Historique

 Le Reiki a été redécouvert à la fin du siècle dernier par Mikao Usui, un moine d'origine japonaise. L’histoire raconte que docteur Usui était le directeur de l'Université d'Orshisha à Kyoto, au Japon. Il occupait aussi les fonctions d'enseignant et de ministre du culte. Pendant son sermon, à l'occasion d'un service dominical, un de ses étudiants leva la main et l'interrompit en lui demandant: "Docteur Usui, avez-vous une foi absolue en la Bible?" Il lui répondit: "J'ai étudié la Bible très en profondeur et j'ai foi en ses écrits." L'étudiant poursuivit: "Il est dit que Jésus guérissait les malades, qu'il redonnait la vue aux aveugles, qu'il marchait sur l'eau, qu'il multipliait le pain. Y croyez-vous et pouvez-vous réaliser ces miracles?" - "Je ne peux pas, mais je crois que le Christ les a réalisés." - "Avez-vous été témoin une seule fois de ces miracles par quelqu'un d'autre?" - "Non" répondit Usui. "Pourtant le Christ a dit: «Tout ce que je fais, en mon nom vous pouvez le faire.» Avez-vous été témoin une seule fois d'un miracle de guérison et avez-vous essayé vous même?" Ainsi confronté, il admit que non. "Lorsque j'aurai trouvé la clef, j'aimerais un jour pouvoir vous apporter la réponse, la preuve."

Cet incident marqua un tournant important dans sa vie. En effet, peu de temps après, il démissionna de son poste et partit en quête de la Vérité. Cette quête le conduisit d'abord aux États-Unis. Il s'inscrivit à l'Université de Chicago où il étudia la philosophie chrétienne et la Bible. Il fit aussi de nombreuses recherches dans divers secteurs aux États-Unis afin d'acquérir de source directe des informations sur les guérisons de Jésus et ne trouva rien sur la question. Il découvrit cependant que Bouddha avait réalisé des miracles semblables à ceux de Jésus. Il retourna au Japon et visita de nombreux monastères bouddhistes. Il questionna les moines sur la guérison telle que pratiquée par Jésus et Bouddha et reçut partout la même réponse: "Nous sommes trop occupés à la guérison de l'âme. Nous n'avons pas de temps pour la guérison physique." Après des mois de recherches, on le référa à un temple, un monastère Zen près de Kyoto. Il demanda à voir le moine responsable. Ce fut un vieillard qui s'intéressait aussi à cette question. Le docteur Usui demanda à être admis au monastère pour étudier les textes bouddhiques, les sutras, afin d'y découvrir le secret de la guérison. Cela fait, il étudia ces textes dans leurs traditions japonaise et chinoise, mais sans succès.
Il apprit le Sanscrit, la langue la plus ancienne, la plus directement dérivée de ce parler originel dont toutes les autres langues sont des formes dérivées. Il commença donc à lire les sutras écrits en cette langue et c'est dans ces textes qu'il trouva les symboles calligraphiés par un disciple inconnu du Bouddha, la description de la formule de guérison et la méthode par laquelle Bouddha transmettait son savoir.

Il avait trouvé le secret de cette pratique mais il lui manquait la Force de guérison, la Force Subtile. Après un entretien avec son ami l'abbé, muni d'une gourde, il décida de méditer 21 jours au sommet du Kurayama, une montagne sacrée, et emmena avec lui 21 cailloux qui lui servaient de calendrier. Chaque jour qui passait, il en jetait un. Il médita, jeûna et chanta des mantras. Jusque là, rien d'exceptionnel ne s'était produit. Au moment où il finissait ce cycle de 21 jours, il aperçut au loin une lumière éclatante qui s'avançait vers lui à une vitesse effrénée. Pendant un court instant, il pensa que c'était la fin et eut envie de courir quand, de l'intérieur, une voix lui dit: "Vous qui m'avez cherché si longtemps, ne fuyez pas, je viens vous donner ce que vous cherchez." Il resta tranquille et la Lumière le frappa au 3ème oeil. Il tomba alors sans connaissance et, quand il reprit lentement conscience, il vit, les yeux fermés, cette boule lumineuse qui dansait devant lui et de cette boule sortaient des millions de bulles aux couleurs de l'arc-en-ciel. Certaines étaient plus grosses et dans celles-là, il revoyait en lettres d'or les symboles qu'il avait découverts. Ils se succédaient dans les couleurs rouge, orange, jaune, vert, bleu pâle, indigo et violet dans un mouvement lent allant de la droite vers la gauche. Instantanément, il compris leur signification et les moyens de les utiliser. Il entendit ces mots: "Rappelle-toi. Rappelle-toi. Rappelle-toi."

Mikao Usui a reçu son initiation directement de la Source, de la Lumière, et c'est cette même technique d’initiation qu’il a mise au point, toujours inspiré de la source que les maîtres de Reiki reçoivent et transmettent dans leurs ateliers d’initiation.

Après cette découverte, il entreprit la descente de la montagne et dans sa hâte, il se heurta contre une pierre et s'arracha un ongle. Le sang coulait et la douleur était intense. À cet instant, une voix de l'intérieur lui dit: "C'est le temps de mettre en pratique ce que vous avez appris." Il imposa les mains sur sa blessure. Le sang arrêta de couler et il sentit la douleur s'atténuer. Premier miracle. Il continua sa route jusqu'à l'auberge où il commanda un repas copieux qu'il digéra, après un si long jeûne, sans difficulté et sans effets néfastes. Second miracle. La fille de l'aubergiste, depuis plusieurs jours, souffrait d'une rage de dent. Il y avait des traces de larmes sur son visage et sa joue était enflée et rougie. Usui demanda s'il pouvait lui venir en aide. Cette permission obtenue, il imposa les mains sur la joue enflée et en quelques minutes, la douleur avait disparue.

