Bref historique de Partage

 Partage est née en avril 1986, à l’initiative de différents travailleurs sociaux et du Secours Catholique de la  Mayenne. L’objectif d’alors, était de permettre à des personnes éloignées de l’emploi et sans ressources de bénéficier de quelques heures de travail proposées par des particuliers ou des associations, en remplacement ou en complément de bons alimentaires, seules aides dispensées à cette période.

Aujourd’hui, elle accueille des personnes de toutes origines dont le seul but est de travailler.

Pour les aider à reprendre le chemin de l’emploi, de nombreuses actions individualisées et adaptées viennent consolider les différentes activités de mise à disposition proposées par les utilisateurs : particuliers, associations, entreprises, collectivités.

 Depuis 21 ans, cet élan de solidarité a non seulement permis de proposer 800 000 heures de travail,  mais il a également contribué, par cette confiance témoignée, à remettre le pied à l’étrier à prés de 3 000 personnes, sur Laval et Mayenne. Grâce à cette synergie, nombre de ces salariés ont retrouvé une place sur le marché du travail ordinaire.

 

Créees en 1987, les associations intermédiaires sont des structures a but non lucratif relevant de la loi de 1901. Conventionnées par l’Etat, elles ont pour objet, en application de l’article L. 322-4-16-3 du code du travail, de permettre à des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, de bénéficier de contrats de travail en vue de faciliter leur insertion sociale et professionnelle.

Ces structures d’insertion par l’activité économique accueillent et embauchent ces bénéficiaires sans emploi afin de les mettre, à titre onéreux, à la disposition de tiers utilisateurs – particuliers, associations, entreprises, collectivités… - pour effectuer des travaux ponctuels.

 

                                                                                                                    

Son   fonctionnement

 Un conseil d’administration composé de femmes et d’hommes animés par les mêmes convictions

Une équipe de professionnels formés , partageant les mêmes valeurs.


Son   financement                                                    

 La spécificité de l’association intermédiaire est de s’auto financer par son activité de mise à disposition, c'est-à-dire par les heures qu’elle facture.

Hormis un allégement de charges sociales, l’association ne bénéficie pas d’autres aides régulières et systématiques, à l’exception :

- D’une aide à l’accompagnement versée par l’Etat (variable d’une année à l’autre)

- De subventions liées à des projets ponctuels

-De mise à disposition gracieuse de locaux et d’équipements par des municipalités ( notamment la ville de Mayenne) ou des associations.

Aujourd’hui Partage s’auto finance à 97 %


Des valeurs de l’économie sociale et solidaire

Solidarité

Se préoccuper et s’intéresser à la personne,

la comprendre et l’accompagner dans sa démarche d’insertion

en y associant tous les donneurs d’ouvrages sans qui l’association n’existerait pas.

« On m’a remis le pied à l’étrier, je suis sorti du creux de la vague (…) »

« Je ne me sens plus comme une exclue de la société (…) »

 

Respect

Accepter les différences sans juger.

Reconnaître la dignité et l’intégrité de chacun.

« J’ai été remise en valeur, je me sens plus forte je suis mieux dans ma tête, j’ai pris confiance (…) »

 

Considération

Ecouter, s’appuyer sur la parole des personnes  pour favoriser leur auto détermination.

Garantir un accompagnement de qualité.

« Je suis contente d’aller au travail le matin, c’est bon pour le moral, cela me motive, j’ai le sourire, je vais rencontrer du monde, me rendre utile, et gagner des sous »

 

Droit au travail pour tous

Accueillir et orienter toutes les personnes qui se présentent, sans discrimination.

S’appuyer essentiellement sur le travail comme valeur de socialisation.

« C’est une association qui permet d’accéder au travail même si on est âgé, on porte le foulard, on a des problèmes de santé (…). »


Des activités ancrées dans le travail

Pour

Permettre à chaque  personne de retrouver et de mobiliser l’estime et la confiance en soi,

Valoriser et acquérir des savoirs, savoir-faire et savoir-être

Favoriser l’auto détermination en facilitant l’autonomie par la prise de responsabilité et

la libre expression de chacun

 

En 

Considérant les attentes et besoins de chacun

Proposant des actions d’accompagnement individualisées ou collectives au moment les plus opportuns (préparation à l’emploi, accompagnement au travail, évaluation, formation, validation de l’expérience acquise, aide à la recherche d’emploi, informations thématiques).

Mobilisant leurs compétences et leurs potentiels en matière d’accès à l’emploi

Encourageant les liens entre les différents usagers de l’association

Se joignant à la personne, pour aller où elle va , et en même temps qu’elle.

« L’accompagnement m’a aidé à avoir un meilleur contact avec les autres, avoir plus confiance en moi, à prendre de l’assurance, à se sentir moins seul, à être épaulé  »

« L’association nous guide, nous permet de nous remettre en question, nous aide dans notre projet, nous prouve qu’on est capable de faire quelque chose. »



De l’engagement personnel à la solidarité citoyenne :

Les donneurs d’ouvrage

Au delà de l’offre de service proposé par l’association,

Impliquer les  donneurs d’ouvrage en les

sensibilisant et les associant à notre démarche d’insertion



De la considération de l’environnement aux initiatives

 S’inscrire sur le territoire et Participer aux instances de réflexion collectives

 pour rester à l’écoute des besoins, pour enrichir les pratiques

afin de contribuer à l’élaboration de réponses les plus adaptées.

En favorisant, en expérimentant, en entretenant les liens avec les différents partenaires

et en s’impliquant dans les nouveaux réseaux

Améliorer toujours plus la qualité du service rendu

auprès des différents utilisateurs de l’association

 

Partage est adhérente à la Fédération Nationale des Associations de Réinsertion Sociale 

Elle participe à de nombreux groupes de travail autour de l’emploi et de l’insertion.

De multiples coopérations sont engagées auprès des acteurs

 institutionnels, économiques et associatifs