Blog


Quelques réactions suite au classement du fest noz au patrimoine immatériel de l"humanité de l'Unesco

publié le 22 mars 2013 à 10:23 par Ludovic Rio   [ mis à jour : 22 mars 2013 à 12:28 ]

3ème Flash Mob Trad à Paris

publié le 20 mars 2013 à 03:34 par Ludovic Rio   [ mis à jour : 6 nov. 2013 à 02:34 ]



Quand?
Mercredi 15 mai 2013
- à 18h45, conseils et consignes
- à 19h00 précisément, flash mob
- à 19h15, donc quelques minutes après la fin du flash mob, retour sur la place pour discuter tout ensemble :)

Où?
Place Collette 75001 Paris (à 50 m de la Place du Palais Royal)
Accès direct par le métro : station Palais Royal - Musée du Louvres (lignes 1 ou 7)
La place Collette est connue pour sa bouche de métro Le Kiosque des noctambules.


Quoi?
1 cercle circassien : Zelda (Philippe Plard), jouée 8 fois, partition ici
Transition de 8 mesures de scottish en Sol majeur
1 scottish : Scottish à Virmoux (Trad), jouée 8 fois, partition ici
Ecouter ici l'audio 
Pour ceux qui ne connaissent pas, le principe du flashmob est simple : se donner rendez-vous dans un lieu public, dans un élan qui doit sembler spontané, pour exécuter une action commune; que les anonymes se révèlent et se fédèrent autour d'un projet unique. Puis qu'ils disparaissent et se fondent dans la foule comme par magie.
La beauté de ce type de happening réside en grande partie sur le côté éphémère et sur le sentiment donné qu'il s'y passe un évènement imprévu, l'impression de hasard doit être omni-présente. Cette suspension du temps et du mouvement sera plus forte si chacun se l'approprie. En résumé, l'événement ne se limite pas à se retrouver danser ou jouer ensemble, mais à l'envie d'offrir un air de mirage aux spectateurs présents.

Comment?
6 prises vidéos et 4 prises audio

Consignes générales :
Rendez-vous à 18h45 pour les consignes
- Juste avant le flash mob, pas de regroupement, occupation de tout le parvis, comportement du passant
- Pendant le flash mob, mouvements progressifs, entrées successives des acteurs, pas de ruée
Après le flash mob, dispersion

Consignes aux musiciens : 
- Des meneurs vont lancer les morceaux
- Pas de boeuf à la fin évidemment

Consignes aux danseurs : 
- Avant le flash mob et après le flash mob, réfléchir à une petite mise en scène : lecture d'un livre, téléphone, passant, tourisme...
- Attention : nécessaire d'avoir une entrée progressive des danseurs

Qui?
Pour s'inscrire ou avoir des informations :
- Google+ :  https://plus.google.com/u/0/events/c4nhju3vtq4r0np68p675vnfbos
- Par mail : catkodok@gmail.com ou boeuftrad@gmail.com

Flash mob Trad à Paris 1 et 2

publié le 5 juin 2012 à 15:46 par Ludovic Rio   [ mis à jour : 6 nov. 2013 à 02:36 ]





Quand?
Mercredi 13 juin 2012
- à 19h00, conseils et consignes (place Stravinsky)
- à 19h30, flash mob (parvis du centre Georges Pompidou)
L'évènement Facebook correspondant

Où?
Quartier Beaubourg, métro Rambuteau
- Place Stravinsky : Rue Brisemiche 75004 Paris
- Parvis du centre Georges Pompidou : Place Georges Pompidou 75191 Paris


Quoi?
Pour ceux qui ne connaissent pas, le principe du flashmob est simple : se donner rendez-vous dans un lieu public, dans un élan qui doit sembler spontané, pour exécuter une action commune; que les anonymes se révèlent et se fédèrent autour d'un projet unique. Puis qu'ils disparaissent et se fondent dans la foule comme par magie.
La beauté de ce type de happening réside en grande partie sur le côté éphémère et sur le sentiment donné qu'il s'y passe un évènement imprévu, l'impression de hasard doit être omni-présente. Cette suspension du temps et du mouvement sera plus forte si chacun se l'approprie. En résumé, l'événement ne se limite pas à se retrouver danser ou jouer ensemble, mais à l'envie d'offrir un air de mirage aux spectateurs présents.

