Français simplifié
 

Retour à l'accueil

Qu'est-ce que le "français simplifié" ?

 

On pourrait l'appeler aussi "français appauvri", nous avons pensé que "simplifié" était moins péjoratif mais le but n'est pas d'être "politiquement correct", le but est de dire la vérité. 

 

Mis en évidence et défini par le présent site , le français simplifié est un ensemble de parlers multiformes qui ont en commun de présenter une réduction sérieuse de leur système phonologique (à commencer par l'annulation de l'opposition é/è) accompagnée en général d'autres symptômes de dégradations touchant la prosodie.

Les français traditionnels comprennent différents systèmes phonologiques, dont certains dérivent des autres par simplification, cela est bien connu. Nombre de dialectes de la périphérie sont connus pour être plus conservateurs que le français "central" parlé en France. Par ailleurs,  selon le registre de parole employé, les locuteurs traditionnels emploient un système phonologique plus ou moins strict.

Comment peut-on alors affirmer qu'à un moment, il y a une limite qui fait d'une forme de français un français "non-traditionnel" ? (ce que fait ce site !). Tout d'abord, parce qu'à la différence de locuteurs traditionnels, les locuteurs du français simplifié se montrent incapable, dans une situation de diction, de redresser leur prononciation et d'appliquer une phonologie plus stricte. Ensuite, parce que le système phonologique simplifié qu'ils emploient ne vient pas d'une évolution interne de la langue, mais bien d'une simplification drastique ayant pour origine 'une acculturation linguistique plus ou moins ancienne, à laquelle on pourrait remonter au besoin par enquête, comme le propose d'ailleurs la méthodologie normale d'enquête linguistique.


Le français simplifié se présente sous deux formes dominantes :


- Une perte totale de l'opposition é/è. La réalisation est déterminée par le contexte : é en syllabe ouverte, è en syllabe fermée. C'est la phonologie typique de l'accent du midi, mais ici elle apparaît dans un parler qui ne manifeste aucun accent "exotique".


- Une prononciation "lâche" (ou incertaine, inconstante) de cette opposition, alternant le é, le è et le phone intermédiaire.

 

En réalité il existe autant de variantes que d'individus, ces deux "formes" ne font qu'exprimer les grandes tendances. Dans les cas réels difficiles à classer, on peut par exemple rencontrer : 

des personnes qui ont conservé l'accent du midi mais exprime une phonologie du français standard (très rare mais un bon exemple en est l'homme politique Charles PASQUA). 

des personnes ayant un accent étranger mais une phonologie conforme.

etc.  

D'où vient-il ?


Il vient (par hypothèse) de l'acquisition du français par voie non-maternelle. Dans l'ascendance d'une personne, un de ses ancêtres (probablement en ligne maternelle) a reçu la langue française comme seconde langue à l'âge adulte. La perte phonologique qui en a résulté s'est transmise sans récupération aux descendants de cette personne, même immergés pendant plusieurs générations parmi des locuteurs traditionnels.

 

Attention : il est possible que des personnes ayant été immergées très tôt dans leur vie dans une communauté parlant un français traditionnel l'ait acquis à cette occasion, à condition que leur parents ne leur aient pas parlé dans cette langue.


Une autre origine possible pour le français simplifié est la dégradation du parler de locuteurs traditionnels immergés suffisamment longtemps dans un milieu où on le parle exclusivement. En effet, il est plus facile d'aller du meilleur vers le moins bon que l'inverse.


Qui le parle ?

 

Le français simplifié est parlé par des étrangers ou des français (Belges, Suisse, Canadiens, Luxembourgeois) ayant une autre langue maternelle mais de plus en plus, par des personnes sans aucun accent étranger ou local et parlant couramment. Par ailleurs, pour un nombre de francophones de plus en plus grand, c'est leur langue maternelle.

 Le plus grand nombre, probablement, de locuteurs du français simplifié est représenté par une population d'origine occitane mais qui vit dans le Nord (au sens large) et a aujourd'hui perdu son accent du midi. Cette assimilation au niveau de l'accent se fait sans assimilation au niveau phonologique.

 

 

Notre base de donnée met en évidence un nombre très élevé de ses locuteurs chez les professionnels des médias. L'ancienne notion du Petit Robert de "parisien cultivé" n'existe plus ! La personne qui parle en français (à vous en chair et en os, à la radio, la télé)  à Paris ou ailleurs et qui est professeur (même de français), haut-fonctionnaire, médecin, docteur en sciences du langage,  n'importe quelle profession, est peut-être (de plus en plus probablement) en train de s'exprimer en français simplifié.

 

 Donc si vous croyiez que le français simplifié était parlé par rares étrangers incrustés dans le Paysage Audiovisuel Français, détrompez vous ! Il s'agit d'un phénomène de masse, qui va aller en s'amplifiant.

 

Depuis combien de temps existe-t-il ?

Il est difficile de donner une date. Le doublage des films qu'on peut observer dès le milieu du XXème siècle montre qu'à cette époque les doubleurs parlaient tous, semble-t-il le français standard. Par contre depuis longtemps, on observe des acteurs parlant le français simplifié (Belmondo, Brialy)


Comment a-t-il pu se répandre à ce point ?

 

Le français simplifié fonctionne en profitant d'ambigüités du système phonologique standard. En général, les approximations qui en résultent ne sont pas détectées par les locuteurs standard. En France (peut-être beaucoup moins en Suisse, en Belgique et au Canada) les locuteurs standard sont aussi "habitués"  au français simplifié, et ne font plus attention...Par ailleurs, les locuteurs du français simplifié ne détectent pas non plus, ou très peu (ce qui est normal sur le plan phonologique) les phonèmes supplémentaires produits par les locuteurs standard.

Donc la communication passe, ce qui est essentiel on est d'accord, mais chacun croît parler la même langue, ce qui phonologiquement est faux. La version la plus pauvre se répand au détriment de la version riche.