Interprétation spirituelle

Les paroles de Dieu sont Esprit et Vie


La meilleure manière d'interpréter la Bible est de la prendre simultanément :

  • littéralement - puisqu'elle vient de Dieu, qui seul est la réalité

  • spirituellement - car elle est inspirée par le Saint-Esprit

Ce qui ne veut pas dire qu'on va rester dans les hautes sphères d'interprétations "spiritualisantes", sans lien avec la réalité de tous les jours. Au contraire, cette approche du haut (Esprit) vers le bas (Réalité quotidienne) nous donne l'assurance que notre compréhension des écritures sera la plus réelle possible, car tout procède de Dieu, et Dieu est esprit : contrairement à ce qu'on pourrait penser au premier abord, l'approche spirituelle est la plus réaliste, la plus simple - elle va droit au but, à la cause première.

Une interprétation particulière, comme on en voit tant, reste limitée à un lieu, une époque, une culture, etc.

Une interprétation spirituelle, vue avec l'oeil spirituel de Dieu, nous amène droit au but, met le doigt directement sur des sujets concrets, ici et maintenant.

Pour cette raison, on peut parler d'interprétation par l'expérience, ou littéralement spirituelle.




Depuis la venue du Messie, l'accomplissement des prophéties de l'Ancienne Alliance est manifeste : celles-ci ne concernent ni le futur (plus tard et ailleurs), ni le passé (Empire Romain ou autre), mais le présent (ici et maintenant, empire humain intérieur).

Il en est de même pour les prophéties de l'Apocalypse, où l'Esprit reprend en les éclairant les prophéties essentielles qu'Il avait inspirées aux auteurs de l'Ancienne Alliance.

Ces prophéties, de l'Ancienne Alliance comme de la Nouvelle, te concernent toi, ici, maintenant.



  

Versets appuyant l'interprétation littéralement spirituelle
 

L'interprétation littéralement spirituelle (ou par l'expérience) est celle des chrétiens de la Bible. Paul interprétait les textes de l'Ancienne Alliance spirituellement. Combien plus devons-nous interpréter spirituellement ceux de la Nouvelle!

C'est portés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu (II Pi 1:19-21)

C'est donc spirituellement que ces paroles doivent être comprises


C'est spirituellement qu'on discerne les choses de Dieu (I Cor 2:14-16)

Dans ces choses sont comprises les paroles contenues dans les écritures et inspirées de Lui


Quand Jésus dit la vérité vous rendra libres ou mon Royaume n'est pas de ce monde ou mangez ma chair et buvez mon sang, il parle spirituellement : nous sommes libres en l'Esprit - le Royaume est en nous, dans notre terre promise intérieure, dont Christ est le Roi - le corps de péché est vaincu et les péchés sont lavés par le sacrifice du Christ.

Allons-nous croire que les écritures, inspirées par l'Esprit, doivent être comprises spirituellement, ou allons-nous les tordre comme le font ceux qui sont cités en II Pi 3:16 ?

L'AT, également inspiré par l'Esprit, s'interprète aussi par l'Esprit : lorsqu'on parle, en Deut 25:4, de ne pas museler le boeuf, on entend par-là que l'ouvrier ne doit pas être privé de son salaire. C'est ce qu'avait compris Paul en I Cor 9:9 et en I Tim 5:18. Sommes-nous plus que lui pour nous permettre d'interpréter les écritures différemment ? Ainsi, la Loi elle-même doit-elle être aussi prise dans son sens spirituel (Rom 7:14), et cela d'autant plus que le Messie est venu, et que TOUT est accompli en Lui, y compris la Loi et les prophètes.

Voir également en Gal 4:22-26 un exemple flagrant d'interprétation spirituelle de l'AT.


Articles connexes