2 thèmes de bourrée 2 temps : 
Last chance bourrée (de Michel Pichon), joué 6 fois, partition ici
Adieu belle (Trad Domaine public), joué 6 fois, partition ici

Ecouter ici l'audio 


Comment?
3 cameramen et 1 ingé son  

Consignes générales :
- Rendez-vous à 19h sur la place Stravinsky pour les consignes
- Juste avant le flash mob, pas de regroupement, occupation de tout le parvis, comportement du passant
- Pendant le flash mob, mouvements progressifs, entrées successives des acteurs, pas de ruée
- Après le flash mob, dispersion, rendez-vous sur la place Stravinsky

Consignes aux musiciens :
- Des meneurs vont lancer les morceaux : Sophie Bardou, JB Mondoloni, Baptiste Rivaud, Ludovic Rio, Olivier Sulpice, Ronan Vilain.
- Pas de boeuf à la fin évidemment

Consignes aux danseurs :
- Avant le flash mob et après le flash mob, réfléchir à une petite mise en scène : lecture d'un livre, téléphone, passant, tourisme...
- Attention : nécessaire d'avoir une entrée progressive des danseurs


Qui?
Contact : catkodok@gmail.com ou boeuftrad@gmail.com

Bretagne - L'inscription territoriale de la musique traditionnelle en Bretagne

publié le 7 mars 2012 à 05:03 par Ludovic Rio   [ mis à jour : 7 mars 2012 à 05:03 ]

Thèse d'Olivier Goré.

Parmi les multiples formes de territorialité issues de la confrontation entre la mobilité et la sédentarité des acteurs, la territorialité régionale est une des plus complexes. Principal vecteur de la territorialité bretonne, la pratique actuelle de la musique traditionnelle n'agit pas que sur la construction symbolique de la Bretagne. Les pratiques vocales et instrumentales plus ou moins empreintes de tradition s'inscrivent également dans la réalité quotidienne des rapports sociaux. Perceptible à l'échelle de la localité, cette emprise socio-spatiale de la musique traditionnelle s'exerce également au niveau régional. Cette approche géographique de la musique bretonne, en mettant en valeur les interactions entre culture et territoire et en soulignant la double fonction identitaire et patrimoniale de la notion de culture, précise cette dimension spatiale multiscalaire des diverses formes d'expression musicale qui revendiquent plus ou moins un caractère breton. Cette dimension spatiale est analysée à travers la répartition des principaux lieux de diffusion – fest-noz, concours, fête et festival d'arts et de traditions populaires – mais aussi à travers les pratiques et les représentations des acteurs du système musical traditionnel – musiciens, public, comité d'organisation. Autant d'éléments qui contribuent à la territorialisation de la musique traditionnelle en Bretagne.

Source :
http://tel.archives-ouvertes.fr/documents/archives0/00/00/89/87/index_fr.html

Bretagne - Jacky Mollard - Le voyage de Jacky

publié le 20 févr. 2012 à 03:00 par Ludovic Rio   [ mis à jour : 20 févr. 2012 à 03:01 ]

http://www.pluzz.fr/doc-24-bretagne-2012-02-15-23h55.html

Ce film est le portrait d’un musicien, Jacky Mollard, c’est aussi l’histoire de quatre frères, quatre musiciens exceptionnels dans une famille toute simple de Saint-Malo que rien ne prédestinait à la musique.

Les quatres frères ont tous fait leur chemin, ils ne sont malheureusement plus que trois. Jacky le plus timide, le plus effacé est devenu un vrai mélodiste, curieux de tous les courants musicaux, il a pris de l’épaisseur. C’est lui qui maintenant trace la voie.

