1.5 - Les enfants

Il y a dans la commune une centaine d’enfants de moins de 14 ans, dont un peu plus de soixante en âge scolaire. 

Ceux-ci doivent participer à l’instruction militaire au sein même de l’école (Il est noté dans les archives scolaires qu’en 1906 elle possède 24 fusils scolaires dont 3 propres à l’exercice de tir).

On ignore si, comme la majorité du corps enseignant de l’époque, les instituteurs de la commune étaient pacifistes et prônaient la paix plus que la revanche, le jour de la rentrée, au premier octobre 1914, et sur instruction du ministre Albert Sarraut, les enfants scolarisés, rassemblés dans la cours de l’école, « honorent le génie de leur nation et saluent l’héroïsme de ceux qui versent leur sang pour la liberté, la justice, le droit humain ».

Plus tard, ils seront avec leurs parents, sollicités pour des dons en nature aux soldats, des versements en or au titre de la solidarité nationale.