E-25022013

 bujanews@gmail.com (+32) 493355488 

Éditorial du 25 février 2013
Radio BUJUMBURA FM & BUJUMBURA News
Des "vérités" conçues et qui font très mal au Burundi

Au Burundi, nous avons l'habitude de faire croire aux gens que sa vérité est la meilleure comme s'il y a des vérités qu'il faut mettre sur la balance. Ces vérités se construisent dans des salons de lobbyistes, passent par les états majors de partis politiques, transitent dans la société civile puis sont auréolées par les médias de la capitale connus pour un franc parler ... un franc parler calculateur.

Plusieurs dossiers ont été constitué par ces lobbies. La procédure est simple. Un fait divers choquant se passe et tout de suite après, une histoire est mise en route pour salir le pouvoir en place. Ce n'est pas nouveau. Cette pratique a commencé avec la venue de la république et est à son apogée aujourd'hui à cause de la faiblesse du pouvoir en place. Traitons quelques cas qui sont à la une à Bujumbura.

Le cas du journaliste RUVAKUKI

Ce journaliste est accusé d’être de mèche avec le mouvement FRD. La vidéo que les services de renseignements a montré aux occidentaux accrédités à Bujumbura dans la rencontre avec le premier vice président montre bel et bien le journaliste entrain de participer à une réunion des rebelles sous une tente blanche. La participation ne se limite pas à poser des questions de journaliste mais plutôt à un échange d'idées. Heureusement que la SNR n'a dénié mettre cette vidéo à la disposition de la justice. Quand un journaliste couvre le conseil des ministres à la présidence, il ne s'assoie pas à coté des ministres et échange les idées avec les autres membres du gouvernement.

Un clin d’œil aux journalistes qui manifestent chaque mardi. Aviez vous remarqué comment le personnel de l'ambassade de Belgique s'est moqué de vous lors de votre face à face avec les forces de l'ordre. Aux conseillers juridiques du journaliste incarcéré nous leurs conseillons de plaider que RUVAKUKI  a plutôt été induit en erreur par le mouvement rebelle au lieu de nier tout en bloc.

Sachant très bien qui se cache derrière cette manipulation des journalistes, rien ne prédit que dans les prochains jours tout aillent mieux. Suivez le regard. Qui finance tout ces T-shirt à l'image du journaliste ? Et bien d'autres questions.

Le cas de l'assassinat  d'Ernest MANIRUMVA

Celui qui a fait ce forfait circule en toute liberté. Les deux parties en conflit dans une parodie de justice savent très bien qui a tué l'activiste. Quand le FBI demande les tests ADN de certains dignitaires, la société civile saute sur l'occasion pour croire que cette institution accuse indirectement ces dignitaires. C'est mal connaitre les mobiles de l’institution américaine. Le FBI voulait ces empreintes digitales et les codes génétiques pour une toute autre affaire qui n'a rien à voir avec la mort de l'activiste. Nous y reviendrons le moment venu sur cette affaire.

Aujourd'hui des innocents sont gratuitement à Mpimba. Des personnes sont salies chaque jour. Pendant ce temps, le vrai criminel siffle sa bière chaque jour dans son quartier tranquillement. Un crime qui n'a rien à voir avec la politique ou les dossiers qu'il traitait à l'Olucom.

L'incendie du marché central de Bujumbura.

Une aubaine pour l'opposition. Pour un feu qui est parti de tout seul, il faut noter que l’avalanche déclenchée a été à la hauteur des lobbyistes du mal. Des personnes sont en prison pour rien. Ce feu fait parti d'une série de malédictions que le Burundi doit connaitre avant la chute du CNDD-FDD. C'est connu. Demandez aux femmes qui avertissaient dans la prière que le marché va bruler bientôt. Ce qui a poussé certains commerçants à retirer leurs marchandises quelques jours avant.

Ces femmes sont disparues comme elles sont venues. Personne ne sait qui elles sont, d'où elles viennent.

BUJUMBURA News traite ces fausses vérités avec beaucoup de lucidité car nous savons très bien que les lobbies du mal sont forts et font beaucoup de torts au peuple burundais.

Le cas du retour des opposants

Certains membres du lobbies ont contacté notre rédaction pour l'accuser d’être contre le MSD. Mais c'est ne pas connaitre notre médium. Le MSD a été le premier à proférer des mensonges via un blog que nous ne citerons pas ici contre notre site arguant que nous travaillons pour la SNR. Aujourd'hui, son leader est en difficulté et ce n'est pas de notre faute. S'il a caché à tout le monde qu'il a fait une demande d'asile politique ce n'est pas de notre ressort. Nous nous ne faisons qu'informer.

Oui la vérité fait mal !

En attendant que le vrai SEBARUNDI (celui qui a pris les armes pour défendre le peuple)
et son gouvernement arrive à Bujumbura, nous espérons que ces lobbyistes ne vont pas faire couler beaucoup de larmes dans nos familles en endeuillant gratuitement notre peuple.

Prenez vos Bibles, vos Corans et priez chaque jour pour que ce jour arrive le plus vite possible afin que notre pays soit délivré du mal qui le ronge depuis plus d'un demie siècle afin que ces "vérités conçues " soient bannis à jamais dans notre pays !


Retour à la page des News

Webmaster en chef : NGOMA Karori
Maintenance:
smiburundi.wordpress.com   
BUJUMBURA News
Website counter
Copyright © Archives BUJUMBURA News 2009 - 2012

Flag CounterSi la publication d'un article sur ce site entrave les droits de quiconque, veuillez nous le faire savoir par mail sur bujanews@gmail.com
Comments