Coups de coeur / coups de gueule

Merci à tous ceux qui font vivre cette rubrique. Si vous voulez conseiller ou déconseiller un livre aux autre lecteurs, n'hésitez pas : écrivez un petit texte et venez nous le remettre. Nous le publierons ici.


LES REGLES D'USAGE
Joyce Maynard

Wendy, treize ans, vit à Brooklyn. Le 11 septembre 2001, son monde est complètement chamboulé : sa mère part travailler et ne revient pas. L’espoir s’amenuise jour après jour et, à mesure que les affichettes DISPARUE se décollent, fait place à la sidération. Le lecteur suit la lente et terrible prise de conscience de Wendy et de sa famille, ainsi que leurs tentatives pour continuer à vivre.
La reconstruction lumineuse de Wendy après la mort de sa mère le 11 septembre 2001 à New York.
"Mon gros coup de coeur de l'année ! "
Dominique S. (mars 17)


ARTICLE 353 DU CODE PENAL

Tanguy VIEL

Au premier abord le titre sec et froid de ce roman rebute un peu, puis la curiosité l'emporte et Résultat de recherche d'images pour "article 353 du code pénal tanguy viel"la lecture de ce récit contemporain,dramatique et humaniste, nous touche et nous interroge.

Martial Kermeur, simple ouvrier, vit dans une région sinistrée : déclin industriel, économique et moral. Avec son licenciement, sa vie bascule, il perd tout, au divorce, s'ajoute le problème de garde de son fils.

Enthousiasmé par le projet ambitieux d'un promoteur immobilier peu scrupuleux, il lui confie toute sa fortune : sa prime de licenciement, mais floué par le promoteur, désespéré, il le tue.

Martial est arrêté et ne nie rien, n'omettant aucun détail, il fait une confession précise au juge qui l'interroge et l'écoute attentivement, presque amicalement. Celui-ci est un homme juste, il est touché par la franchise de Martial Kermeur, et par les drames terribles vécus par cet ouvrier. Il s'en suivra une véritable délivrance pour Martial.

La fin est surprenante et réjouissante.

Roman puissant, précis.

Anne Marie (fev 2017)


Résultat de recherche d'images pour "dans la foret jean hegland"
DANS LA FORET
Jean Hegland

Un jour en Californie, le monde vacille après une catastrophe ( plus d'essence, d'électricité,) les gens fuient ; il faut apprendre à vivre autrement, ainsi deux sœurs (16 et 18 ans) isolées dans leur maison familiale, au cœur de la forêt, après la disparition de leurs parents. L'instinct de survie va décupler leur imagination, les aider à dépasser leur peur devant l'inconnu et l'horreur, avec la danse pour l'une, la lecture pour l'autre, l'amour qu'elles se portent, et faire confiance à la forêt omniprésente et mystérieuse, qui va devenir le refuge. 

Roman puissant, grande inventivité de la romancière avec multiplication d'imprévus. Livre refuge, dévorant, régénérant qui montre qu'on peut recommencer autrement, malgré la douleur de la perte de ce qui a été, mais aussi la force des épreuves surmontées. Paru en 1996, ce roman est plus que jamais d'actualité

A. Perrais (février 2017)



La route étroite vers le Nord lointain
LA ROUTE ÉTROITE VERS LE NORD LOINTAIN
Richard Flanagan
Fresque romanesque sur fond de violence subie par des prisonniers australiens (1942), dans l'enfer de la jungle Thaïlandaise, sous la férule des Japonais (construction d'une ligne de chemin de fer). Comment Derrigo, jeune chirurgien garde-t-il son humanité et le souvenir de son amour pour Amy. Souvenirs qui vont hanter sa vie, malgré la gloire, les honneurs un "beau mariage" mais aussi s'effriter avec sa vie qui tombe en morceaux.
On pense au "Pont sur la rivière Kwaï"; le père  de l'auteur a travaillé sur ce chantier. Description puissante.
Mme Perrais (jan 17)





Afficher l'image d'origineLE JOUR OU LE BUS EST REPARTI SANS ELLE
Marko et Beka

Cette lumineuse bande dessinée fait un bien fou au fur et à mesure de la lecture. Le récit plein de douceur et d'optimisme nous entraîne au cœur de notre moi profond. Il nous aide à prendre du recul, à voir la vie autrement, avec un regard neuf, plus positif et indulgent sur nous-mêmes. Clémentine, l'héroïne, ainsi que tous les personnages de la bd sont très attachants. Les auteurs ont puisé dans la culture zen ces récits méditatifs très connus, ils ont ajouté des citations de personnages célèbres. A lire et relire pour un bien-être total...

