Utiliser ASIO4ALL

Les interfaces audio professionnelles dialoguent avec votre ordinateur selon un protocole de communication appelé ASIO : Audio Stream Intput/Output.

Il se trouve que, sous Windows, les drivers ASIO fonctionnent mal, notamment pour les cartes EMU 0404 et 0202 USB. Mais c'est en fait le cas sur la plupart des marques. Le problème est encore plus fort sur Windows Vista que sur Windows XP.

Une solution qui permet souvent de travailler dans de meilleures conditions sous Windows est ASIO4ALL. ASIO4ALL est un driver virtuel ASIO qui se positionne entre le logiciel de musique et l'interface audio. En gros, c'est un intermédiaire, qui essaye de compenser les problèmes liés à votre matériel, et surtout à Windows.

ASIO4ALL peut-être également utilisé dans d'autres cas : utiliser plusieurs interfaces, créer un driver ASIO virtuel sur les drivers Windows media... enfin bref c'est assez technique. Ici, je ne décris qu'une des utilisations possibles.

Installer ASIO4ALL

  1. Télécharger le logiciel ici : http://www.asio4all.com/
  2. Pendant l'installation, cochez la case "Off-line settings" (pour le reste, gardez les options par défaut)

Utiliser ASIO4ALL dans Reaper

  1. Lancer Reaper
  2. Aller dans Options > Préférences > Audio > Devices
  3. Sélectionnez ASIO dans "Audio system" (si ce n'était pas déjà le cas)
  4. Dans "ASIO Driver", sélectionnez "ASIO4ALL v2"
  5. Cliquez sur le bouton "ASIO Configuration"
Ce dernier point ouvre la fenêtre de configuration d'ASIO4ALL que nous allons décrire en détail, dans le paragraphe suivant. Une fois les réglages terminés, vous n'aurez plus qu'à cliquer sur "Ok" dans Reaper.

Configuration de ASIO4ALL

Cliquer sur la clef à molette. La fenêtre doit alors ressembler à ça :


Dans la liste en haut à droite, apparaissent toutes vos cartes son. Moi je n'ai que l'EMU 0404 USB. Commencez par vérifier que seule votre interface audio est sélectionnée (bouton bleu allumé) et pas vos autres cartes sons.

Dans "Latency compensation", mettez Out à "0 Samples" et In doit toujours rester à la même valeur que ASIO Buffer size.

Le nerf de la guère est ASIO Buffer size.  Il représente la latence.

ASIO Buffer Size

Le principe est le suivant, plus il est élevé, plus l'interface est stable, mais plus la latence est élevée et vous entendez un décalage entre le moment où vous jouez une note, et le moment ou le retour vous est envoyé par Reaper.

Le tout est de trouver le meilleur compromis : une interface qui ne bugge presque jamais, et une latence presque inaudible.

Dès que Reaper commence à bugger trop (des pocs fréquents dans le son), il faut augmenter buffer size. Dès que les choses se mettent à ne bugger presque jamais, vous pouvez le réduire. Jusqu'à trouver le compromis qui vous convient.

N'oubliez pas de toujours ajuster la valeur de In dans "Latency compensation" à la valeur de "buffer size" quand vous la changez.

Je conseille de travailler principalement avec les valeurs suivantes :
  • 128 Samples : très faible latence
  • 256 Samples : latence correcte
  • 512 Samples : latence gênante
Je travaille généralement en 128 lors des enregistrement. En revanche, lors des bœufs internet sur NINJAM, j'augmente la valeur à 256, pour plus de stabilité (car NINJAM introduit une certaine instabilité). Voici ma configuration la plus courante :

Conclusion

Globalement, ASIO4ALL me donne une interface audio beaucoup plus stable, que l'utilisation des drivers natifs de l'EMU 0404 USB. J'espère que ce texte pourra vous aider, à obtenir obtenir un résultat semblable.