins prénataux et s’informer quant à l’évaluation des risques.

Les docteurs et sages-femmes rencontrent des femmes dans une santé très précaire qui se présentent à la clinique en plein travail. Le fait d’être sous-alimentée, sans aucun soin prénatal, augmente considérablement les risques de complications durant l’accouchement pour la femme comme pour l’enfant.

Notre organisation ausculte quotidiennement ses patients et les informe sur le risque de mortalité pour elle ou le bébé liés aux problèmes économiques et d’hygiène à Bali et à Aceh.

Le bumisehat coordonne quatre différents types de programme pour assurer la continuité entre santé et bien-être :

Services médicaux d’accouchement naturel

Services médicaux généraux

Développement personnel - programmes d'éducation

Services de proximité

*(in cooperation with School of Medicine, Udayana University, Denpasar Bali, National Family Planning Coordinating Board, Family Healthy International, NC, USA)

Toutes les actions au bumisehat sont structurées en prenant en compte:

L’économie :

À Bali, l’économie, largement dépendante du tourisme, s’effondre depuis les deux attentats à la bombe et continue de décliner suite à la crise économique.

A Aceh, le tsunami a détruit toutes les infrastructures, laissant les survivants sans domicile ni travail. Le manque de ressource affecte bien sûr l’état de santé, auquel s’ajoute la difficulté d’accès aux soins publics ou privés.

La malnutrition maternel :

Une variété de riz génétiquement modifié se développe à Bali. Il manque des nutriments essentiels ce qui peut dans ce cas affecter la santé de la mère comme de l’enfant.

Pour les mères, le risque essentiel est l’hémorragie.

Pour les bébés, la malnutrition est responsable d’un nombre croissant de bébés de petites tailles, avec la cascade d’effets secondaires que l’on connaît.

Le nombre important de césariennes :

Les césariennes sont pratiquées dans une proportion importante, alors que leur coût en est prohibitif et engendre des risques infectieux importants (stérilisation quasi-inexistante en milieu hospitalier)

Prenant en compte la réalité économique de chacun, nous soignons l’ensemble de nos patients dans notre clinique sans contrepartie.
Il arrive dans certains cas, que nous subvenions à la prise en charge financière d’un soin, si le patient ne peut se le permettre et que sa santé l’exige.


Focus sur les trois grands programmes du Bumi Sehat :

 

 Le service médical d’accouchement naturel
 
 les services de proximité
 
 les programmes d'éducation

 

1/ Le service médical d’accouchement naturel


Le Bumisehat délivre des soins prénataux, durant la période de travail et d’accouchement proprement dit, ainsi que des soins post-partum, gratuitement, pour l’ensemble de la communauté.
Nos sages-femmes sont formées aux méthodes naturelles d’accouchement et offrent ainsi aux femmes dignité pendant l’accouchement, réduction de la douleur, moins d’interventions chirurgicales- notamment de césariennes - et améliore la santé des nouveaux-nés.
 
Le Bumisehat contribue à informer les mères sur les bienfaits de l’allaitement, qui permet une meilleure alimentation de l’enfant et lutte naturellement contre les maladies et la malnutrition.

L’infertilité endeuille de nombreuses familles partout dans le monde. Ici, au Bumisehat, nous organisons des séances de travail hebdomadaires avec un acupuncteur agréé qui apporte ses services aux couples rencontrant des difficultés pour concevoir un enfant.

Nous proposons également des cours de yoga prénatal, une fois par semaine, pour toutes les femmes enceintes qui le souhaitent, ainsi que des séances de préparation à l’accouchement qui permettent aux femmes de mieux connaître leurs corps durant leurs grossesses et préparer un accouchement sain et naturel.

2/ Service de proximité

En collaboration avec les habitants, nous avons développé de nombreux programmes qui renforcent civisme et liens sociaux, prennent en charge l’éducation des plus jeunes, toujours portés par une attention particulière concernant la préservation de l’environnement.

 

2.1/ le programme jeunesse

Le programme jeunesse du Bumisehat est né d’une demande des jeunes du village qui souhaitaient un lieu préservé qui leur soit propre.
Le centre organise maintenant toutes les semaines : des cours d’anglais, d’informatiques, d’éducation sexuelle pour tous les jeunes qui le souhaitent.
L’attente est grande pour ce type d’activités, la preuve en est la forte mobilisation des jeunes durant ces activités.
 

2.2/ le centre de tri des déchets

Pour illustrer notre objectif d’assurer l’équilibre entre l’existence humaine et un environnement sain, nous avons commencé un projet de recyclage des déchets.

Dans ce cadre, nous collectons papier, plastique et boites de conserve. Cette action est réalisée en partenariat avec Bali Buddha, un magasin d’alimentation bio.


Le Bumisehat coordonne également un programme de remise en forme et bien-être 4 jours par semaine.

3/ les programmes d'éducation
 
 
3.1/ l'éducation pour tous
 
Le Bumisehat croit profondément que la santé des générations futures dépend de la transmission intergénérationnelle des savoirs traditionnels.

Nous proposons des bourses d’éducation pour que des jeunes femmes issues de familles pauvres qui souhaitent devenir enseignantes, sages-femmes ou infirmières, puissent accéder au système éducatif qui permette de rendre leurs projets viables. Pour plus d’informations : peacefulmidwiferyscholarships.org

En outre, le Bumisehat sponsorise quelques étudiants du village de Bunut Sari, un petit village isolé dans les collines à l’ouest du mont Agung, Bali.

Son caractère isolé est dû au sous-développement des infrastructures : Il n’y a notamment qu’une seule école pour tout le village, dans laquelle il n’y a pas de professeur titulaire.

C’est pourquoi, la majorité des élèves arrête leur scolarité avant l’entrée en collège par manque d’enseignants. A la place, ces étudiants voyagent jusqu’aux villes principales pour vendre des souvenirs et rapporter de l’argent à leurs familles, essentiellement des agriculteurs qui n’ont d’autres alternatives pour survivre.

Grâce à l’apport du Bumisehat , ces étudiants vont suivre leurs scolarités jusqu’à l’Université pour devenir Enseignants, à la condition qu’ils retournent dans leur village natal pour éduquer à leurs tours les jeunes restés au village.

Ceux-ci pourront alors promouvoir une meilleure éducation pour un futur plus lumineux.

3.2/ formation des sages-femmes: transmettre nos savoirs

est essentiel pour l’équipe de sages-femmes et de soignants du Bumisehat.
Des ateliers animés par des enseignants cliniciens du monde entier permettent de continuer le niveau de formation des sages-femmes à la pointe de la pratique obstétrique. Cela n’est possible que grâce à l’acceptation et l’appréciation de nouvelles perspectives et interprétations de l’accouchement.

Vu le nombre en constante augmentation de patients au Bumisehat, il y a un véritable besoin d’une clinique plus grande qui permettra d’accueillir et soigner toujours plus de monde.

Pour cela, nous espérons collecter suffisamment d’argent et acheter un terrain permettant de créer de nouveaux locaux, mieux adaptés, offrant une qualité environnementale de haute qualité. Pour plus d’infos : amillionmothers.org

Le Bumisehat est fier d’être membre du Bali water birth association et a contribué à l’organisation de la conférence sur les modes d’accouchement naturel au mois de juin 2009. Cette conférence a permis la réunion de praticiens de toute l’Indonésie venus échanger sur les différents modes d’accouchement en douceur.


 





























Comments