Anne Marie (décembre 2016)


Afficher l'image d'origine
ROLAND EST MORT   
Nicolas ROBIN

Oui, bon, d'accord, Roland est mort. Mais notre narrateur (qui a bien d'autres soucis) s'en fiche totalement. Ce n'était qu'un voisin inconnu. Complètement anonyme.
Alors, pourquoi faut-il qu'on lui refile le vieux chien qui pue, et l'urne funéraire si encombrante ?

Ce petit roman aigre-doux, à l'écriture simple teintée d'humour, nous met dans la peau d'un quadra en plein marasme... S'en sortira-t-il ?!
Dominique F (nov 2016)

 



Afficher l'image d'origineDANS LES FORETS DE SIBERIE
Sylvain TESSON
Adapté au cinéma en 2016 par Safy Nebbou (France)

C'est le récit d'un homme qui se confronte à son désir le plus profond : quitter le monde "civilisé", vivre la solitude dans un milieu à priori hostile. Un exil volontaire, assumé, une belle expérience au bord du lac Baïkal, entre la chaleur d'une petite cabane et les sorties à -30°.
Apprentissage de la solitude, du temps libre, de la contemplation, du travail directement utile, confrontation avec soi-même.
Pour autant, il n'a pas oublié d'emporter de belles lectures, du thé, des cigares... et de la vodka.
Un temps hors du temps.
Dominique F (oct 2016)


Afficher l'image d'origine
CELLE QUI SENTAIT VENIR L'ORAGE

GREVET yves
(secteur Ado)
Italie du Nord, fin 19ème.
De sombres rumeurs courent au sujet de disparitions de voyageurs lors de leur traversée de la zone marécageuse où vit Frida. Le père de celle-ci, inquiétant personnage, est en butte à la vindicte générale.
La jeune fille raconte sa propre fuite, puis sa quête pour comprendre ce qui s'est réellement passé et pourquoi elle doit se méfier de tout et de tous.
Suspense, enquête à rebondissements, aventure...
Dominique F (oct 2016)




Afficher l'image d'origineLE ROUGE VIF DE LA RHUBARBE
A . Ava Olafsdottir (Islande)

Souvent aux beaux jours, la jeune Agustina, née avec les jambes atrophiées, grimpe avec ses béquilles sur les hauteurs du village et s'installe dans le carré de rhubarbe sauvage, rêve, médite sur la vie, Dieu, le monde. Sa mère, partie aux antipodes étudier les oiseaux migrateurs, l'a confiée à Nina, femme généreuse, experte en confiture de rhubarbe et autres délices. Agustina et sa mère s'écrivent régulièrement et se racontent leur quotidien, un lien très fort les unit.
Agustina a un rêve, celui d'escalader "la montagne" près de chez elle...

Tous les personnages de ce joli, poétique et surprenant roman sont attachants et les descriptions sont magnifiques. Ce récit réjouissant et plein de fraîcheur, nous enchante aussi par son style et sa très belle écriture...  A déguster comme un délicieux pot de confiture à la rhubarbe !
Anne Marie (octobre 2016)



Afficher l'image d'origine

PLATEAU
Franck Bouysse

Sur le plateau de Millevaches vit un couple Judith et Virgile qui ont élevé leur neveu Georges. Celui-ci vit dans une caravane. Un jour une jeune femme vient s'installer chez lui. Puis Karl, ancien boxeur, et un mystérieux chasseur sans visage rôdent aux alentours.
Suspense au pays des rochers et des étoiles d'or. Ici, c'est le plateau.
Marie-Jo (juin 2016)

avec un bémol pour Marie-Claude : le style précieux de certaines phrases est en opposition avec le côté "taiseux" des personnages, ce qui n'a gêné la poursuite de la lecture. (sept 2016)


