les mystères de l'ouest






"notre voyage autour des mondes" (extrait: Les Mystères de l’Ouest, décembre 1942) 

L'absence est féconde. Nous avions quitté notre terre paranoïaque, pour les mondes de l’Ouest où plus rien n'était comme avant. Nous étions des translatés. A la sortie de l'avion, à la douane, nous avions piétiné notre carte d’identité, et brûlé notre passeport. Nous venions demander l’asile politique à la RFO, la République Fraternelle de l’Ouest. Sur le bord de la piste, une vieille femme bleue, la pipe au bec, a posé nos mains dans les siennes, et a relevé la tête en nous scrutant de ses beaux yeux gris, rougis. La femme bleue nous a soufflé à l’oreille notre nouveau passeport : « vous respirerez à votre rythme et braverez l’air du temps. Désormais, vous ne connaîtrez plus aucun clan, aucune ethnie, aucune espèce, vous ne connaîtrez que des êtres humains... » Nous ne nous sommes pas abstenus de rire et avons pris nos sacs. En suivant la piste, nous sommes descendus dans les gorges, et, nous arrêtant dans la première auberge, nous avons été intrigués par sa façade. Au fronton du bâtiment était inscrit sur la pierre chaude : "l'inspiration échappe à ceux qui n'expirent pas". Nous avons pris peur. Mais nous avons creusé un peu. Et c’est ainsi que nous avons décidé de rester dans les mystères de l’ouest, jusqu'à ce que morts s'ensuivent. 

© big somebody - 1997 

Comments