Portrait à la sanguine

.


La technique


La sanguine est une variété terreuse d'hématite (oxyde ferrique) rouge. Par extension, c’est le nom également donné au dessin réalisés avec ces crayons.
Elle se présente sous forme de bâtonnet, en barre, en poudre et en crayon. Elle peut être dure, tendre, de couleur rouge anglais, carmin ou sépia.

C'est probablement le plus ancien moyen d’expression graphique puisqu’elle était connue des hommes des cavernes du paléolithique. Très utilisée également par les Égyptiens pour les hiéroglyphes et pour la peinture des tombes, elle a acquis sa popularité dans l'art du dessin vers la fin du quinzième siècle et cette notoriété s'est affaiblie vers la fin du dix-huitième siècle. Léonard de Vinci a été considéré comme son premier grand maître. Sa couleur riche en ocre rouge lui a conféré un rôle essentiel dans des esquisses préparatoires de cette époque. Elle a été beaucoup utilisée dans les études de nus des académies florentines et bolognaises. Parmi les peintres utilisant la sanguine, on peut citer donc Léonard de Vinci, Raphaël, Michel-Ange, … ainsi que Poussin, Watteau, Fragonard, David, Ingres, …

La sanguine trouve son utilisation naturelle dans la production de croquis, de modèles vivants et de scènes rustiques. Ses coloris chauds et particulièrement flatteurs rappelant ceux de la peau en font un matériaux de prédilection du portrait.

Les portraits à la sanguine sont réalisés sur papier blanc de fort grammage (250 gr) avec des crayons et des craies de différentes nuances permettant ainsi de travailler les valeurs et le modelé



       

                                                              


(Cliquez sur les images pour accéder aux galeries) 




Portrait sanguine

Galerie de portraits
à la sanguine
1 visage







 

  Galerie de portraits
Sépia









 Portrait sanguine


Galerie de portraits
à la sanguine
2 visages et plus




Galerie de portraits
à la sanguine
divers