Afficher l'image d'origine
LES NUITS DE LAITUE
Vanessa Barbara

Voici un petit roman léger, facile à lire, où l'auteure met en scène des personnages sympathiques... mais un rien délirants.
Dans ce petit village au quotidien apparemment banal, ils sont chacun obsédés par une problématique particulière - disons carrément qu'ils ont tous un grain !
D'ailleurs, le titre annonce la couleur, et vous en aurez l'explication à mi-parcours...
Dominique F (juin 2016)



Afficher l'image d'origine
TROIS JOURS ET UNE VIE
Pierre Lemaitre
Comment vivre, survivre quand on a 12 ans et assassiné accidentellement son petit copain : 3 jours dramatiques d'effroi, de culpabilité, de terreur, une vie dans une fuite en avant où l'expiation prendra différentes formes. C'est ce que nous fait partager l'auteur par un récit à l'écriture efficace, qui nous tient en haleine et qui va crescendo. Roman noir sur la culpabilité et les conséquences de nos actes. Annie P (juin 2016)





EN ATTENDANT BOJANGLES
Olivier Bourdeaut
Ils dansent, ils dansent, tourbillonnent, au rythme de la  chanson de Nina Simone "Mr Bojangles", sous les yeux admiratifs de leur fils émerveillé. Ce couple extravagant et attachant,vit un amour fou, chez eux,c'est la fête perpétuelle, et seuls comptent, le plaisir, la magie, la fantaisie, les amis. La mère, imprévisible, fantasque et fragile, mène la bal... Un jour pourtant elle ira trop loin, son mari et son fils feront l'impossible pour la sauver, pour que continue la fête...
Ce premier roman plein de charme, pétillant, poétique, léger et grave à la fois, est un enchantement, un bijou littéraire qui a obtenu déjà plusieurs Prix.
Anne Marie (mai 2016) 
Monik (juillet 2016)

Afficher l'image d'origine
LE VILLAGE
Dan Smith
Hiver 1930. Début du stanilisme. Violence et paranoïa dans un pays en crise. Les personnages de ce roman se trouvent confrontés à des situations extrêmes, terribles et absurdes. Ils révèlent alors le meilleur ou le pire de l'âme humaine.
Passionnant et magnifique !
Marie-Claude (mars 2016)




Afficher l'image d'origineIL RESTE LA POUSSIERE 
Sandrine Collette 
Patagonie, terre sauvage de grands espaces, de poussière, de vent glacial, une ferme délabrée ; décors d'un huis clos familial : mère mutique, fermée sur un secret après le "départ" du père et qui préfère son troupeau, objet de son orgueil, à ses enfants. 4 garçons dont Raphaël le plus jeune, maltraité par ses frères sous l'autorité brutale de l'aîné ; on le découvre meurtri dès la première page, consolé par l'amour pour son cheval et son chien. Monde sans amour, atmosphère lourde où l'alcool et le jeu joueront un rôle crucial. Le suspense maintenu par des rebondissements et un événement entraînant un changement dans les relations de la fratrie avec Raphaël jusqu'au dénouement dramatique. L'écriture sèche, descriptive, sans lyrisme à l'image de cette histoire de cruauté et de rédemption. Mélange de Western Sud-Américain et de roman noir.
Anne-Marie P (mars 2016)



LE CHANT DE LA TAMASSEE  
Afficher l'image d'origine
Ron Rash (usa)
Ruth, une fillette de 12 ans pique-nique avec ses parents au bord de la rivière Tamassee, c'est une rivière sauvage, dangereuse mais protégée par les riverains. 
Trompant la vigilance de ses parents, Ruth, inconsciente du danger, avance dans la rivière et se noie. Il est impossible de dégager le corps, coincé sous un rocher à proximité d'une chute, le père décide de faire installer un barrage amovible pour détourner le cours de la rivière. Mais les environnementalistes locaux refusent fermement les travaux et les 2 camps s'opposent violemment, la presse s'empare de l'événement, les passions se déchaînent, des enjeux plus importants aux yeux de certains protagonistes, que la digne sépulture d'une enfant, apparaissent. Le corps de Ruth, ou ce qu'il en reste, sera dégagé après plusieurs semaines passé dans l'eau.
Cette histoire est une tragédie humaine qui fait resurgir des blessures, des accidents, des deuils. Il est aussi question dans ce roman très brillant et d'une grande sensibilité, de culpabilité, celle des parents d'abord, mais il est aussi question de pardon et de compassion.
Passionnant !
(Anne-Marie, février 2016)



