Journal/Blog

Adrao Bayofoue (French Edition)le livre  du pere sur Amazon.con

Le tchouroulou de l'aveugle

posted Jun 4, 2014, 6:32 PM by Axel lezie

La deuxième mi-temps fut annoncée, les coups et blocages se suivaient, Roche ne semblait pas fatigué du tout. Kungfao semblait avoir oublié sa fièvre, il était au mieux de sa forme. Il passait maintenant à ce qu’il avait surnommé `les formes des animaux cachés’. Il bougeait les bras comme un papillon, se déplaçait à petits pas comme une chenille. Esquivant stratégiquement par la légèreté de la pintade, il frappa de l’épaule du bousier. Le présentateur qui avait été employé pour décrire la finale aux aveugles et aux malvoyants se perdait en description et en vocabulaire….`l’enfant Kungfao agite ses bras comme un papillon, il sautille alambiqué en arrière, de ci de là s’asseyant dans la surface de réparation de l’adversaire. Roche le terrible n’est pas en reste, son python reste serein, glissade salutaire sur le rempart gauche avec démembrement latérale… Roche, Roche… Roche  dans une tentative de une-deux, éreinte l’adversaire qui maintenant semble lécher un popito glacé en transfèrement sur les rebords du banc de sable, il sort la langue et ouvre les yeux éberlués….’ Un des malvoyants poussant un léger tchouroulou[1] , se leva, il préféra s’éloigner de descriptions douteuse et  si confuses…



[1] Tchouroulou injure faite avec la salive aspirée entre les dents et la langue

La naissance du fils prodige

posted Dec 30, 2012, 1:28 PM by Axel lezie   [ updated Dec 23, 2013, 1:31 PM ]

Sur son tabouret de bois, Ebi était assise les  seins nus et les pieds allongés dans la grande calebasse.  Son nez fin et son visage clair laissaient filtrer des pensées lointaines qui transparaissaient dans ses yeux perdus dans le clafoutis d’eau que faisait le bébé en s’agitant subrepticement. Ça faisait six mois maintenant que Kungfao était né. De sa mère il n’avait hérité que le teint mais les dames accoucheuses au jour même de sa délivrance le lui avaient annoncées : cet enfant était le crachat de son père depuis ses pleurs d’enfances jusque la forme de son pied ; Nul ne pouvait s’y méprendre Kungfao avait l’allure des Bayofoués.  Sa mère l’ayant enduit de beurre de karité lui passait maintenant l’éponge d’écorces végétales  sur le dos pour achever le deuxième lavage.

Hommage au vieux pere Adiaffi

posted Dec 27, 2011, 12:21 PM by Axel lezie   [ updated Mar 16, 2014, 1:51 PM ]

La famille Bayofoue existait depuis le commencement...
Nous avons desire a travers ce nom faire honneur a nos realites africaines. la connaissance ancestrale noire a ete longtemps fustigee par des 'ologies' venues des continents toubabous et ainsi a fini par etre completement abandonnee au profit de sciences peu adaptees a nos realites du moment...
Nous avons choisi le terme Bayofoue pour ainsi dire reprendre le bebe qui a ete verse avec l'eau sale.

Avant la medecine occidentale, nous vivions....certains inities parmi nous continuent de guerir des pathologies et autres maux de l ame par des traitements simples de pharmacopee sans effusion de sang......

Kungfao la voix des ancetres

posted Dec 22, 2011, 3:32 PM by Axel lezie   [ updated Mar 16, 2014, 1:59 PM ]

Le tournoi des generations avait commence et le soleil avait ete le premier au rendez vous. les affaires des hommes pouvaient interesser les dieux mais son oeuvre a lui dans le ciel restait la plus importante des taches que lui avait assigne le createur....
Pour l'occasion Yakro s etait faite belle, les papayers, baobabs et autres cocomentiers s etaient vu revetus de kaolin.
Les tanties jolies avaient balaye la ville et avaient tresse des raphias pour saman un peu les avenues des differents quartiers...

Le Champion du Félicia

posted Dec 21, 2011, 7:38 PM by Axel lezie   [ updated Dec 23, 2013, 1:34 PM ]

L’adolescent se réveilla en sursaut. C’était maintenant la quatrième nuit qu’il faisait le même cauchemar. Les gouttes de sueurs perlaient de son front rapidement  et  allaient échouer l’une après l’autre sur des joues imberbes et scarifiées pour enfin se perdre dans la pénombre de la nuit.

Adrao ne savait point comment calmer son fils qui devenait plus vite que prévu un homme en plein sens du terme. Il avait cru son fils victime de peurs passagères et lui fit boire une décoction à base de feuilles de kinkeliba et de citron. Ce soir la même Kung Fao faisait un autre cauchemar… il était temps se dit-il de consulter les ancêtres. Rendez-vous fut pris pour la pleine lune et préparatifs furent regroupés.

La go djabadji

posted Dec 20, 2011, 10:07 AM by Axel lezie   [ updated Dec 23, 2013, 1:40 PM ]

La go djabadji venait de rencontrer son flotomougou....

Les 5 animaux de base

posted Dec 19, 2011, 4:26 PM by Axel lezie   [ updated Mar 16, 2014, 2:18 PM ]

....Il se souvint du mouvement du gorille de kungfao et decida de repeter cette forme puissante et solide. Levant les bras lentement en inspirant, il les fit redescendre synchronises avec une bruyante expiration qui venait tout droit du ventre.
Comme un bloc il frappait de gauche et de droite utilisant tout son corps et expirant fortement a chaque fois. Il se battait contre l ennemi invisible et tournant le corps dans les quatres directions cardinales, il ressentait l energie primale le rejoindre ...
Des cinq animaux de base le gorille etait le plus lourd, le plus lent mais aussi le seul a pouvoir generer autant de puissance ......

Livre nouchi complet

posted Dec 19, 2011, 4:18 PM by Axel lezie   [ updated Mar 16, 2014, 2:21 PM ]

Sur amazon.com ....adrao bayofoue est le pere de kungfao.....il est bayofoue fils de bayofoue....

Adrao le fils du coulangayo

posted Dec 19, 2011, 3:26 PM by Axel lezie   [ updated Mar 16, 2014, 2:24 PM ]


Vers la fin

posted Feb 17, 2010, 9:03 PM by Axel lezie   [ updated Mar 16, 2014, 2:09 PM ]

Vers la fin....Doe Samuel portait sur son ame une charge solaire:le kanke soleil goudron. En effet ce kanke augmentait tout autre kanke auquel il s alliait.
Quand 
Le soleil brillait haut dans le ciel le kanke donnait a son porteur ennerve une forme d ivresse legere ou la peur disparaissait et le moindre coup porte mettait le recipiendaire dans un sommeil total, c etait comme l esprit attokri le disait litteralement: "courant est coupé"
Doe samuel donc dut combattre contre son gré . Le grand juge tapa sur la table et elevant la voix menaca le jeune homme d exclusion sans appel....

1-10 of 10