Jean-Pierre Ippolito

Dessiner l’écriture et écrire le dessin :

L’art n’est que le reflet d’une sensibilité a un moment donné de l’histoire.
C’est ce reflet que j’ai essayé de reproduire à travers mon  écriture et mes tableaux


Dessiner l'écriture et écrire le dessein tel est le concept qui m'a mené au fil des mois à créer des séries d'écriture imprimées et plus j'écrivais et plus mon dessein devenait abstrait.

Au fil du temps, à force d'écrire et de dessiner de plus en plus vite, j'arrivais à une écriture linéaire et ne pouvais alors aller plus loin dans l'abstraction à la suite de quoi j'envisageais de colorier d'abord des lettres puis des desseins. La peinture et les couleurs me faisaient peur...
Il me fallait dépasser l'angoisse que j'éprouvais devant ces phénomènes purement physiques que sont la peinture et les couleurs sans cesse dérangées par leur support (papier, toile, etc...)
Les pastels étaient là pour m'aider
Ils me permettaient de gratter le papier comme le fusain me l'avait autorisé. Je commençais par les coller les uns dans les autres.
Je le les brossais, je les grattais, je décollais et les laisser s'abandonner sur le papier
Je suis maintenant prêt à peindre la peinture en recouvrant l'écriture et mes desseins de peinture et mes desseins de peinture et en dessous et en dessus de la peinture, alors je vais m'appliquer à recouvrir le signe de signes.
" Le plan, la ligne, le point..."
Comments