Présentation de Sr Maricarmen

Présentation de Maricarmen Bracamontes, osb

au Symposium de la CIB, ROME, Septembre, 2010
 
 

 

Maricarmen Bracamontes est née à Culiacan, Sinaloa le 5 novembre, 1955, la première fille après trois frères aînés. Elle a fait ses études de lycée aux début des années 70, un temps où il y avait beaucoup de fermentation sociale et politique au Mexique et dans la société en générale. Plus tard, elle a quitté la maison familiale pour faire ses études en médecine, mais sans pouvoir aller jusqu'au bout, car elle est revenue à la maison pour aider sa famille lorsqu'on a trouvé un cancer chez son père en 1979.

 

En 1980 Maricarmen a rencontré les Bénédictines de Mexico. J'avais eu l'occasion de participer à un Congrès dans sa ville natale.  Après ma présentation, elle est venue me parler. C'était le 10 février, la fête de Ste. Scholastique. Je n'ai pas oublié cette première rencontre avec une jeune femme rebelle, habillée en jean et sweatshirt, au regard pénétrant que je percevais à peine derrière sa longue frange.

 

Elle est entrée au Monastère St. Benoît à Mexico au mois d'août 1980, intense, enthousiaste, avec l'esprit critique. Depuis le début, elle a découvert la richesse de notre  charisme bénédictin et le message d'espérance qu'il propose aux pauvres de l'Amérique Latine … en théorie... mais elle se posait des questions par rapport à la mise en pratique. Parfois, elle se trouvait découragée par la distance entre la théorie et la pratique, non seulement dans sa vie personnelle mais aussi dans celle de la communauté, mais... elle a persévéré... et avec la grâce de Dieu elle a fait sa profession perpétuelle monastique le dimanche de Pâques 1989.

 

A un moment donné, Maricarmen, avec l'encouragement de la communauté, a pensé finir ses études de médecine, mais elle a vite constaté que la vocation monastique et la vocation médicale sont toutes les deux des emplois à plein temps, et elle a choisi l'option définitive  pour la vie monastique. C'est ainsi qu'elle a changé de domaine ; elle a fait des études en Philosophie à l'Université Pontificale ; puis, elle a continué sa formation théologique à l'Ecole Jésuite de Théologie, toutes les deux à Mexico.  Maricarmen a fini sa licence à l'Université Ibero-Americaine avec une thèse intitulée Jésus de Nazareth et les femmes de son temps, qui a été publiée et qui est maintenant dans sa deuxième édition.

 

Pendant ses années d'études, Maricarmen a donné des cours de philosophie et de religion au Colegio Guadalupe, notre lycée bénédictin à Mexico.  Pendant sa dernière année de théologie, elle a reçu une invitation à faire un cours d'été aux jeunes (filles et garçons) en formation initiale, organisé par la Conférence Mexicaine de Supérieures Majeures (CIRM).  A cause de ses compétences à la fois en médecine et en théologie, on lui a demandé de développer le sujet de La sexualité dans la vie religieuse,  thème dont on parlait à peine à l'époque et dont les religieux en formation initiale avaient très peu de connaissances. Depuis, elle continue à travailler dans ce domaine sans intérruption, non seulement au Mexique mais dans plusieurs pays en Amérique Latine et aux Caraïbes. Ses années d'expérience et les besoins qui ressortent de notre condition humaine l'ont poussée à approfondir le sujet et à mettre à jour ses enquêtes de façon continue. Elle a développé une série de sessions intitulées La sexualité, l'affectivité et le célibat dans la vie religieuse,  qu'elle a partagées avec des religieuses ayant un ministère actif, ainsi qu'avec des moniales cloîtrées. Plus récemment, on lui a demandé de faire des sessions à ce sujet aux communautés religieuses masculines et aux séminaristes.

 

En 1992, Maricarmen faisait partie d'un groupe de sœurs qui avaient fait une fondation bénédictine dans le nord du Mexique, au centre, le Monastère Pain de Vie à Torreon, Coahuila.  Depuis, elle a participé activement dans notre voyage de disciples de l'Evangile, en suivant la Règle de St. Benoît et le meilleur de notre tradition.  Elle a été infatigable dans ses efforts d'inculturer le charisme bénédictin dans notre quartier démuni. En tant que communauté, nous nous sommes engagées à l'option préférentielle pour les femmes, surtout les plus pauvres. A travers la Liturgie des Heures, l'hospitalité, et sa façon de travailler marquée par la collaboration, Maricarmen à aidé d'innombrables femmes à découvrir leur dignité de filles bien-aimées de Dieu.  Elle est persuadée qu'une transformation de l'identité des femmes a des répercussions positives et humanisantes par rapport à leurs relations au sein de la famille, dans la société et dans l'Eglise. Dans notre Centre pour le Développement Intégral de la Femme (CEDIMSE), Maricarmen a fait des sessions et des cours variés sur des sujets tels que Les droits de la femme et La théologie de Julienne de Norwich.

 

Plusieurs fois, elle a participé comme présentatrice au cours de nos Rencontres Régionales Monastiques (ABECCA, Région X) et aux rassemblements de nos trois Régions Latino-Américaines. (EMLA). Elle a été aussi membre du Conseil et du comité de la Fédération Ste. Scholastique.

 

En 2004 -2005 Maricarmen a fait des études à l'Union Catholique Théologique à Chicago, dans l'état d'Illinois aux USA, dans le but d'avoir un docotrat en ministère. A présent, elle travaille sa thèse de doctorat. En même temps elle organise l'Equipe Théologique qui conseille la Présidence de la  Conférence des Supérieures Religieuses de l'Amérique Latine et les Caraïbes (CLAR) et elle continue à participer comme membre de l'Equipe de Réflexion Théologique de la  CIRM.

 

PUBLICATIONS:                  

 

Mujeres y Derechos Humanos: Aportes Sociales y Eclesiales,

   écrit avec Patricia Henry. Ediciones Schola, México, 1998

   Deuxième édition 2001; Troisième édition mise à jour 2009.

 

Jesús y las Mujeres: Ensayo de una Espiritualidad para el Nuevo Milenio,

            Ediciones Schola, 2ième édition, México, 2005.

 

Algunas Reflexiones sobre el Jubileo de las Mujeres,

   écrit avec Patricia Henry, en collaboration avec la Commission Episcopale Mexicaine pour L'Action Sociale,  (CEPS) mars 2000.

 

Un chapitre dans une Anthologie publié comme partie du Forum International : La vie intérieure et la crise future de l'humanité, Université Ibéro-Américaine, Puebla, MEXIQUE, mai, 2000. 

 

Articles publiés régulièrement dans les revues de la CLAR et de la CIRM, ainsi que des articles ponctuels pour les Revues de la Vie Religieuse publiés au Nicaragua, au Chili et en Espagne.
 
 
 
            Retour sur la page d'accueil 

 

 

Comments