À son retour au monastère, il s'informa de son ami, le vieux moine qui l'avait soutenu dans ses recherches. Il était alité, souffrant d'arthrite. Usui se précipita dans sa chambre. Après lui avoir fait part de son expérience, il imposa ses mains aux endroits douloureux, lui fit un transfert de cette énergie comme il l’avait pratiqué sur lui-même et peu de temps après, le vieux moine put vaquer à ses occupations.

Le docteur Usui n'avait désormais aucun doute qu'il détenait le secret de la guérison, que cette Lumière qu'il avait reçue se manifestait par le seul désir de guérir et de soulager la souffrance.

L'étape suivante consistait à déterminer comment faire le meilleur usage possible de ce don. Il décida donc de le mettre au service des pauvres et des déshérités. Il se rendit à Kyoto dans un bidonville, déguisé en mendiant. Il rencontra là des mendiants et proposa ses services: "J'ai un merveilleux don de guérison que je veux mettre au service des pauvres. Je peux effacer toute trace de maladie de ce quartier." On lui donna un endroit pour travailler et aussitôt, sans répit, il se mit à initier, à soigner gratuitement tous ceux qui étaient là. Très vite, les gens se sentaient mieux et pleins d'énergie, ils recouvraient la santé physique. Ceux qui étaient assez jeunes et qui avaient la force de travailler, il les aidait à s'organiser et à trouver du travail afin d'avoir une vie digne et de subvenir à leurs besoins. Mais, après un certain temps, il revit dans la rue les mêmes personnes qu'il avait soignées et initiées. Elles étaient à nouveau dans ce même état de pauvreté et de mendicité. Le docteur Usui leur demanda donc ce qu'ils faisaient là, pourquoi ils étaient revenus.
La réponse était unanime: "Ça ne marche pas pour moi." "On me fait travailler trop longtemps, on ne me paie pas assez." "Je ne suis pas capable." "C'est trop difficile." Enfin bref, ils avaient tous un prétexte pour justifier ce retour à la misère, à la souffrance. Le docteur Usui eut beaucoup de peine à cette constatation mais il comprit qu'il n'avait pas respecté le principe du libre-arbitre: il avait choisi l'évolution, la santé, pour des personnes qui n'avaient pas choisi d'évoluer. La santé ou la maladie sont l'expression d'un état d'harmonie ou de déséquilibre intérieur. La santé physique est impossible sans l'évolution de la conscience qui implique une certaine responsabilité individuelle.

Le docteur Usui, suite à cette constatation, médita et écrivit les cinq principes du Reiki:

§  Juste pour aujourd'hui, ne te mets pas en colère.
§  Juste pour aujourd'hui, ne te fais pas de soucis.
§  Juste pour aujourd'hui, gagne ta vie honnêtement.
§  Juste pour aujourd'hui, respecte tes parents, tes maîtres et tes aînés.
§  Juste pour aujourd'hui, sois reconnaissant pour tout ce qui vit et aies de la gratitude pour la Vie qui t'est donnée.
Peu à peu, il quitta le bidonville, se rendant compte de la nécessité de changer sa philosophie, son attitude et sa façon de travailler. Il décida de s'entourer de gens qui voulaient réellement guérir et qui prenaient les moyens pour transformer leur vie. Il leur transmit la connaissance et les principes de vie.

Pour recruter les gens et offrir ses services, il prit l'habitude de déambuler dans les rues en tenant une torche allumée. Lorsque les passants lui demandaient la signification de ce geste, il leur répondait qu'il était disponible et cherchait des âmes qui étaient en quête de la Lumière et du Savoir. Ce fut pour lui une nouvelle orientation et il voyagea pour enseigner le Reiki.

Au cours de ses voyages, il rencontra un officier de marine à la retraite, le docteur Chujiro Hayashi, et lui donna la formation. Sentant venir l'heure de sa mort, le docteur Usui transmit ses pouvoirs et les enseignements du Reiki à cet officier qui poursuivit la tradition en consacrant sa vie à voyager partout où on l'invitait pour enseigner.

Notez bien qu’il n’a jamais été dit que pour consacrer sa vie au Reiki, il faut tout abandonner derrière soi: profession, femme, mari, enfants, famille etc.. Ceci doit être un choix personnel. On peut pratiquer le Reiki en même temps qu’une autre profession et je dirais que c’est préférable afin que les enseignants ne soient pas motivés uniquement par l’appât du gain.

Grâce à Madame Hawayo Takata, une femme originaire d'Hawaii, le Reiki fit son apparition en Amérique. Madame Takata, atteinte d’une grave maladie, s'était rendue au Japon pour y subir une intervention chirurgicale. Peu avant l'intervention, lorsqu'elle se fut allongée sur la table d'opération, elle entendit une voix qui lui dit que cette intervention était inutile. Elle demanda au médecin de lui indiquer d'autres méthodes de traitement. Il lui recommanda alors la clinique de Reiki du Docteur Hayashi. Elle y fut traitée et, quelques mois plus tard, elle était complètement rétablie.

Hawayo Takata resta quelque temps à étudier auprès du docteur Hayashi et avant de repartir pour Hawaii, elle reçut de celui-ci le titre de "Maître de Reiki" et devint le troisième Maître de Reiki. Elle retourna à Hawaii, pratiqua le Reiki pendant plusieurs années et elle forma vingt-deux maîtres originaires des États-Unis, du Canada et d’ailleurs.  (cf : Reiki Plus)
Comments