Rolleville Terminus

 
Pensé et réalisé par mes soins en l'an 2006, ce petit film post-apocalyptique est un travail d'étude résultant d'un cours nommé Territoire Singulier. Le principe était de travailler avec le medium que l'on souhaitait autour du village (existant) de Rolleville, avec la seule piste "Rolleville Terminus" faisant référence à la ligne de TER y prenant fin (et venant du Havre).

Un des derniers hommes de chair et de sang évolue
péniblement dans un monde qui ne lui appartient plus. Un chasseur apparait, produit d'une engence nouvelle et dégénérée, représentant de la nouvelle espèce dominante.
La traque nous amène dans le petit village abandonné de Rolleville. Je n'en dis pas plus.
 
Dans ce film vous pourrez voir (ou non) certaines références cinématographiques, j'en citerais deux, vous laissant le loisir de chercher les autres :
_ le premier plan (0.55) est une référence évidente au The Thing de Carpenter (pas celui de 52), avec ce plan enneigé instable montrant dans les deux cas le vide de l'environnement dans lequel s'inscrit l'action.
_ la deuxième référence que je citerais (5.06) est un plan "à la Sergio Leone" avec la cape/cache poussière qui fait la transition entre deux plans, et le cadrage au raz du sol bien sûr.
 
Bon une dernière pour la route, il y a un plan quasiment identique à un plan de Avalon, dans la chapelle... cui cui les tits anges !
 
 

 
Et une petite affiche "old-style" réalisé à distance grace à Thomas Leprêtre.
 
 
 
Comments