Afficher l'image d'origine
LE DOUTE
S.K. Tremayne (Ecosse)
Il s'agit d'un thriller psychologique haletant, angoissant, oppressant, captivant de la première à la dernière page, impossible de le lâcher !Angus et Sarah Moorcroft décident de changer de vie et d'environnement un an après le décès accidentel de l'une de leurs filles jumelles, Lydia. Ils s'installent sur une petite île écossaise qu'ils aiment, mais cela ne se passe pas aussi bien que prévu, Kirstie leur fille survivante agit étrangement, dit être Lydia, peu à peu le mystère s'épaissit, le doute s'installe en même temps qu'une angoisse glaçante. La relation amoureuse entre Sarah et Angus se dégrade, le soupçon et une haine sourde naissent peu à peu entre les parents. Laquelle des jumelles est morte ? Accident? Meurtre ? Qui ?
La nature sauvage, menaçante, de ce coin d'Ecosse est omniprésente.
Le thème de la gémellité est fascinant dans ce roman.
Anne Marie (janvier 2016)



Afficher l'image d'origine

Molosses
Craig Johnson, trad. de l'américain, Gallmeister, 2014
Si vous aimez les romans typiquement américains situés dans des petites bourgades reculées, celui-là vous plaira. Nous sommes au 20è siècle ; le shérif local est chargé de trouver le propriétaire d'un pouce (oui, un pouce) abandonné dans une décharge.
Des personnages hauts en couleurs gravitent là-autour.
Le rythme est soutenu, l'humour décapant. L'auteur nous entraîne avec talent dans cette enquête à rebondissements ponctuée de quelques cadavres...

(Dofu, nov 2015)




Afficher l'image d'origine
Va et poste une sentinelle
Harper LEE
Ce roman captivant, puissant, déroutant,que l'on ne lâche pas, se situe dans les années 1950, il fait suite au chef-d'oeuvre de Harper Lee "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur".
L'héroïne, Jean Louise Finch, appelée Scout,et âgée de 8 ans dans "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur", revient au bout de 20 ans dans la petite ville d'Alabama, Maycomb, où règnent toujours la ségrégation raciale, les préjugés, l'hypocrisie. Jean Louise vient passer quelque temps chez son père, Atticus, avocat. Jean Louise va découvrir ses proches sous un jour qu'elle n'imaginait pas et qui la révoltera...
Chronique douce-amère de l'adieu à l'enfance, entre tendresse et férocité, espoir et désenchantement, révolte...
Anne Marie (nov 2015)



Jacob, Jacob  Afficher l'image d'origine
Valérie Zenatti
Récit poignant de l'histoire de Jacob, jeune juif algérien, sensible, cultivé, enrôlé pour délivrer la France, une France rêvée, aimée depuis son enfance. Amoureux de sa langue, il fuit une famille oppressante par ses coutumes ainsi que la pauvreté. On suit le sort méconnu des juifs algériens pendant la guerre d'Algérie.
Ecriture dense, tonique, vocabulaire imagé sur fond de scène lumineuses et de combats de guerre.
Anne-Marie P (sept 2015)
 

Comment j'ai mangé mon estomac
Jacques A. Bertrand
Je n'ai jamais pu tout à fait me résoudre à considérer que mon corps m'appartenait en main propre, si j'ose dire. L'estomac, surtout, que j'avais tendance à sous-estimer. J'étais contrarié d'avoir à le transporter toujours avec moi. Je redoutais qu'il finisse par prendre trop de place dans ma vie. J'avais été alarmé le jour où un radiologue avec qui j'avais rendez-vous avait demandé à sa secrétaire: "L'estomac est arrivé ?".
Jacques A. Bertrand a le talent de concilier lucidité et poésie, tristesse et humour, fatalité et légèreté.
Ce petit livre est un régal. Avec problèmes d'estomac et hôpitaux surchargés !
Dofu (sept 2015)




