7893

Les informations contenues dans les articles publiés sur le site de BUJUMBURA News ne reflètent pas nécessairement les vues du médium
 bujanews@gmail.com (+32) 493355488 

NDAKAZI Sylvain, un chauffeur de bus qui veut à tout prix être chef rebelle

Depuis environ trois ans, un fait divers se passe au niveau de la diaspora burundaise de la Scandinavie et du Royaume Unie sans que personne n'y prête attention. Mais quand cela commence à nuire à des leaders politiques de l'opposition cela ne fait plus rire et il faut donner un nom à cette situation: La dérision.

Le personnage de notre article est un chauffeur de bus dans un petit village du centre du Danemark appelé Kern. Ce chauffeur, qui le cache à tous ces interlocuteurs, a des ambitions qui le dépassent. Cela ne dérangeait personne jusqu'à ce jour. Le chauffeur en question croit avoir des capacités extraordinaire pour devenir un homme fort au Burundi. Comme nous l'avons dit, cela n'aurait dérangé personne, si seulement dans sa dérision, il ne dénigrait pas certaines personnes en les taxant de tout les mots et laissant sans voies ses interlocuteurs, ceux qui l’écoutent encore.

Sa dérision et son audace l'ont souvent poussé à prendre des initiatives de haut vol. Mais à chaque fois, il se fait rattraper dans ses ambitions démesurées.

Tenez ! Il a été membre du mouvement FPL URUZIRA. Quelques mois plus tard le président de ce mouvement l'a foutu à la porte comme un malpropre. Sa faute: avoir voulu prendre  la place du célèbre DONDOGORI Joseph alias YUSSUF. Quelques mois plus tard, c'est le tour du MNB ABIGURUBUNDI de le remercier après avoir été membre représentant du mouvement au Danemark. Le haut commandement de ce mouvement lui avait donné une mission au Burundi qui s'est avéré ne pas être à sa hauteur. A son retour, il fut remercié poliment  sans toute forme d'explications.

Dernièrement, il s'est retrouvé au FPM ABATABAZI. Là, pris par sa folie, il a tenté de destituer les organes dirigeantes de ce mouvement. Il a été pris par surprise et s'est vu éjecté comme un voleur. A ceux qui lui demandaient pourquoi il veut la place du chef, il rétorquait que vu sa contribution financière il le méritait. Quelle fut la surprise de decouvrir  qu'il n'avait donné que 200 euros ni plus ni moins à ce mouvement. Pour deux cent euros, on peut devenir président d'un mouvement rebelle, dans son entendement.

Des gens comme ceux la, malheureusement, il y en a beaucoup. Le problème c'est que souvent ils sont manipulés par des personnalités politiques de haut niveau et qui se moquent éperdument de la honte que ce genre d'individus procure à leur propre famille cellulaire.

En se disant d'origine de la province de Bururi, proche de certains hommes à tout faire des anciens dignitaires originaires de sa région, ce chauffeur se croyait tout permis en dénigrant des personnes connu du monde politique. Ainsi pour lui, les politiciens originaires de la ville de Bujumbura sont des "MIHIMBIRI" qui ne valent rien. En citant pour exemple Alexis SINDUHIJE et Guillaume MAJAMBERE respectivement président du MSD et du FPM ABATABAZI. Certains observateurs sont convaincus que ses "amis" lui dictent la démarche à prendre en attaquant ces leaders.

Nous pensons que ce chauffeur, qui n'est autre que sieur Sylvain NDAKAZI, doit savoir qu'à chaque fois que ses crises de folies lui prendront, il retombera toujours dans les même combines, il sera à chaque fois démasqué et retournera dans son petit coin comme un enfant pris en flagrant délit de vol, dans le sac à mains de sa mère. Il ferait mieux de faire ce qu'il sait  faire très bien c'est à dire conduire un bus en respectant le code de la route en sifflotant la très célèbre chanson "shoferi wetu piga kibuyu ... ".


Bujumbura, le 3 mars 2013, NGOMA Karori

Retour à la page des News

Webmaster en chef : NGOMA Karori
Maintenance:
smiburundi.wordpress.com   
BUJUMBURA News
Website counter
Copyright © Archives BUJUMBURA News 2009 - 2012

Flag CounterSi la publication d'un article sur ce site entrave les droits de quiconque, veuillez nous le faire savoir par mail sur bujanews@gmail.com
Comments