Archives‎ > ‎

Histoire d'un orchestre d'enfants: suite et évolution

Histoire d’un orchestre d’enfants : Suite et évolution


Formé par des enfants d’abord, l’Atelier d’orchestre a connu une période de développement en trois catégories d’âge :

Les enfants

Les adolescents du Cycle d’Orientation, en cours facultatif

                                            Les adultes, dans le cadre de l’Ecole des parents.

Des répétitions d’ensemble, réunissant les trois groupes qui avaient travaillé plusieurs œuvres communes, étaient organisées en vue du concert annuel.  Cela n’empêchait pas chaque groupe de se produire séparément dans sa petite formation.

Cette situation a pris fin lorsque sa responsable a quitté l’enseignement public car elle ne disposait plus de la salle de classe, ni de la structure de cours à l’intérieur du Cycle d’Orientation.

La formule actuelle de l’Atelier d’Orchestre de Lancy a pris forme en ces termes :

L'Atelier d'Orchestre de Lancy                                                                                                                                                     c'est

    des enfants

    des adolescents

    des adultes

qui ont envie de faire de la musique d’ensemble quel que soit leur niveau

Les répétitions ont lieu deux fois par mois, le mardi dès 18 heures, à la salle de rythmique I     de l’école En Sauvy, au Grand-Lancy.                                                                                                                 (Elles ont eu lieu un certain temps à l’Ecole du Petit-Lancy jusqu’à la rénovation du complexe scolaire)

En plus de quelques productions en cours d’année, l’événement est le concert annuel inscrit dans la saison du Groupe Culturel de Lancy.

Plusieurs formules de répétitions ont été pratiquées :                                                   

- Les plus jeunes répètent seuls, rejoints en suite par les plus âgés, qui restent plus tard.                                                                                                                                - Ou bien les plus jeunes répètent plus souvent et partent plus tôt.                                                                                                     - Actuellement la formule de tous les quinze jours, avec répétitions supplémentaires et facultatives, semble convenir le mieux.

Les collaborations suivantes ont permis d’élargir l’horizon et le répertoire :

- Chorales (Palettes, Petits-Chanteurs de la cathédrale, Choeur de la cathédrale),

- Orchestre de guitares de Pierre-Alain Magni,

- Orchestres du CO

- Opéra-studio pour L'Arche de Noé de B Britten

Ecoles de ballet,

- Atelier de théâtre de Marignac « Les petits loups »,

- Ensemble Con Piacere,

- Méli-Mélo-Die

- Orchestre de Lancy-Genève.

En plus de sa participation à la fête de la musique à Lancy, l’Atelier d’Orchestre a fait deux fois partie du programme de la fête de la musique à Genève, à la salle Frank Martin.

Il s’est aussi produit dans les maisons de retraite de Lancy et du Petit-Saconnex, à la Fondation Butini, ainsi qu’à la Fondation Clair-Bois.

Il a participé à des animations, fêtes et festivals à Lancy, Hermance, Plan-les-Ouates, Genève                     et effectué une tournée à Zürich et Nyon en 1991.

Il a été invité par la SSPM et l'AAMG pour des prestations musicales.

La liste des principaux concerts est signalée dans la rubrique "Historique" 

L'arrangement de pièces pour les adapter à l’ensemble et aux musiciens a suscité le désir de créer des compositions personnelles .

Voir sous la rubrique « Compositions pour l’AOL»

A noter:

-> Une première en décembre 2013 : Spectacle  « L’Escalade racontée en musique »          à la cathédrale Saint-Pierre, dans le cadre de la fête officielle de l’Escalade.

-> La plus grande fourchette d'âges des participants a été atteinte en début 2016:                       de 8 ans et demi à 83 ans!




Le site de l'AOL a été créé par Michèle Lai. 
Lors de son départ pour ses études, il a été repris par sa famille.
Actuellement il est tenu par sa responsable, Monique Buunk Droz.

 

 

 

 

Comments