Ce film est un voyage parmi cette musique que l’on aime et dont on oublie, parce qu’elle nous est familière, toute l’étonnante richesse. La musique en Bretagne est très présente, elle imbibe toute la région et puise ses racines très loin dans le passé. Vu de l’extérieur on pourrait penser que beaucoup de ces musiciens ne font carrière qu’ici, qu’ils ne se limitent qu’aux frontières de leur région. C’est vrai ! Ils y sont à l’aise et trouvent près de chez eux ce qu’il est nécessaire pour s’exprimer. Ils habitent Spézet, Le Faouët, Langonnet : la Bretagne centrale. Ils se déplacent partout dans le monde mais ont choisi d’en vivre retirés, aux yeux de certains, quand eux-mêmes s’y estiment au contraire en plein cœur. Discret, Jacky Molard est au centre de ce mouvement depuis trente ans, entre mémoire et ouverture.

Bal folk - Sur les quais de Seine à Paris l'été

publié le 31 oct. 2011 à 06:29 par Ludovic Rio   [ mis à jour : 20 févr. 2012 à 03:36 ]

Chaque été de mai à septembre, des musiciens et des danseurs se réunissent au jardin Tino Rossi pour des bals folk en soirées.



Ca se passe habituellement les mardis, jeudis et samedis soir.

L'adresse exacte :
Jardin Tino Rossi
8, quai Saint-Bernard
75005 Paris France


Notez qu'il y a aussi :
- du tango argentin : http://tango-argentin.fr/quais-de-seine.html
- de la salsa
- parfois du lindy hop, de la capoeira, des danses bretonnes... http://tango-eric-quais.voila.net/lesquaisdeseineen2011/

Bretagne - Documentaire France 3 ouest : Un siècle de musiques bretonnes

publié le 17 oct. 2011 à 01:09 par Ludovic Rio   [ mis à jour : 20 févr. 2012 à 03:36 ]

1/5 : avant la 1ere guerre mondiale.


2/5 : de la grande guerre aux annees 60


3/5 : les annees 70


4/5 : les annees 80


Bal folk - France Inter - Emission Service public - Vendredi 10 décembre 2010

publié le 10 déc. 2010 à 03:11 par Ludovic Rio   [ mis à jour : 20 févr. 2012 à 03:35 ]

Le reportage 
Ils ont entre 18 et 25 ans et dansent la bourrée auvergnate tous les week-ends ! Les bals folks connaissent un succès croissant auprès des jeunes. Tous les observateurs le confirment, du magazine TradMag aux organisateurs de bals. Quarante ans après la renaissance des folks clubs (un effet de mai 68), c'est une nouvelle renaissance pour les "bals trads" : les jeunes sont là, la relève est assurée ! 
Les dates de bals et de concerts sur http://www.tradzone.net/forum/ 
Dorothée Barba
 


Dans l'ordre on peut entendre :
- Olivier Sulpice (des groupes Debout sur le Zinc, Bouncing Feet, Bougnat Sound, Flor de Zinc), qui explique le pas de mazurka
- Nathalie Pichard (du milieu du fest noz), qui parle de l'ambiance
- Antoine Leclercq (des groupes Trio LAm, A Fig for a Kiss, Bouncing Feet), qui dit qu'il fait illusion pour les mains sur la bourrée
- Yannick Dabo (du groupe Tizhde'i), qui évoque l'aspect communautaire
- Michel Esbelin (des groupes Les Costauds de la Lune, Esbelin/Simmonin, Flor de Zinc), qui parle de la nouvelle génération de danseurs et qui explique le pas de la bourrée
- Charlotte Girard (du milieu folk), qui fait allusion aux mélanges des musiques
- Loïc Blavet (de la Bourrache, association qui organise des bals à la MJC du Borrégo), qui parle de l'apprentissage des danses

1-9 of 9