Trente-six chandelles
Marie-Sabine Roger
Sympathique, drôle et bien écrit, ce livre est pourtant la chronique d'une mort annoncée... Hé oui, dans la famille Décime, tous les mâles meurent à 36 ans pile, par conséquent le dernier de la lignée attend sa fin mordicus et totalement résigné. Mais le Destin a encore son mot à dire, ainsi que Paquita, Nassardine et Jasmine, qui, eux, sont à fond du côté de la vie.
Dofu (aout 2015)




Résultat de recherche d'images pour "le retour goddard"Le Retour
Robert GODDARD
Ce long roman à suspense nous plonge dans l'histoire d'une famille anglaise de Cornouailles. Nous sommes en 1981. Le grand-oncle Joshua a été assassiné 34 ans plus tôt, et son meurtrier pendu.
De retour sur le domaine de son enfance, Chris sera amené à fouiller dans cette histoire apparemment réglée, à tenter de mettre en lumière non-dits et secrets familiaux... à ses risques et périls.
Dofu (juin 2015)
(Du même auteur, nous vous avions déjà signalé "Heather Mallender a disparu")


CHECK-POINT 

Jean-Christophe RUFIN 

Cinq personnages aux motivations douteuses au volant de deux camions déglingués, convoi humanitaire sur les routes de Bosnie...Une femme et quatre hommes traversent la Bosnie en guerre à bord de 2 camions d'aide humanitaire. Au fur et à mesure du voyage angoissant, chaotique, les personnages se dévoilent, changent et on comprend que le chargement des camions n'est pas celui qui était prévu, la mission humanitaire devient dangereuse, épique... Thriller psychologique, ce roman passionnant, oppressant, huis-clos en mouvement, est aussi un roman d'amour. Captivant !

Anne Marie (juin 2015)


Résultat de recherche d'images pour "ceux qui me restent"Ceux qui me restent
Damien Marie, Laurent Bonneau 
Florent se retrouve veuf très jeune. Il doit élever seul Lilie, 5 ans. Sur le bateau qui les ramène en France après l'enterrement, il la perd de vue quelques secondes. Depuis il la cherche... Pourtant, elle vient le voir chaque semaine. Car aujourd'hui Florent a 70 ans et souffre de la maladie d'Alzheimer.
Quel beau livre ! très émouvant, jamais de pathos, mais plein de sensibilité et d'autres sentiments... L'illustration est tendre et dure à la fois, tendre comme l'amour qui unit ce père à sa fille et dure comme est la situation. Un livre qui apporte beaucoup... même de l'espoir ! 
N'hésitez pas à plonger dans l'univers de Florent !
Monik (mars 2015)


La route de Beit Zera
La route de Beit Zera
Hubert Mingarelli
Stepan vit en Israël, solitaire, dans une petite maison près des bois, avec pour son seul compagnon son vieux chien malade. Il écrit à son fils obligé de se cacher à l'autre bout du monde, Stépan lui parle de sa vie, sa solitude, dit son espoir de le retrouver. Au coeur de cette solitude, apparaît un jeune garçon arabe, mystérieux et qui s'attache au chien et réciproquement...
Beau roman sur la paternité, la séparation, celle d'un père et de son fils, celle des peuples, avec le conflit Israélo-Palestinien, mais roman d'espoir aussi. Histoire pleine d'humanité, de compassion et de douceur, qui fait du bien à l'âme...
Anne Marie (mars 2015)



Le voyant

Jerome Garcin
Voici la biographie de Jacques Lusseyran : Né à Paris, aveugle à 8 ans, puis résistant, déporté, professeur de philosophie et de littérature, il est peu connu en France où il n'a pas pu exercer son métier...
Un parcours riche en expériences et surtout plein de force et d'enthousiasme.

Dofu (mars 2015)


Chemins
Michèle Lesbre
 
Comme dans ses précédents livres, avec ce bouleversant roman, Michèle Lesbre fouille sa mémoire, ses souvenirs d'enfance, et part à la recherche, à la rencontre de son père si peu connu, énigmatique.

