bienvenue


le livre de l'apocalypse est le Livre des livres : il décrit ce que Dieu voit, ICI et MAINTENANT, en moi



comme toute l’Écriture, le livre de l'apocalypse est spirituel

il parle des choses de l’Esprit (et de leurs conséquences sur la vie psychique, physique, sociale, etc.) et ne peut être compris que par l’Esprit que DIEU donne : Jean « fut en Esprit » pour comprendre la Révélation

son enseignement n’est limité ni dans le temps, ni dans l’espace, et les références historiques et géographiques qui peuvent être données le sont en tant qu’analogies, afin que nous comprenions des réalités qui nous dépassent

ce qui s’y trouve est valable partout et dans tous les temps, ici et maintenant

rester en accord avec le reste de la Bible

d’autre part, comme toute la Bible, c’est un livre qui ne peut être interprété qu’en accord avec tous les autres textes bibliques : « c’est pourquoi, premièrement, sachant que toute prophétie de l’Écriture n’est pas sa propre explication... » (2 Pi 1.20)

l’Esprit qui animait les prophètes de l’Ancien Testament était le même que celui qui animait les apôtres (Éz 2.2, 1 Pi 1.10, Ap 1.10) et qui anime les chrétiens qui les lisent : l’Écriture forme un tout

il s’agit d’être rigoureux dans la lecture du texte biblique : un mot ne peut pas être mis à la place d’un autre et un même mot dans des textes différents gardera le même sens, d’où le recours au texte grec, base de toutes nos traductions du Nouveau Testament (ceci est valable également pour l’Ancien Testament, afin de vérifier les traductions à disposition : le traducteur voulant être édité ne peut le faire sans soutien financier, et dépendra par conséquent de motivations plus ou moins inconscientes, ainsi que de sa culture, de ses croyances, de son époque, de son éducation, de son héritage génétique, etc.)

se laisser remettre en question

ceci étant posé, celui qui, étant de bonne foi, désire faire la Volonté de DIEU, se laissera remettre en question par l’Écriture, même lorsque Son enseignement va à contre-courant des idées qui ont cours, ce qui est le plus souvent le cas - il en a été ainsi dans tous les temps

cette étude n’est ni un « mode d’emploi », ni un commentaire au sens habituel : c’est un guide destiné à placer des repères dans une étude personnelle ou de groupe, et qui place un certain nombre d’éléments sur lesquels le chrétien va pouvoir réfléchir

« Ils reçurent le Verbe avec toute bonne volonté, examinant chaque jour les Écritures pour voir si les choses étaient ainsi » (Ac 17.11)

origine de cette étude

ses auteurs l'ont élaborée progressivement pendant des dizaines d'années, dans un but d'enseignement

elle ne remplace pas « l'engendrement d'Eau et d'Esprit » (Jn 3.5) et la relation avec le Christ ressuscité, mais permet à « ceux qui l'ont reçu » (Jn 1.11) d'en mesurer la grandeur et la richesse (Éph 1.18–19)

cela ne peut se faire que par l'Esprit-Saint

laissons le dernier mot à Martin Luther

tenons pour certain que l'âme peut se passer de toutes choses,
excepté de la Parole [Logos] de Dieu,
sans laquelle tout lui est inutile

avec cette Parole vous êtes riche,
et rien ne vous manque,
car elle est

la vie, la vérité, la lumière,
la paix, la justice, le salut,
la joie, la liberté, la sagesse,
la vertu, la grâce, la gloire
et la félicité sans mesure

(Le livre de la Liberté chrétienne)