Elle prend des chemins de traverses, toujours intimes... "Depuis la terrasse d'un café, elle observe un homme distingué, assis sous un réverbère, il est très absorbé par sa lecture, elle parvient à lire le titre, ce livre est le même que celui que son père lisait quand elle était enfant et les souvenirs surgissent..."

Petit roman serein, plein de charme et de finesse, attachant et mélancolique, hymne à la vie ! Très beau style ! 

Anne Marie (mars 2015)


Danser les ombres

Laurent GAUDE
Actes Sud, 2015

De sa plume toujours belle et passionnée, Gaudé nous peint un Haïti plein de vigueur. Ses personnages sont de chair et de sang, tiraillés entre passé douloureux, pauvreté ...et force de vie : rire et solidarité. On les suit avec tendresse jusqu'au fameux tremblement de terre de 2010 , où, après le fracas et la poussière, les vivants hébétés reprennent leur souffle puis cherchent les disparus dans les décombres.


Sans oublier
Ariane Bois

Elle n'a pas tout à fait trente ans et déjà un passé douloureux. Alors, quand elle apprend l'accident d'hélicoptère qui, au bout du monde, a coûté la vie à sa mère, tout s'écroule. Rien ne la retient plus sur la pente vertigineuse qui fait resurgir l'histoire familiale : la sienne, et celle de cette mère exceptionnelle, intense, libre. Cette mère dévorante, aussi, et si dévorée par ses souvenirs qu'elle a toute sa vie gardé le secret sur la partie la plus difficile de son existence. Celle de l'enfant juive cachée pendant la guerre au Chambon-sur-Lignon et miraculeusement sauvée par quelques justes.
Voilà une belle histoire, émouvante, attachante et malgré les douleurs, pleines de promesses et de vie !
(André, Marie-Thé, Marie-Jo. déc 14)


Belle et Sébastien
Nicolas Vannier

Je voulais juste vous informer que le roman " Belle et Sébastien" était merveilleux, fantastique, exceptionnel.... quand je l'ai lu je me suis régalée.
Je ne sais pas si il va avoir un deuxième film comme ça ou dans le même type mais s'il en sort un j'aimerais bien que le livre soit à la bibliothèque de Condrieu !!!
Alaïs (oct 2014)


LE REGNE DU VIVANT
(Plaidoyer écologiste)

Alice FERNEY
Un journaliste Norvégien embarque sur l'Arrowhead avec Magnus Wallace, militant écologiste, charismatique, héroïque, intraitable, luttant avec des moyens dérisoires, au péril de sa vie et au mépris du danger, contre l'appât du gain, le pillage organisé des richesses de l'océan et le massacre des créatures marines : baleines, requins, tortues, par des pirates, des tueurs, sans foi, ni loi. Il nous parle de l'immense cri silencieux et douloureux de ces magnifiques créatures marines qui laisse le monde indifférent.
Avec ce récit poignant,très émouvant mais qui fait mal, Alice Ferney, dans une très belle écriture, nous questionne sur le devenir de notre planète, "cette terre que nous empruntons à nos enfants" nous la détruisons.
Difficile de lâcher ce livre et impossible d'oublier son message.
Anne Marie R. (oct 2014)



Black out
Brian Selznick
En juin 1977,  le jeune Ben Wilson, sourd d’une oreille depuis l’enfance, se réveille en sueur après avoir rêvé qu’il fuyait désespérément en plein hiver dans un somptueux paysage de neige, une meute de loups affamés lancés à sa poursuite.
En octobre 1927,  dans le New Jersey, Rose, une jeune fille sourde et muette, reste seule dans sa chambre après s’être disputée avec sa mère. Rose aime les gratte-ciels de New York, dont elle fait de merveilleuses maquettes, mais aussi ce cinéma encore muet qui lui parle tellement. 
Quelle est la relation entre ces deux histoires qui commencent ? Qu’est-ce qui relira à travers le temps, à travers un demi siècle ces deux adolescents ?

Voici un roman particulier et agréable où l'histoire de Ben est raconté par des mots et celle de Rose par des dessins. 
A découvrir absolument ! 
Monik (sept 14)


Comments